Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Archives de Tag: Rona Hartner

Jean-Pierre Mocky. Prix Alphonse Allais 2013

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Le Prix Alphonse Allais 2013 a été remis a Jean-Pierre Mocky, pour l’ensemble de son oeuvre, par Alain Casabona, Grand Chancelier de l’Académie Alphonse Allais et Jacques Mailhot, Camerdingue de l’Académie, le lundi 2 décembre à la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale, place Saint-Germain des Prés.

Orchestré et organisé par André Cardinali. Ambassadeur en quête des profils louches de l’Académie Alphonse Allais.

DSC_6954

Jean-Pierre Mocky fait partie des hommes à qui l’on n’a plus besoin de rendre hommage. C’est grâce à des types comme lui  que nous ne devenons pas tous des codes barres. Hommage non, reconnaissance oui ! tous les invités, illustres ou anonymes l’ont pris comme tel. Et tant pis pour ceux qui ont fait faux bond !. Ce devait être la fête. Ce fut la fête et quelle fête !

Le Prix Alphonse Allais a été créé en 1954 et attribué pour la première fois à Eugène Ionesco, excusez du peu, suivi de pointures comme Louis Velle, Jean-Marie Proslier, Robert Rotrou, Léo Campion, Arletty, Pierre Etaix, Raymond Devos, Jean Yanne, Pierre Perret, Sempé, Jean Amadou, Bernard Pivot …
 Jean-François Guyot, le souffleur et   » l’insuffleur  » de la Forge du Héron a accepté de réaliser le trophée du prix Alphonse Allais, avec le profil d’ Alphi, dessiné par Sacha Guitry, sur un coin de nappe, un soir de goguette.
Copie de Mocky - Guyot

La salle Lumière où s’est déroulée la réception est plus que le temple du cinéma. C’est ICI que les frères Lumière présentèrent le 22 mars 1895 leur cinématographe. C’est ici, oui, c’est ici, aussi que Madame Alice Guy-Blaché, la toute première femme réalisatrice de cinéma, à l’origine des premières fictions a convaincu Léon Gaumont de la laisser tourner le premier scénario de la maison éponyme. Pari osé, mais pari gagné, puisqu’en réalisant sa Fée aux Choux, Alice vient de créer la toute première fiction de l’histoire du cinéma. Un court-métrage de 60 secondes représentant la naissance d’enfants sortant des choux.

S’il en est un qui méritait d’être honoré dans ce lieu, c’est bien Jean-Pierre Mocky: il est à la fois metteur en scène, interprète, scénariste, monteur, producteur et distributeur. 

Parmi les surprises de la soirée, mes amis m’ont rejoint naturellement : Nicoletta, a chanté  « Ou es passé mon Saint- Germain des Prés  » et  « Mocky Blues « , Sarah Vernette récitante du conte d’Alphonse Allais,   » Paris plage « Aimé Nouma a slamé  » Mocky, le dernier des Mockicans «  et Rona Hartner qui nous a entraîné dans les steppes de l’Asie Centrale. ( un clin d’oeil pour Jean-Pierre, son père est Tchétchène )

Petite précision : cet événement a été réalisé sans qu’un euro ait été déboursé, pour la plus grande satisfaction d’Antoine de Montille, garde d’écus de l’Académie. Plus de deux cents invités, parmi lesquels, bien sûr, de nombreux académiciens allaisiens (A 3 ) et l’ensemble des administrateurs de l’Association des Amis d’Alphonse Allais ( A4) dont le président, Philippe Davis, a tenu à rendre un hommage particulièrement appuyé au lauréat, ont pu ainsi bénéficier de la générosité et de la complicité de tous ceux qui ont uni leurs efforts pour, eux aussi, saluer l’Artiste :

La Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale, Abaca, Bacardi, Champagne Devaux, Images Services, Les Menus du Monde, Madame est servie ! ( traiteur de la soirée ), Francisko Sanchez, Valette, Vignerons de Guitres, l’imprimerie Etc – Inn, le  Chef Jean-Pierre Jacquin, Ludo et Stéphanie ( Promomédias) sans oublier Xavier Tassin, Bernard Armagnac et Stéphane Péreirat.

Et c’est ainsi qu’Allais est grand !

LE DERNIER DES MOCKY-CANS slamé par Aimé Nouma

Quand mon ami Dédé de Montreuil m’a demandé si

je pouvais écrire un slam sur Jean-Pierre Mocky

je lui ai répondu très détendu que ce n’était pas les Mots-qui

manquaient pour pondre des textes

à propos de n’importe quoi ou de n’importe qui,

qu’on aime ou qu’on déteste.

Et  avec Mocky, M le Mocky, Mister Mocky

il s’agissait là  de parler en l’occurence

d’une sacrée personnalité , d’un doux-dingue

d’un cré-acteur agité, doublé d’un agitateur de conscience.
de quelqu’un qui avait déjà su forger lui-même sa légende dans le 7ème art

 à force  de talent , de grosses gueulantes,d’entregent avec les stars,

de coups de poings, de coups d’esbroufe, de coups de bluff et ouf

aussi de films coup de poings.

Et que la performance en fait Messieurs-Dames !

était de devoir utiliser le format court du slam

pour rendre hommage, célébrer un personnage

 s’étant rendu célèbre pour ses plus de 200 longs et courts métrages.

Plus d’un demi-siècle qu’il écume, rame et gamberge !

Donc bien  avant même l’arrivée de la Nouvelle Vague.

Plus de cinquante  berges

 que Mocky, le père du mot “dragueurs”

 nous aguiche et nous drague avec ses scénars ,

 ses affiches de fims  et leurs pléïades de stars.
Vedettes auxquelles sur les tournages,il prépare

 toujours un traitement à part.

Tant de temps que ce cinéaste d’un autre temps ,

cet insoumis qui a souvent mis ses sous dans ses prods

nous prodigue son art à Mockyfier.Oui, c’est bien mot mockyfier

le jeu et le statut des stars sur ses plateaux.
Et son génie est qu’à ce jeu , malgré leur égo,

les plus grands acteurs et comédiens s’y ont pliés.

Plus de cinquante piges que notre producteur-acteur

et réalisateur indépendant fustige quasi en temps réel

les travers des porcs, des cons, des cocus, de couillons,

des pervers, des corrompus, des maillons forts, des maillons

faibles de la société de consommation.

Alternant tour à tour chefs d’oeuvres rabelaisiens et insolites,

navets, fours,satyres sociales ,drames politiques,Films de série B voire

 Z et parfois devançant même l’Histoire avec des films prémonitoires.

Plus de cinquante ans que ça dure,

 avec souvent , très souvent, trop souvent la censure

et les coups durs.sans compter dans le métier, les crevures

qui suppurent et bien sûr aussi l’usure.

Même s’il semble inusable le vieux dur.

Tout ça valait bien que je prenne ma plume et fasse un slam sur JPM.
je crois même  que j’aurais été bien snob de m’y dérober.surtout quand on pense

 que Mocky

c’est peut-être un des derniers Mocky-Cans on les  prononcent

que ce soit en France ou ailleurs dans le monde

fait référence à un cinéma qui ose, qui dénonce

non pas comme tant d’autres qui encensent

 sans cesse la connerie du monde

Ce genre de référence ne gagne jamais de récompense

alors moi , Aimé NOUMA ce soir prophète d’Alphonse ALLAIS

je suis fier et heureux de  participer à la remise de ce prix

à l’impayable Jean-Pierre MOCKY.

DSC_7018

 un mot de mon ami Dan Mitrecey qui a bien compris pourquoi, nous avons organisé cette fête pour Jean-Pierre Mocky

Comme (presque) toujours, t’avais raison Dédé…Tu sais reconnaître les grands hommes.

Mocky, c’est le dernier des grands iconoclastes, l’ultime grande gueule, le trublion au verbe fort qui n’a plus son pareil pour appeler un con un con, sans les circonvolutions auxquelles nous ont habitués les suce-bites des médias sachant beaucoup mieux manier le cirage que la critique positive. Une sorte de Don Quichotte cinéaste qui s’est attaqué sans faillir aux moulins de la bêtise humaine sans jamais moucheter sa lance.

Alors, lui attribuer le Prix Alphonse Allais, ce n’est pas une récompense, c’est une évidence…
Un petit mot, tout de même, pour remercier les non-éduqués qui se sont contenter de venir se goberger sans même penser à se taire pour écouter ceux qui s’exprimaient à cette occasion. Un grand merci à Alain Casabona qui est parvenu à dire ce qu’il avait à dire malgré le brouhaha des conversations autour des petits fours rapidement engloutis et des verres prestement vidés. C’est limite si on ne les entendait pas roter… Remarque, on n’est pas étonné, et on a les noms…
Bravo pour cette cérémonie et merci à Mr Mocky pour l’ensemble de son oeuvre.

Dan Mitrecey

Publicités

Indignons-nous !!!

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Etant fils d’immigrés italiens, j’ai bien connu les bidonvilles – appelé aussi la zone – entre les portes de Montreuil et des Lilas dans les années 1955. Des italiens, espagnols, polonais, provinciaux, chiffonniers, biffins, manouches vivaient dans des baraques en tôle et en carton dans la boue.
Avec d’autres enfants, je jouais dans cet univers, ont s’appropriaient les terrains, ont couraient entre les gravats, morceaux de ferraille, etc… Ont inventaient des histoires et des jeux. Je venais de temps en temps en cachette, malgré l’interdiction de mes parents à cause des dangers permanents et des maladies comme la tuberculose. J’aimais beaucoup les habitants qui étaient très accueillants et souriant malgré leurs conditions de vie.
Couv_Memoires_d_exils

Bidonvilles en 1955 à Montreuil après la guerre de 1940

Bidon 13

Quel choc de revoir les mêmes camps en 2013 !!! je suis dans une grande colère et indignez ! 

Tout simplement comme un être humain…

EUROPE. Indigne-toi !!! tu es responsable de cette exode humain.

Le 14 septembre 2010, Viviane Reding, Commissaire Européenne à la Justice, aux Droits fondamentaux et à la Citoyenneté, fait part de son « intention de lancer deux procédures d’infraction contre la politique de la France à l’égard des Roms ». Un an après, Médecins du Monde déplore les conséquences sanitaires catastrophiques des Roms, publie une enquête sur la couverture vaccinale des populations roms et dénonce une mise en danger volontaire de personnes en grande précarité. Aujourd’hui, rien n’a été fait.

Indignez-vous ! Mesdames- Messieurs les humanistes : Elisabeth Badinter, Josiane Balasko, Emmanuelle Béart, BLH , Kouchner, Isabelle Adjani, etc…Nous vous invitons à venir avec nous dans un camp pour comprendre l’exode des Roms et leur avenir dans notre pays…La misère humaine est sur votre trajet quand vous vous rendez à Roissy pour défendre des causes à l’autre bout du monde, alors, arrêtez-vous un instant pour mieux comprendre ce peuple européen en exil dans notre pays.

DSC_0282 (1)

Cela ne se passe pas en Somalie, mais en France…

Indignez-vous ! Monsieur Delanoë,  Maire de la capitale la plus visitée au monde, qui attire près de 30 millions de touristes par an, dont 17 millions de touristes étrangers, qui ont dépensés en 2012, 13,8 milliards d’euros, selon une étude de MasterCard et près de 45 millions si l’on inclut la région Île-de-France et Eurodisney.

En se rendant à Paris et à Roissy au retour, les touristes peuvent voir les camps sur le bord de l’autoroute et au pied du Stade de France. Honte à la France !!!
Pub
La France est la première destination touristique au monde. Sa cuisine, son art de vivre et ses produits de luxe sont connus partout. Mais ce n’est pas pour cela qu’elle est connue et respectée dans le monde entier. En fait, c’est parce que la France est considérée comme la Patrie des Droits de l’Homme.

« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » C’est à partir de cette phrase, de cette idée que toute la République Française a été créée. Elle pose les principes d’une société plus juste, où tout le monde se vaut, quelle que soit sa naissance, son origine, sa religion ou sa richesse.

Stéphane Hessel,  l’auteur de  » Indignez-vous !  » avait assisté aux séances de rédaction et à la signature du texte de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en tant que diplomate en 1948. C’était sans nul doute un grand humaniste qui prenait position pour de nobles causes. Il avait aussi une vision très éclairée sur le monde mais aussi sur l’homme.

Stéphane Hessel est un riche enseignement pour nous tous, il nous incite à méditer et surtout oeuvrer pour la défense universelle des droits de l’homme dans le monde.

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.   http://www.un.org/fr/documents/udhr/

Monsieur Manuel Valls, n’oubliez pas que des immigrés espagnols ont vécus dans les bidonvilles en France pour fuir la misère et le refus du franquisme !!!

Des enfants qui dorment dans la rue est inexcusable, on se croirait en 1954 avec L’Abbé Pierre …Son message avait été entendu de l’Assemblée Nationale et du Gouvernement qui avaient répondu avec générosité à son appel pour qu’aucun enfants ne dorment dans la rue. C’était une époque ou les politiques étaient à l’écoute des autres.

Indignez-vous ! Messieurs les footballeurs, lors de votre prochain match, regardez par la fenêtre du Stade de France et vous découvrirez un camp de la misère humaine au pied du stade ou la Coupe du Monde a été remportée par la France, ce coup d’oeil, vous servira à devenir humble et moins diva…

Stade de FRance

Indignez-vous ! Mesdames, Messieurs les artistes, nous vous invitons à découvrir une terre inconnue en bas de chez vous.

Adriana Karembeu, Gérard Jugnot, Zazie, Edouard Bear, Muriel Robin, Bruno Solo, Patrick Timsit, vous avez participé à cette émission pour découvrir des peuples avec leurs cultures à l’autre bout du monde. Vous avez été émerveillé, vous avez pleuré, vous avez été étonné, alors, soyez indignez en sachant qu’un peuple vit aux portes de Paris dans une misère que vous ne soupçonnez même pas.

Monsieur Frédéric Lopez, vous avez déclaré  »L’être humain est d’une vulnérabilité qui me plaît beaucoup» c’est pour cela que nous vous proposons un  » Rendez-vous en terre inconnue  » dans un camp de roms.

Voici l’idée : Nous vous donnons rendez-vous en terre inconnue, vous découvrirez la destination qu’une fois dans le taxi.

Rona Hartner et Tony Gatlif vous attendront quelque part dans un bidonville à 10 km de Paris, pour vous faire découvrir un autre mode de vie. Mettre en lumière et entendre la parole d’hommes , de femmes et d’enfants qui vivent dans des zones particulièrement reculées de notre société, comprendre leur culture, leur religion, partager leur vision optimiste du monde, telles sont les intentions de « Rendez-vous en terre inconnue ». La magie naîtra de cette rencontre improbable et de la connivence entre les êtres humains.

Les roms et la France, une vieille histoire…

Déjà, en France, dès 1666, Louis XIV décrète que tous les Bohémiens doivent être arrêtés et condamnés aux galères à perpétuité, leurs femmes rasées, et leurs enfants enfermés dans des hospices. Une peine était en outre portée contre les nobles qui donnaient dans leurs châteaux un asile aux Bohémiens ; leurs fiefs étaient frappés de confiscation.

La honte de l’Europe : 10 millions de Roms victimes de discriminations.

Je remercie Charles Rassaert de m’avoir accompagné et pour la réalisation photographique.

De Sierra Léone à l’Argentine en passant par le Brésil, j’ai pu constater les mêmes baraquements. Les favelas, les bidonvilles, nous paraissent malheureusement normal dans les pays en développement. Du moins c’est ce qu’on se dit quand la misère nous frappe. Quelle justification peut on trouver  au sujet des baraquements Roms en Europe ? Aucune. C’est une honte et les autorités européennes en seront les responsables. Charles Rassaert

FANNY ARDANT DIT « ASSEZ ! »

Fanny Ardant, marraine d’une campagne de soutien en faveur des Roms, a plaidé au Conseil de l’Europe devant les parlementaires réunis à Strasbourg. Objectif : une meilleure intégration de cette minorité.

Fanny-Ardant-Roms_articlephoto

Fanny Ardant en a «assez» des préjugés. Marraine de la campagne «Dosta !» («Assez !», en romani) lancée le 7 juin dernier en Italie, l’actrice et réalisatrice s’est exprimée au Conseil de l’Europe pour demander moins de préjuges à l’égard des Roms. Elle a plaidé la cause de cette minorité «rejetée en toute illégalité». «Ils n’évoluent pas dans nos codes serrés, mais ils ont droit aussi à un logement, une école ou un médecin», a-t-elle martelé. L’actrice n’a pas manqué d’ajouter : «Et je salue aussi ceux qui sont devant le match de football», remarquant que la moitié des élus avaient déserté l’hémicycle strasbourgeois, préférant se rendre au bar des parlementaires voisin, devant le match France-Afrique du Sud. Fanny Ardant a tenu à préciser qu’elle n’était «pas une femme politique», et même qu’elle n’aimait pas «les lois». C’était donc son cœur qui parlait.

Fanny Ardant à pris la parole, lors de la journée internationale des Roms organisée par Amnesty International France,  le Samedi 6 avril  à la Bastille.

Michel Billout, sénateur du Groupe communiste républicain et citoyen était le seul élu politique présent ???

Voici un rapport sur la situation dramatique à laquelle les Roms restent confrontés en Europe avec un appel urgent aux pouvoirs publics et aux organisations supranationales.

J’ai rencontré, Louis de Gouyon Matignon, petit-fils de marquis, il préside une association de défense de la culture tsigane. Avec  son costume noir et ses joues roses, il ressemble plus à un étudiant de Scienses-Po qu’à un militant d’Amnesty. Le voir à La Bastille avec le drapeau des tsiganes, se frayer un passage entre les Roms, les médias et le public, est surprenant !

Non seulement, il parle couramment le manouche, mais l’accent est impeccable.   » J’aime la façon dont les Tsiganes, eux, revendiquent leur liberté d’aller où ils veulent… » dit-il. 

DSC_0391

Un gadjo aristo.Un Marquis dans le Maquis

 

Nuit tzigane avec Rona Hartner

Bonjour M’ssieurs-Dames,
Philippe  de Beaumont, organise avec son père Dominique de Beaumont et sa sœur Pauline un spectacle intitulé «  Nuit Tsigane » au profit de l’association FASET, le mardi 14 février 2012 à 20h30 au Cirque National Alexis Grüss (porte de Passy, Paris 16ème).

La motivation de cette soirée spéciale découle de 45 ans d’engagement de Dominique de Beaumont auprès de la cause tsigane. Elle a 2 objectifs principaux :

1. Œuvrer pour l’intégration des enfants tsiganes dans nos sociétés

L’intégralité des profits de cette soirée sera reversée à la FASET (Fédération des Associations de Scolarisation des Enfants Tsiganes).

Cette association, créée en 1969, a pour action de scolariser les enfants tsiganes dans des camions appelés «Antennes Scolaires Mobiles ». Son rôle consiste à rejoindre et à épauler les enfants tsiganes et les enfants des « Gens du Voyage » en rupture scolaire ou dont la scolarité est « en pointillée » pour diverses raisons  en leur donnant les outils indispensables pour mieux comprendre et s’adapter aux fonctionnements de notre société : des bases primaires (la lecture, l’écriture) jusqu’aux apprentissages secondaires du cursus classique de l’éducation nationale. Aujourd’hui, les diverses structures ASET sont présentes sur 13 départements et accueillent annuellement plus de 3000 enfants et jeunes.

2. Soutenir et promouvoir la culture tsigane

Cette soirée réunira différents talents pour exprimer la grande diversité et richesse artistique de ce peuple, notamment :

– Le Cirque National Alexis Grüss et son spectacle équestre « Empreintes » où pas moins d’une trentaine de chevaux défileront sur scène pour réaliser des numéros de hautes voltiges.

Je vous invite à découvrir, ( si ce n’est déjà fait ) Rona Hartner, une chanteuse aux multiples styles musicaux, entre modernité, jazz rock et tradition tsigane. C’est une bombe qui ensorcelle les salles, je l’ai vu en concert à Montreuil, un souvenir inoubliable, avec une présence, un charisme, une gouaille, une artiste, une VRAIE.

http://www.youtube.com/watch?v=qjps0uW6Y7I

Rona, une bombe artistique

Née à Bucarest, Rona est une actrice et compositrice franco-roumaine d’origine allemande. Elle a été officiellement naturalisée française à la fin de l’année 2010.

Après la révolution roumaine, elle suit des cours de musique puis d’art dramatique à l’Université de Bucarest. En 1996, elle rencontre le metteur en scène Tony Gatlif pour son film Gadjo Dilo, elle décroche le premier rôle et sa performance lui vaut un Léopard de Bronze au Festival de Locarno. Elle joue également au théâtre, principalement dans des pièces modernes, mais également classiques tel Richard III de Shakespeare. Son site officiel : ronahartner.com/

Légérie de Tony Gatlif est arrivée en France avec Gadjo Dilo. Cest à partir de ce premier film que s’est forgée la vocation musicale de cette comédienne roumaine. Elle rêvait de fusions inédites entre le brassage des musiques quelle découvrait à Paris et sa culture tzigane.

– URS Karpatz, un groupe de 8 artistes dans la pure tradition de la musique tsigane.

Nuit Tsigane sera présentée par Aurélia Decker, humoriste, qui nous fera découvrir la culture tsigane sous un angle nouveau.

Nuit Tsigane est parrainé par Simone Veil qui a toujours soutenu la cause tsigane et qui, à ce titre, a reçu en 2010 le Prix Européens des Droits Civiques des Sinti et des Roms.

Sont également présents dans le Comité d’Honneur : Luc Chatel, Luc Ferry, Pascal Clément, Patrick Poivre d’Arvor, Elisabeth Badinter, mon pote André Bercoff, Serge Orru, Pierre Rabhi, Martin Desprez, Tao-By et Jean Temir Kerefoff.

Toutes les informations concernant cet évènement sont disponibles sur le site www.nuit-tsigane2012.com

A bientôt !

dédé de Montreuil, un gadjo…