Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Archives de Tag: Rive-Gauche

Yara Lapidus. Jean-Michel Wilmotte

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Actualités.

L’album de mon amie Yara Lapidus,   » Indéfiniment » est dans les bacs, une pure merveille de textes écrit par Yara et de musiques réalisées par Gabriel Yared, le grand compositeur  et arrangeur français d’origine libanaise.

 » Le point de départ est le timbre de Yara, pour lequel j’ai composé mes mélodies. Ses textes sont venus ensuite presque naturellement et un thème s’est imposé : l’amour, traité dans chaque chanson sous un angle différent. Les mots, la richesse des images qu’ils suscitent sont les séquences d’un film imaginaire… » Gabriel Yared

Photo : Fanny Latour-Lambert

L’album a été enregistré dans le célèbre studio Abbey Road à Londres, le complexe de studios d’enregistrement le plus grand et le plus célèbre au monde, créé en 1931. Les Beatles, Pink Floyd, Kanye West, U2, Michael Jackson … sont passés par-là !

J’ai toujours eu une belle amitié avec Yara depuis sa participation comme styliste au 1er défilé de mode, que j’ai conçu pour la jeunesse libanaise, après 17 années de guerre, place des Martyrs à Beyrouth.  Ils étaient 20 jeunes créateurs franco-libanais, diplômés  de la Chambre Syndicale de la Haute- Couture Parisienne, rempli d’espoir, de vie et d’enthousiasme.

Hôtel Lutécia

Après quatre années de rénovation, le célèbre et unique grand hôtel de la Rive-Gauche a ré-ouvert ses portes, entièrement repensé par mon fidèle ami, Jean-Michel Wilmotte, afin de rendre le lustre et la place du Lutécia dans l’hôtellerie de luxe.

La rénovation et la transformation des lieux sont des plus fidèles à l’esprit Art nouveau, puis Art déco. Privilégiant la lumière naturelle, la pierre de taille et les matériaux nobles (marbre, bronze, bois et cuir), Jean-Michel Wilmotte  a imaginé un vaste paquebot moderne aux lignes strictes et épurées. «Nous avons mis en exergue la beauté d’origine en y juxtaposant des éléments contemporains», explique Borina Andrieu, directrice de l’agence Wilmotte.

Telle une proue, le bar Joséphine de 10 mètres de long impressionne dès l’entrée. Aux murs, des fresques champêtres ont été découvertes sous les couches de peinture dévoilent citronniers et grappes de raisin. Une oeuvre d’art !

La pièce maîtresse du restaurant  Le Saint-Germain est certainement sa verrière de type Eiffel, peinte en transparence par Fabrice Hyber de personnages colorés. Le petit fumoir-bibliothèque rappelle les rendez-vous littéraires du passé avant de passer à table.

En sous-sol, la piscine de 17 mètres bénéficiant de lumière naturelle. est le clou du spa de 700 m2, ouvert au public (6800 € l’année). Et la liste d’attente est déjà longue !

David Lynch a prêté son nom à une suite de l’hôtel Lutetia.

Comment ne pas penser à Serge Gainsbourg et aux nombreuses nuits passés ensemble au bar à refaire le monde ! et aussi à Joséphine Baker dont j’ai eu la chance de rencontrer un soir bien arrosé près du piano.

 

 

 

 

 

Publicités