Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Archives de Tag: France

FRANCE

 

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Naturalisation

Mes parents, arrivés en France en 1923, ont demandé plusieurs fois la nationalité française à partir de 1939, ils ne l’ont jamais obtenu jusqu’à leur décès en 1963 et 1992.

Moi-même, fils d’immigré, étant né en France, n’ai eu la Nationalité Française que le jour de mes vingt et ans.

Voir mon Certificat de nationalité

Avant d’obtenir ce certificat de nationalité, il fallait se tenir à carreau ! Pour des petites conneries de môme, combien de fois les flics ont dit à mon père, Monsieur Cardinali  » si votre fils n’arrête pas ses bêtises, vous retournerez dans votre pays ! Et on vous enlèvera votre carte de séjour » ça sonne encore dans mes oreilles… La nationalité française se mérite ! Et je ne la regrette pas !

Monsieur le Président de la République, remettez la nationalité française à 18 ans aux enfants nés de parents étrangers, ça changera beaucoup de choses et cela évitera à des nouveaux terroristes français de sévir dans notre pays. Notre liberté est atteinte, n’attendons plus, sinon, ça sera le chaos et les politiques en seront les coupables.

Voici un texte sur notre beau pays :

France, mon espérance !

France, pays de ma naissance et de ma chance ! 

France, des rêves dans mon enfance

France, de l’espérance à mon adolescence

France, où j’ai noué mon ignorance à mon indépendance

France, de douces vacances

France, mon élégance

France…

France, une existence en déchéance

France, un cahier de doléances

France, une arrogance de bienséances

France, une éloquence qui me décontenance

France, qu’as-tu fais de tes danses, de ton excellence ?

France, des politiques dans l’incompétence

France, où vont les échéances et les créances ?

France, plus de transe !

France, plus d’ambiance et d’extravagances

France, tu cours dans tous les sens

France…

France, ton peuple a de la patience

France, donne-nous de l’assurance, de la délivrance

France, ne gâche pas nos expériences et nos sciences

France, réveille les compétences

France, bouscule le silence

France, nous voulons ta Renaissance

France, arrête ta convalescence

France, urgence

France, on te fait encore confiance

France, j’ai encore envie de t’appeler France

France, ma plus belle romance

France, je vous tire ma révérence… 

France, pays de ma naissance et de ma reconnaissance.

André Cardinali dit dédé de Montreuil   

Dépôt SACD             Copyright André Cardinali © 2015

Publicités

Les migrants…

Bonjour M’ssieurs, Dames, ciao Signore Signora

Devant l’exode de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants fuyant les guerres, je ne pouvais rester absent, aveugle et muet ! Etant un fils d’immigrés italiens ayant fuit l’Italie, je comprends très bien le désarroi et l’espoir de ses humains voulant vivre dans un autre pays en laissant  leur famille, leurs amis, leurs souvenirs, leurs coutumes et leurs pays d’origines.

Mes parents originaires de la région de Parma ( Bedonia ) sont arrivés en France en 1919, pour fuir la misère. La France devint alors le premier pays d’accueil, devant les Etats Unis. Pour la France il s’agisait d’un enjeu économique, social, politique et culturel.

- Deux siècles d’immigration en France

En 1881, on dénombre 230 000 italiens, en 1901 environ 400 000. Dans l’entre-deux-guerres, c’est la première population étrangère par le nombre, avec plus de 800 000 personnes en 1931. Les vagues de migrations répondaient aux besoins français de main-d’œuvre dans les secteurs de l’agriculture et de l’industrie. Leur installation ne va pas sans difficultés, et quelquefois les travailleurs italiens sont victimes de manifestations xénophobes.

images (1)

Dans l’entre-deux-guerres, la deuxième vague de l’émigration italienne se caractérise par une proportion plus importante de réfugiés politiques, qui organisent depuis la France une opposition au régime mussolinien.

images

La main-d’œuvre italienne permet de fluidifier le fonctionnement du marché du travail en France. Les travailleurs italiens acceptent des emplois parmi les plus pénibles et les plus dangereux. Ces étrangers répondent aux exigences de flexibilité des entreprises industrielles, liées à la nécessité de capter des gains productivité croissants pour rester compétitifs dans un environnement d’ouverture croissante de l’économie nationale.

L’on vient en France pour trois raisons. La première est évidemment économique. La France a toujours représenté un pôle de prospérité pour des populations pauvres. Il ne faut pas l’oublier. Car si beaucoup d’Italiens arrivés en France étaient antifascistes, ils étaient avant tout misérables. Deuxième motivation spécifique à la France : le symbole de liberté que représente ce pays. Voir le nombre d’artistes, d’intellectuels, de militants, d’Amérique Latine ayant fui les dictatures du Brésil, d’Argentine, du Chili, ou tous ces Grecs qui ont fui la dictature des Colonels et en 1939 les 400 000 espagnoles qui ont quitté l’Espagne franquiste dans une vague d’émigration qu’on a appelée exil ou exode républicain. Les destinations ont été variées, mais c’est la France qui a été la plus choisie : Souvenez-vous Monsieur le Premier Ministre, Manuel Valls !

La troisième raison est importante, même si elle est circonscrite au niveau des artistes : La France est apparue comme un pays qui accordait beaucoup d’importance aux questions culturelles.

La France de la Renaissance, puis celle du Grand Siècle, ont été italiennes : ingénieurs, artistes, financiers, maîtres d’armes, chirurgiens réputés venaient alors de la Péninsule. Ils ont fait bénéficier la monarchie de leurs talents et de leurs compétences. Une immigration réussie…

- Sans rappeler les immigrés italiens qui ont fait la France : Gambetta, Yves Montand, Lino Ventura, Max Gallo, Catherine de Médicis, Emile Zola, Pierre Cardin, Serge Reggiani, Raphaël, Machiavel, Mazarin, Eco Umberto Giuseppe Garibaldi, Guillaume Apollinaire, Cavanna, Platini, Coluche … sans oublier deux italiens qui ont fait l’Europe, Alcide de Gasperi, s’est battu toute sa vie pour l’idée européenne et Altiero Spinelli à l’origine du traité d’Union européenne de 1984. 

images (2)

Trois millions et demi de descendants d’italiens vivent en France actuellement et font partie de la grande famille des Français.

Voici ce qu’écrivit mon ami Alberto Toscano ( journaliste italien) dans le Nouvel Obs :

« Je suis sincèrement dégoûté par ces années d’indifférence européenne vis-à-vis de la catastrophe humanitaire qui se consomme dans les eaux d’un Mare nostrum, désormais débordant des cadavres des autres et de notre hypocrisie.Les pays de la première ligne en Méditerranée – Grèce, Espagne et surtout Italie – ont été laissés seuls face à une tragédie qu’ils ne peuvent manifestement pas gérer tous seuls.

Les gouvernements nationaux et les grosses têtes de Bruxelles n’ont pas compris que, dans les eaux de la Méditerranée, risque de se noyer notre crédibilité de démocrates et de défenseurs des droits de l’homme ? Avait-on besoin d’une dernière (dernière ?) tragédie, bien plus épouvantable que les autres, pour faire avancer un peu de bon sens dans le brouillard de l’hypocrisie européenne » ?

C’est la présence constante de souvenirs d’enfance et de mes parents qui m’ont fait réagir, ce n’est pas un acte de charité envers ses migrants, mais un acte de civisme et de devoir que nous devons apporter aux 24 000 syriens fuyant la dictature et la guerre.

Je suis fier que mes parents ont choisis la France, cette force qu’étant fils d’immigrés m’a apporté et m’a permis de m’instruire et de bien vivre en liberté en France. Etant né en France, j’ai obtenu la nationalité française à 21 ans, je l’ai voulu et ne le regrette pas !

Honte aux intellectuels de ne pas bouger sur cette situation intolérable et inhumaine.

« Il n’a pas honte, lui, franchement, il ferait mieux de rester caché », s’est exclamé le philosophe Michel Onfray sur BFMTV jeudi 3 septembre, citant le cinéaste Michel Audiard : « Les cons, ça ose tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît ».

L’auteur de Cosmos (2015) a réagi aux propos tenus par son confrère Bernard-Henri Lévy sur la photo du petit syrien retrouvé mort sur une plage de Bodrum (Turquie), qui a fait le tour du monde. Interrogé par téléphone, BHL avait déclaré : « Il y a eu des photos dans les trente, quarante dernières années qui ont eu la vertu paradoxale comme ça, d’un seul coup, de réveiller les opinions (…), de casser la mécanique froide des chiffres, de donner un visage à ce qui n’était jusque-là que des statistiques (…). C’est difficile de dire ça parce qu’un enfant qui meurt, il meurt d’abord pour rien, (…) mais elle peut avoir cette petite vertu ».

Michel Onfray a rappelé l’engagement de Bernard-Henri Lévy en Libye au moment des révolutions arabes en 2011 : « A un moment donné, il faut un peu de pudeur »,a-t-il lancé, évoquant « tous ces gens qui ont rendu possible cet enfant mort – et Bernard-Henri Lévy en fait partie ». Le philosophe a appelé à l’arrêt de la « politique criminelle » migratoire mise en place par les dirigeants internationaux.

Déclaration de Bernard-Henri Lévy sur France-Inter :  : « Il faut sauver les gens en mer, le reste c’est de la discutaillerie ». Cher Monsieur BHL, Honte à toi !!! Signé André Cardinali.

 

France, réveille-toi !

Bonjour M’ssieurs-Dames,

En 2009, 72 % des jeunes diplômés des grandes écoles voulaient entrer dans la fonction publique, en 2014,  79 % des jeunes diplômés veulent partirent à l’étranger.. Bilan ce pays , notre pays est mort !

Français, Françaises, quand allons-nous nous réveiller ?

Je suis un fils d’immigré et je n’ai pas envie que ce pays, mon pays meurt par la faute du laxisme et des irresponsables politiques !!! ! Les dernières élections ont sacré le Front National… je ne peux l’accepter.
La faute à qui ? A nous tous !. Depuis 30 ans , la gauche et la droite nous balade pour mener la France au déclin avec un manque de prévoyance sur l’avenir.  Arrêtons la farce !!! Je n’ai pas envie d’être leur complice.
Mes parents ont fait parti des immigrés italiens qui ont reconstruit la France après le désastre de la guerre, c’est pour cela que  je me sens responsable envers la France qui m’a éduqué et construit, je suis père de famille avec des jeunes enfants, c’est pour eux que je veux me battre, même seul !!!
Plusieurs combats ont été menés de l’étranger, de Shanghai, en voici un !  je souhaiterais organiser pour la France et pour la jeunesse ce projet multiculturel : « Si tous les gars et filles se tenaient la main  » à Marseille, Cité des Cultures. 
Réunir toutes les nationalités représentés à Marseille, ( plus de 100 ) ville cosmopolite conjuguant un riche passé et un mélange des civilisations.
Charles Aznavour et Fred Mella ( Les Compagnons de la chanson) arriveront par la mer dans un bateau et accosteront sur un quai du Vieux – Port . Ils interpréteront la chanson «  Si tous les gars du monde se tenaient la main « .
484410509
Plusieurs filles et garçons âgés d’environ treize ans, se donneront la main et s’exprimeront en fredonnant la chanson. Ils seront parrainés par des sportifs et des artistes issus de l’immigration sous la Présidence de Charles Aznavour : Isabelle Adjani, Lio, Rhona Hartner, Victoria Abril, IAM et Akhenaton, MC Solaar, Yannick Noah, José Touré, Rachid Taha, Eric Cantona, Omar Sy, Djamel Debouze, Zidane, des joueurs de l’OM, etc…( tous les noms cités n’ont pas encore donné leurs accords )
En organisant cette manifestation de la Jeunesse et des Cultures, un véritable dialogue projettera dans le temps une jeunesse bouillonnante d’énergie et de créativité. Il faut réaffirmer la nécessité de favoriser le brassage de nos cultures. Le besoin d’entendre toutes les voix, de se reconnaître au delà des frontières et des aléas de l’histoire.
La meilleure arme pour y parvenir est incontestablement la Culture: les différences nous rassemblent, et la culture agit sur l’âme et le destin des peuples. Il faut donc instaurer une philosophie d’action pour un sentiment croissant d’une solidarité nouvelle. Le rôle des adultes consiste à transmettre un état d’esprit sans tomber dans la nostalgie. Ce n’est ni un devoir de mémoire, ni un culte du souvenir, mais le respect d’une attitude et d’un avenir trop souvent peint en noir.En donnant à la nouvelle génération la possibilité et les moyens de se manifester et de s’épanouir, nous garantissons leur futur…
Voilà, l’image que je souhaiterais partager avec Marseille et la jeunesse..Ce sera un événement populaire, médiatique et rassembleur…
Marseille, est toute désignée pour devenir la Capitale de la Culture et du rapprochement des Cultures.
Si tous les gars du monde…
Auteur : Marcel Achard
Compositeur : Georges-Eugène Van Parys
Interprété par Les compagnons de la chanson
medium_1956-si_tous_gars_monde-comp_chanson (1)
Si tous les gars du monde
Décidaient d’être copains
Et partageaient un beau matin
Leurs espoirs et leurs chagrins
Si tous les gars du monde
Devenaient de bons copains
Et marchaient la main dans la main
(Refrain)
Le bonheur serait pour demain
Ne parlez pas de différence
Ne dites pas qu’il est trop blond
Ou qu’il est noir comme du charbon
Ni même qu’il n’est pas né en France
Aimez les n’importe comment
Même si leur gueule doit vous surprendre
L’amour c’est comme au régiment
Il n’faut pas chercher à comprendre
(au Refrain)
J’ai mes ennuis et vous les vôtres
Mais moi je compte sur les gars
Les copains qu’on ne connaît pas
Peuvent nous consoler des autres
Tous les espoirs nous sont permis
Le bonheur c’est une habitude
Avec deux cent millions d’amis
On ne craint pas la solitude
(au Refrain)
Si tous les gars du monde
devenaient des copains …

c’est les vacances

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Je vous souhaite de bonnes vacances avec seulement ceux qui vous aime.

Je vous quitte pour aller recharger les batteries et remplir d’iode mes neurones.

Ne vous inquiétez-vous pas, je vais revenir pour vous alimenter avec des billets coups de coeur et gueule, des découvertes, des combats, des artistes, des gens inconnus et reconnus, etc …

Voici une prose réactualisée spécialement pour vous

France, pays de ma naissance et de ma chance

France, des rêves dans mon enfance

France, de l’espérance à mon adolescence

France, où j’ai noué mon ignorance à mon indépendance

France, de douces vacances

France, mon élégance

France…

France, une existence en déchéance

France, un cahier de doléances

France, une arrogance de bienséances

France, une éloquence qui me décontenance

France, qu’as-tu fais de tes danses, de ton excellence ?

France, des politiques dans l’incompétence

France, où vont les échéances et les créances ?

France, plus de transe

France, plus d’ambiance et d’extravagances

France, tu cours dans tous les sens

France…

France, ton peuple a de la patience

France, donne-nous de l’assurance, de la délivrance

France, ne gâche pas nos expériences et nos sciences

France, réveille les compétences

France, bouscule le silence

France, nous voulons ta Renaissance

France, arrête ta convalescence

France, urgence

France, j’ai encore envie de t’appeler France

France, ma plus belle romance

France, je te tire ma révérence.

France, pays de ma naissance et de ma reconnaissance. Je t’aime

André Cardinali

images (1)

Créativité . Efficacité . Amitié.  dédé

Indignons-nous !!!

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Etant fils d’immigrés italiens, j’ai bien connu les bidonvilles – appelé aussi la zone – entre les portes de Montreuil et des Lilas dans les années 1955. Des italiens, espagnols, polonais, provinciaux, chiffonniers, biffins, manouches vivaient dans des baraques en tôle et en carton dans la boue.
Avec d’autres enfants, je jouais dans cet univers, ont s’appropriaient les terrains, ont couraient entre les gravats, morceaux de ferraille, etc… Ont inventaient des histoires et des jeux. Je venais de temps en temps en cachette, malgré l’interdiction de mes parents à cause des dangers permanents et des maladies comme la tuberculose. J’aimais beaucoup les habitants qui étaient très accueillants et souriant malgré leurs conditions de vie.
Couv_Memoires_d_exils

Bidonvilles en 1955 à Montreuil après la guerre de 1940

Bidon 13

Quel choc de revoir les mêmes camps en 2013 !!! je suis dans une grande colère et indignez ! 

Tout simplement comme un être humain…

EUROPE. Indigne-toi !!! tu es responsable de cette exode humain.

Le 14 septembre 2010, Viviane Reding, Commissaire Européenne à la Justice, aux Droits fondamentaux et à la Citoyenneté, fait part de son « intention de lancer deux procédures d’infraction contre la politique de la France à l’égard des Roms ». Un an après, Médecins du Monde déplore les conséquences sanitaires catastrophiques des Roms, publie une enquête sur la couverture vaccinale des populations roms et dénonce une mise en danger volontaire de personnes en grande précarité. Aujourd’hui, rien n’a été fait.

Indignez-vous ! Mesdames- Messieurs les humanistes : Elisabeth Badinter, Josiane Balasko, Emmanuelle Béart, BLH , Kouchner, Isabelle Adjani, etc…Nous vous invitons à venir avec nous dans un camp pour comprendre l’exode des Roms et leur avenir dans notre pays…La misère humaine est sur votre trajet quand vous vous rendez à Roissy pour défendre des causes à l’autre bout du monde, alors, arrêtez-vous un instant pour mieux comprendre ce peuple européen en exil dans notre pays.

DSC_0282 (1)

Cela ne se passe pas en Somalie, mais en France…

Indignez-vous ! Monsieur Delanoë,  Maire de la capitale la plus visitée au monde, qui attire près de 30 millions de touristes par an, dont 17 millions de touristes étrangers, qui ont dépensés en 2012, 13,8 milliards d’euros, selon une étude de MasterCard et près de 45 millions si l’on inclut la région Île-de-France et Eurodisney.

En se rendant à Paris et à Roissy au retour, les touristes peuvent voir les camps sur le bord de l’autoroute et au pied du Stade de France. Honte à la France !!!
Pub
La France est la première destination touristique au monde. Sa cuisine, son art de vivre et ses produits de luxe sont connus partout. Mais ce n’est pas pour cela qu’elle est connue et respectée dans le monde entier. En fait, c’est parce que la France est considérée comme la Patrie des Droits de l’Homme.

« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » C’est à partir de cette phrase, de cette idée que toute la République Française a été créée. Elle pose les principes d’une société plus juste, où tout le monde se vaut, quelle que soit sa naissance, son origine, sa religion ou sa richesse.

Stéphane Hessel,  l’auteur de  » Indignez-vous !  » avait assisté aux séances de rédaction et à la signature du texte de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en tant que diplomate en 1948. C’était sans nul doute un grand humaniste qui prenait position pour de nobles causes. Il avait aussi une vision très éclairée sur le monde mais aussi sur l’homme.

Stéphane Hessel est un riche enseignement pour nous tous, il nous incite à méditer et surtout oeuvrer pour la défense universelle des droits de l’homme dans le monde.

Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.   http://www.un.org/fr/documents/udhr/

Monsieur Manuel Valls, n’oubliez pas que des immigrés espagnols ont vécus dans les bidonvilles en France pour fuir la misère et le refus du franquisme !!!

Des enfants qui dorment dans la rue est inexcusable, on se croirait en 1954 avec L’Abbé Pierre …Son message avait été entendu de l’Assemblée Nationale et du Gouvernement qui avaient répondu avec générosité à son appel pour qu’aucun enfants ne dorment dans la rue. C’était une époque ou les politiques étaient à l’écoute des autres.

Indignez-vous ! Messieurs les footballeurs, lors de votre prochain match, regardez par la fenêtre du Stade de France et vous découvrirez un camp de la misère humaine au pied du stade ou la Coupe du Monde a été remportée par la France, ce coup d’oeil, vous servira à devenir humble et moins diva…

Stade de FRance

Indignez-vous ! Mesdames, Messieurs les artistes, nous vous invitons à découvrir une terre inconnue en bas de chez vous.

Adriana Karembeu, Gérard Jugnot, Zazie, Edouard Bear, Muriel Robin, Bruno Solo, Patrick Timsit, vous avez participé à cette émission pour découvrir des peuples avec leurs cultures à l’autre bout du monde. Vous avez été émerveillé, vous avez pleuré, vous avez été étonné, alors, soyez indignez en sachant qu’un peuple vit aux portes de Paris dans une misère que vous ne soupçonnez même pas.

Monsieur Frédéric Lopez, vous avez déclaré  »L’être humain est d’une vulnérabilité qui me plaît beaucoup» c’est pour cela que nous vous proposons un  » Rendez-vous en terre inconnue  » dans un camp de roms.

Voici l’idée : Nous vous donnons rendez-vous en terre inconnue, vous découvrirez la destination qu’une fois dans le taxi.

Rona Hartner et Tony Gatlif vous attendront quelque part dans un bidonville à 10 km de Paris, pour vous faire découvrir un autre mode de vie. Mettre en lumière et entendre la parole d’hommes , de femmes et d’enfants qui vivent dans des zones particulièrement reculées de notre société, comprendre leur culture, leur religion, partager leur vision optimiste du monde, telles sont les intentions de « Rendez-vous en terre inconnue ». La magie naîtra de cette rencontre improbable et de la connivence entre les êtres humains.

Les roms et la France, une vieille histoire…

Déjà, en France, dès 1666, Louis XIV décrète que tous les Bohémiens doivent être arrêtés et condamnés aux galères à perpétuité, leurs femmes rasées, et leurs enfants enfermés dans des hospices. Une peine était en outre portée contre les nobles qui donnaient dans leurs châteaux un asile aux Bohémiens ; leurs fiefs étaient frappés de confiscation.

La honte de l’Europe : 10 millions de Roms victimes de discriminations.

Je remercie Charles Rassaert de m’avoir accompagné et pour la réalisation photographique.

De Sierra Léone à l’Argentine en passant par le Brésil, j’ai pu constater les mêmes baraquements. Les favelas, les bidonvilles, nous paraissent malheureusement normal dans les pays en développement. Du moins c’est ce qu’on se dit quand la misère nous frappe. Quelle justification peut on trouver  au sujet des baraquements Roms en Europe ? Aucune. C’est une honte et les autorités européennes en seront les responsables. Charles Rassaert

FANNY ARDANT DIT « ASSEZ ! »

Fanny Ardant, marraine d’une campagne de soutien en faveur des Roms, a plaidé au Conseil de l’Europe devant les parlementaires réunis à Strasbourg. Objectif : une meilleure intégration de cette minorité.

Fanny-Ardant-Roms_articlephoto

Fanny Ardant en a «assez» des préjugés. Marraine de la campagne «Dosta !» («Assez !», en romani) lancée le 7 juin dernier en Italie, l’actrice et réalisatrice s’est exprimée au Conseil de l’Europe pour demander moins de préjuges à l’égard des Roms. Elle a plaidé la cause de cette minorité «rejetée en toute illégalité». «Ils n’évoluent pas dans nos codes serrés, mais ils ont droit aussi à un logement, une école ou un médecin», a-t-elle martelé. L’actrice n’a pas manqué d’ajouter : «Et je salue aussi ceux qui sont devant le match de football», remarquant que la moitié des élus avaient déserté l’hémicycle strasbourgeois, préférant se rendre au bar des parlementaires voisin, devant le match France-Afrique du Sud. Fanny Ardant a tenu à préciser qu’elle n’était «pas une femme politique», et même qu’elle n’aimait pas «les lois». C’était donc son cœur qui parlait.

Fanny Ardant à pris la parole, lors de la journée internationale des Roms organisée par Amnesty International France,  le Samedi 6 avril  à la Bastille.

Michel Billout, sénateur du Groupe communiste républicain et citoyen était le seul élu politique présent ???

Voici un rapport sur la situation dramatique à laquelle les Roms restent confrontés en Europe avec un appel urgent aux pouvoirs publics et aux organisations supranationales.

J’ai rencontré, Louis de Gouyon Matignon, petit-fils de marquis, il préside une association de défense de la culture tsigane. Avec  son costume noir et ses joues roses, il ressemble plus à un étudiant de Scienses-Po qu’à un militant d’Amnesty. Le voir à La Bastille avec le drapeau des tsiganes, se frayer un passage entre les Roms, les médias et le public, est surprenant !

Non seulement, il parle couramment le manouche, mais l’accent est impeccable.   » J’aime la façon dont les Tsiganes, eux, revendiquent leur liberté d’aller où ils veulent… » dit-il. 

DSC_0391

Un gadjo aristo.Un Marquis dans le Maquis