Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Archives de Tag: Allaire Philippe

Prix d’Amérique de William

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Pour la deuxième année consécutive, le crack, Ready Cash, dont le propriétaire est Philippe Allaire a remporté Le Prix d’Amérique  à Vincennes, drivé par Franck Nivard.

Je dédie ce billet à mon pote Philippe Allaire, à sa femme Gitte et à leur fils William qui a disparu tragiquement il y a quelques mois. ( voir Billet du 6 mai 2011.  Drame à Grosbois )

Ton fils doit être fier de toi, mon Phiphi

Philippe et dédé 

Philippe le mérite doublement : sa volonté, son travail et sa force l’ont encore récompensé.

http://www.youtube.com/watch?v=ddJoqxMCOLw

Le Prix d’amérique est en quelque sorte le Championnat du Monde de trot attelé.

Avec cette seconde victoire, Ready Cash se rapproche du trotteur de légende Ourasi, quatre fois victorieux dans cette épreuve.

Mon fils  ( 5 ans) regardant la course, me dit   » donc, ce cheval est le plus fort de toute la planète « , et oui ! fiston…

Si tu veux , je t’emmène le voir au Grand Prix de France,  et si tu est sage, tu monteras sur le sulky à côté de Philippe.

Promis, papa…

(Grand Prix de France. Dimanche 12 février -Vincennes.  Ready Cash l’a déjà remporté en 2011)

Philippe Allaire : le drame !

Drame à Grosbois

Alors qu’il s’était rendu à Lisieux, hier mercredi 4 mai, où il avait un partant, la vie de Philippe Allaire a basculé. Durant l’après-midi, sa femme, « Gitte », d’origine danoise, s’est absentée un peu moins d’une heure pour aller faire quelques achats dans le supermarché voisin de Grosbois.

A son retour, les pompiers étaient à pied d’œuvre : la maison avait entièrement brulé, sans que l’écurie attenante ne soit touchée. Les hommes de l’écurie avaient d’ailleurs évacué les chevaux, pour éviter le moindre risque. Mais, dans l’habitation, était resté seul William, 19 ans, le fils de Philippe et de Gitte.

Quelques heures plus tard, les soldats du feu ne trouveront qu’un cadavre calciné, totalement méconnaissable. Les analyses pratiquées ce jour prouvent qu’il s’agissait bien de William. Jérôme Bernardet. RTL

Mon Philippe, Mon ami,

Je suis triste et en colère en apprenant la perte de ton fils, alors que tout souriait pour toi, avec cette Victoire au dernier Grand Prix d’Amérique tant mérité par la force de ton travail et que tu sois devenu un des meilleurs entraîneurs du Trot de ta génération après tant de combats et d’incompréhension. 

Nous devions nous rencontrer ce soir à Vincennes avec Gégé et mon pote lolo, je me faisais un plaisir de te revoir comme à chaque fois.

Je te sers de tout coeur dans mes bras et embrasse Gitte de ma part.

Les mots ne remplaceront jamais la douleur qui vous saigne, je peux simplement vous dire COURAGE et sachez que je suis à vos côtés.

Dédé 

PS: comment ne pas penser à ma soeur Léa qui est morte brulée vive à l’âge de 10 ans…