Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Archives de Tag: Chapsal Madeleine

Elizabeth Sombart, pianiste au grand coeur !

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Mon amie, Madeleine Chapsal connaissant ma curiosité et ma passion envers les autres, m’a conseillé un jour de prendre contact avec la grande pianiste Elizabeth Sombart.Une femme d’exception avec une grande bonté qui partage sa passion aux autres.

A l’occasion du concert, Salle Cortot à Paris en novembre 2010, Jacques Lonchampt a écrit dans Le Monde, ce texte qui résume bien la dignité et le talent de Elizabeth :

Au piano, Elizabeth Sombart est environnée de silence. Elle est toute donnée, toute ouverte à l’oeuvre qu’elle va jouer et ce silence gagne le public. Elle entre de plain pied dans la Polonaise-Fantaisie de Chopin ou le Carnaval de Schumann, à leur niveau de gravité et de mystère. Elle joue juste, ne s’écartant pas du sens de l’oeuvre dans ses moindres détails, dans son poids, dans ses exigences techniques, pour couronner cette puissante prise de contact avec l’oeuvre musicale, atteinte au coeur, dans sa plus grande dignité.

Prenez un moment pour écouter Elizabeth : dans ce monde de bruts, ça fait du bien…https://www.youtube.com/watch?v=Lnu32OPDj7E

Elizabeth Sombart est Fondatrice et présidente de la Fondation Résonnance à Morges en Suisse, dont la mission est « d’offrir la musique classique dans les lieux où elle n’est pas…» (hôpitaux, maisons de retraite, instituts pour les personnes handicapées, établissements pénitentiaires, entreprises…).

«Le courage est pour moi la qualité principale. J’admire les gens qui ont le courage de leur destin. Moi, c’est la vie qui m’a obligée à l’avoir.»

téléchargement (1)

Voici une photo intergénérationnelle qui prouve son engagement permanent.

Elizabeth Sombart se consacre depuis 25 ans à la formation des pianistes lors de master-class dans les universités et les hautes écoles de musique en Suisse et à l’étranger (Paris, Lausanne, Rome, Barcelone, Louvain, Beyrouth et Kaslik). En 2009, elle est nommée chargée de cours à l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne) et en 2011, au Conservatoire russe Serge Rachmaninov de Paris.

Elizabeth Sombart se produit dans le monde entier où les salles de concert les plus prestigieuses l’accueillent: Théâtres des Champs-Elysées à Paris, Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, Concert Gebouw à Amsterdam, Suntory Hall à Tokyo, Victoria Hall à Genève, Salle Palau à Barcelone. Elle joue en musique de chambre avec Augustin Dumay (violon), Patrick Gallois (flûte), Luis Claret (violoncelle) et Akiko Nakajima(soprano). Elle s’est produite avec l’Orchestre National de Lille au Festival de Strasbourg, avec l’Orchestre de la Bruckner Académie à Munich, et l’Orchestre Symphonique du XXIème siècle de Catalogne.

Un grand talent, une extrême sensibilité, je lui prédis un grand futur car elle a déjà un grand présent. Arthur Rubinstein

Voici un extrait vidéo de son concert du 16 avril 2015 au Cadogan Hall avec le Royal Philharmonic Orchestra sous la direction de Pierre Vallet :https://www.youtube.com/watch?v=C7uHbq5-Uuk&feature=youtu.be

Et aussi le Making Off de son dernier CD Chopin “The pianos Concertos” : https://www.youtube.com/watch?v=zNZqgBTh1-o

téléchargement

Pour Elizabeth Sombart, le piano a toujours représenté bien plus qu’un meuble ou qu’un instrument. «Je parle du piano comme je parle d’une personne.»

 

Madeleine et Elizabeth, deux femmes uniques…

Bonjour M’ssieurs-Dames,

David. Un livre écrit par mon amie, Madeleine Chapsal vient de paraître aux éditions Fayard, quel plaisir de ne pas oublier David Servan-Schreiber. David avait une excellente relation complice avec Madeleine, tous les deux en avaient besoin pour leurs destins et leurs réflexions.

Ce jour de l’été 2011, pour la première fois depuis mes quinze ans, j’ai cessé d’écrire. Plus rien ne me venait, ni courrier, ni journal, ni texte littéraire… Ecrire m’était devenu impossible, j’avais la gorge nouée. Que s’était-il passé qui puisse justifier cet étranglement ? Ce subit refus de continuer ce qui, jusque-là, faisait ma vie, l’écriture ? La réponse m’apparut comme évidente : le dimanche 24 juillet, à l’hôpital de Fécamp, David était mort. Mort, le mot lui allait si mal. Même quand j’ai su qu’il rechutait, six mois plus tôt, je n’y ai pas cru, David, mon « fils de cœur », allait à nouveau trouver des solutions à son mal. Aujourd’hui, si je m’y remets, serait-ce que David attend de moi que j’écrive sur lui, puisque tel est mon seul savoir-faire ? Je sens en tout cas, que je ne pourrai recommencer un texte qu’après avoir transcrit ce que ce « fils » disparu a été pour moi, ce que nous avons vécu en commun, ces rares moments qui n’ont été qu’à nous deux. Sans que cela ôte quoi que ce soit à aucun d’entre les siens, proches ou lointains. Voici donc ce que j’ai vécu d’unique avec David. Madeleine Chapsal.

Madeleine Chapsal connaissant ma curiosité et ma passion envers les autres, m’a conseillé de prendre contact avec la grande pianiste Elizabeth Sombart.

A l’occasion du concert, Salle Cortot à Paris en novembre 2010, Jacques Lonchampt a écrit dans Le Monde, ce texte qui résume bien la dignité et le talent de Elizabeth.

Au piano, Elizabeth Sombart est environnée de silence. Elle est toute donnée, toute ouverte à l’oeuvre qu’elle va jouer et ce silence gagne le public. Elle entre de plain pied dans la Polonaise-Fantaisie de Chopin ou le Carnaval de Schumann, à leur niveau de gravité et de mystère. Elle joue juste, ne s’écartant pas du sens de l’oeuvre dans ses moindres détails, dans son poids, dans ses exigences techniques, pour couronner cette puissante prise de contact avec l’oeuvre musicale, atteinte au coeur, dans sa plus grande dignité.

Elizabeth Sombart est Fondatrice et présidente de la Fondation Résonnance, dont la mission est « d’offrir la musique classique dans les lieux où elle n’est pas…» (hôpitaux, maisons de retraite, instituts pour les personnes handicapées, établissements pénitentiaires, entreprises…).

Voici une photo intergénérationnelle qui prouve son engagement permanent.

Elizabeth Sombart se consacre depuis 25 ans à la formation des pianistes lors de master-class dans les universités et les hautes écoles de musique en Suisse et à l’étranger (Paris, Lausanne, Rome, Barcelone, Louvain, Beyrouth et Kaslik). En 2009, elle est nommée chargée de cours à l’EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne) et en 2011, au Conservatoire russe Serge Rachmaninov de Paris. Depuis 2010, Elizabeth Sombart a ouvert le premier Centre International d’études à la Pédagogie Résonnance à Rome avec Jordi Mora, chef d’orchestre et Doyen à la Pédagogie Résonnance: Phénoménologie du son où sont organisées des master-class de piano, de chant et des stages d’instrumentistes d’orchestre avec le soutien de l’orchestre de la Fondation Résonnance, l’OSRé (Orchestre Solidaire Résonnance) dirigé par Diego Miguel-Urzanqui, co-responsable de Résonnance Espagne.

Elizabeth, sera à Paris, lundi 21 mai à 20 h 00 pour un Concert Chopin au Conservatoire russe Serge Rachmaninov.

26, Avenue de New York 75116 Paris. Tél 01 47 23 51 44