Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Archives de Tag: Paul Eluard

Alain Rey, Le petit Robert

Bonjour M’ssieurs – Dames,

Alain Rey a été intronisé  le lundi 20 janvier par Alain Casabona, Grand chancelier à l’Académie Alphonse Allais.

téléchargement

En deux mots … on peut tout dire ! Adepte de la concision…Paul Eluard.

Alain Rey est un linguiste et lexicographe, rédacteur en chef des publications des Editions Le Robert. Il est un observateur de l’évolution de la langue française. Il incarne une langue française en perpétuelle évolution ( à la différence de Madame Hélène Carrrère d’Encausse, mèrepétuelle de l’Académie française ) n’hésitant pas à inclure dans ses dictionnaires du verlan ou des régionalismes.

 Je dédie cette citation au Maître des mots : 

Alphone-ALLAIS-Alain-REY

Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel. Paul Eluard

Mon ami Joël Martin ( La Comtesse de l’Album du Canard Enchainé ) lui a concocté quelques contrepèteries :

Alain Rey a l’airain : un laid râle (Un râlait)… Ah, les reins !

Ne pas confondre Allais pinté et Alain pété.

Alain a toujours aimé l’essai, Allais a toujours aimé les seins.

Alain ne s’est pas retrouvé député, Allais ne s’est pas retrouvé des putains.

Alain se rendait-il au caté ? Allais se rendait-il aux catins ?

Alain est-il coquet ? Allais est-il coquin ? (Le coquet pinte, le coquin pète)

Là où le père parle de robinets, le Robert parle de Pinay.

Ne pas confondre Robur le Conquérant avec Robert le concurrent.

Ne pas confondre Le beau-père parle de marine et Le Robert parle de ma p…

Ne pas confondre Deux robots chers et Deux roberts chauds.

Une petite en rabe :

Ne pas confondre La fonction du dictionnaire et L’addiction du fonctionnaire.

Voici une idée, que j’ai retrouvée dans mon tiroir à idées …

Organiser une Exposition éphémère  » Le voyage des Mots  » sous la Présidence de quatre moqueurs : Serge Moati, Jean-Pierre Mocky, Yann Moix et François Morel. A l’occasion du cinquentenaire de la parution «  Les Mots «  de Jean-Paul Sartre. Gallimard 1964.

imgres

Sous la présidence d’honneur de M.Alain Rey pour son dernier livre «Le voyage des mots» de l’Orient arabe et persan vers la langue française. Editions Guy Tredaniel. 2013.

« Un immense voyage de mots et d’idées a conduit les civilisation arabe, persane et turque à enrichir notre pensée et nos imaginaires. Héritiers de cet impressionnant transfert, les mots de notre langue sont secrètement nourris par leur origine orientale » – Alain Rey

Couverture Le voyage des mots - Alain Rey - Guy Trédaniel Editeur

  • Les invités seraient invités à choisir leur mot préféré et ceux d’autres auteurs connus accrochés aux murs ( les mots, pas les auteurs !!! ) en les dégustant avec une partie salée et une partie sucrée.  Une saveur des mots.

  • Mots fléchés, Mots d’Amour, Mosaïques, Maux de tête, Mots d’esprit, Mot con posé … Jeu de mots, seront les bienvenus sans oublier les gros mots ! 

  • à l’entracte, dégustation d’ exquis Mots…avec les glaces Motta. 

En fait les mots agglutinés sont le seul fruit de l’imagination et

ne sont pas dans les dictionnaires.

Anticonstitutionnellement n’est pas (plus) le mot le plus long

de notre chère langue, ce serait :

 HEXAKOSIOIHEXEKONTAHEXAPHOBIE

qui signifie la phobie du nombre 666….

SMILES est le mot le plus long dans le dictionnaire anglais, car il y a un mille entre les deux S

Je me demande si je ne suis pas en train de jouer avec les mots. Et si les mots étaient faits pour ça ? Boris Vian

 

 

 

Publicités

Grégoire Lacroix, un Euphorisme…et des mots

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Comme vous le savez mon blog sert avant tout à vous amuser, à vous informer et à vous faire découvrir mes rencontres, lors de mes vagabondages buissonniers.

Aujourd’hui, mon ami Alain Casabona  » Le Maestro du faubourg  » m’a présenté Grégoire Lacroix.

J’ai encore mal au ventre en pensant à la partie de rigolade pendant notre déjeuner au Marco-Polo, un resto italien digne de ce nom ;  je vous le recommande.

Bien que né sous le signe de la balance, Grégoire Lacroix est un déséquilibré qui ne doit son salut qu’à la pratique de la sieste et de l’humour nonchalant.

Créatif tous azimuts et « déconoclaste multimédia », il a longtemps cherché sa voie au risque de la trouver… ce qui arriva. Mais elle avait la forme d’un rond-point dont il prit toutes les branches à la fois : guitariste de jazz, créateur de photo-démontages, parolier de chansons définitivement inconnues, membre de l’Académie Alphonse Allais, Ministre des Plaisirs associés, Fondateur de la philosophie évitiste, auteur sensible et drôle, à l’image de ses Euphorismes et de ses Patates parlantes.

Dans Euphorismes n’y-a-t-il pas « Euphorie  » ?

C’est l’état exact dans lequel me laissent les pépites verbales de maître Grégoire après intense et jouissive lecture d’icelles. Lichtenberg ou Pascal n’ont qu’à bien se tenir.

Méditez ces réalistes élucubrations auprès desquelles celles de nos pseudo philosophes médiatisés d’aujourd’hui font figure de rédacteurs de bulletins météo. Pierre Perret

Grégoire m’a offert deux livres sur ses Euphorismes (Editions Max Milo ). Je vous conseille de vous les procurer et de les offrir à vos amis pour les élever jusqu’aux hauteurs du rire avant de plonger dans des abîmes méditatifs !

Et aussi un autre livre :  » Les patates parlantes  « .  (Ce livre a été édité à compte d’auteur et n’est pas commercialisé ).

Pour avoir la patate,  je vous  livre un extrait de la préface pour vous donner le ton joyeux, désinvolte, hilarant et nécessaire.

La Pomme de Terre, tubercule pacifique est, depuis toujours, soumise à des tortures qu’aucun autre légume ne saurait supporter : épluchée, débitée en rondelles, en bâtonnets, en billes, en spirale, elle peut être selon l’humeur : sautée, fritée, vaporisée, chipsée, broyée, réduite en purée, et, le plus souvent plongée nue dans l’huile bouillante.

Ne dévoile-t-elle pas cette faculté secrète qu’ont les pommes de terre de dialoguer entre elles dans l’obscurité des bacs à légumes, endroit discret où, si on leur en laisse le temps, l’on peut aussi voir germer leurs idées ?

C’est pour cela que Grégoire a donné la parole à ce peuple opprimé et, par la force des choses, résigné.

Et patati et patata… Ce livre n’est pas une patate chaude !

Et maintenant, quelques Euphorismes de Grégoire que j’ai relevés pour vous :

Quand on n’a plus rien à se dire, on parle de communication.

Tolstoï et moi, sommes sur un pied d’égalité : il n’a rien lu de moi et réciproquement.

Il paraît que l’hépatite C, a contaminé tout le reste de l’alphabet.

Quand on voit la complexité des circonvolutions cérébrales, on prend conscience de ce miracle qu’est une idée simple.

Les empathiques sont des gens qui se mettent si bien à la place des autres qu’ils ne savent plus où est la leur.

Quand on va à la pêche aux cons, ça mord toujours…

Si le temps vous semble long, prenez-le dans le sens de la largeur.

Le bruit court, qu’on peut avoir une vie sexuelle sans avoir lu Freud.

Il paraît que les moutons insomniaques comptent les uns sur les autres pour s’endormir.

On s’ennuie toujours dans une exposition canine : y a pas un chat.

Je peux maintenant l’avouer, le spermatozoïde dont la victoire a donné lieu à ma naissance s’était dopé.

C’est quand même scandaleux, qu’un chauffard meurtrier puisse être libéré pour bonne conduite !. Etc…

Grégoire  fait aussi des collages hilarants. A suivre… dans un prochain billet. Pas tout à la fois quand même !!!

Je vais concocter une rencontre  (autour de bonnes bouteilles amies de vin rouge) sous la baguette verbale du Lion de Saint-Germain, Alain Casabona, entre Grégoire et mon pote Jojo, vous savez le Roi de la Contrepèterie,  Joel Martin(Comtesse de l’Album  du Canard déchainé).

J’ai hâte d’entendre des beaux mots, des gros mots, des grands et petits mots, je suis certain d’avoir des maux de tête le lendemain matin.

Je vous dédicace une citation que j’ai écrite dédiée à mes trois amis cités et à mon ami MC Solaar (jongleur des mots qui claquent) :

Au bar des encyclopédies, Le Petit Robert a tué Larousse à coup de Hachette après avoir eu des mots. dédé

Les mots m’ont donné une idée : celle d’organiser une exposition éphémère avec la saveur des mots écrits par plusieurs auteurs sur des supports alimentaires salés et sucrés, les invités croqueront les mots à pleine dents jusqu’au dernier mot. A l’entracte, il y aura des Exquis-mots au Moka en espérant qu’ils n’auront pas de maux d’estomac… et des mots de ventre comme ceux que j’ai eu aujourd’hui !

Seuls les mots d’esprit et les Mots Con posé seront admis.  Serge Moati sera l’invité d’Honneur entouré de Tops-Modèles

Il nous faut peu de mots pour exprimer l’essentiel. Paul Eluard

En deux mots … on peut tout dire !  ( un adepte inconnu de la concision )

Je me demande si je ne suis pas en train de jouer avec les mots. Et si les mots étaient faits pour ça ? Boris Vian

Et le mot de la fin : Les gens qui ne rient jamais ne sont pas des gens sérieux… Alphonse Allais

Je vous quitte , je suis invité à un Bal Mosquée…