Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Archives de Catégorie: Histoires

Marceau Rivière, explorateur de l’Afrique !

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Sotheby’s a l’honneur de dévoiler la collection d’art africain de Marceau Rivière, grand défenseur des arts d’Afrique, expert et marchand, mais, avant tout,
éminent historien de l’art. Pendant plus de 50 ans, cet homme discret a réuni plusieurs centaines d’œuvres.

Exposition du 13 au 18 juin – Vente le 19 juin.  Sotheby’s. 76, Rue du Faubourg Saint-Honoré, 75008 Paris.

Je vous invite à ne pas louper cette vente exceptionnelle.

Marceau et sa fille France m’ont initié un peu à l’art africain. Dans leur galerie 1, rue Saint-Benoît à Paris, Marceau Rivière attend les amoureux de l’Afrique avec la passion des premiers jours. Elle se nomme Sao, en souvenir de cette ancienne civilisation disparue habitant entre le Cameroun, le Nigeria et le Tchad d’aujourd’hui. Voilà bientôt quarante ans que ce marchand discret et modeste y reçoit aussi bien de grands collectionneurs que de simples passants émerveillés par ses petites poulies de métiers à tisser, ses masques, ses cuillères ou ses bijoux venant souvent de Côte d’Ivoire, son pays de prédilection sur lequel il a beaucoup écrit. Sotheby’s a l’honneur de dévoiler la collection d’art africain de Marceau Rivière, grand défenseur des arts d’Afrique, expert et marchand, mais, avant tout,
éminent historien de l’art. Pendant plus de 50 ans, cet homme discret a réuni plusieurs centaines d’œuvres.

Pendant plus de cinquante ans, cet homme de terrain devenu à force de recherches un éminent spécialiste a réuni une collection exceptionnelle dont une partie est mise en vente chez Sotheby’s le 19 juin prochain, à la galerie Charpentier. Soit 250 pièces pour une estimation autour de quinze millions d’euros.

Sotheby’s a l’honneur de dévoiler la collection d’art africain de Marceau Rivière, grand défenseur des arts d’Afrique, expert et marchand, mais, avant tout, éminent historien de l’art.
Selon Alexis Maggiar, directeur Europe pour le département des arts d’Afrique et d’Océanie, Sotheby’s : « Lorsque que Marceau Rivière me fit l’honneur d’ouvrir les portes de son appartement, il y a quelques années, la découverte fut sidérante. Sa collection, préservée à l’abri des regards depuis plus d’un demi-siècle, s’est d’emblée imposée à mes yeux comme l’une des plus remarquables et des plus complètes en art d’Afrique. Une collection guidée sa vie durant par la beauté, la passion et la connaissance que nous sommes particulièrement honorés de défendre chez Sotheby’s. »
Si Marceau Rivière est l’un des plus importants collectionneurs dans ce domaine, il s’affirme par sa formation et son approche d’historien de l’art, ayant consacré une part majeure de son parcours à la recherche et à l’écriture. Ses livres ont ainsi contribué à faire redécouvrir un grand nombre d’artistes, en particulier ceux de Côte d’Ivoire. Pendant plus de cinquante ans, Marceau Rivière sera l’un des plus fervents défenseurs de l’art africain ; un art qu’il n’a eu de cesse de mettre sur le devant de la scène et de transmettre au plus grand nombre.

Image result for marceau rivière

Bete figure, Côte d’Ivoire

Exceptionnelles aussi sont son approche instinctive des oeuvres d’art et sa sensibilité artistique qui ont présidé à la constitution de sa collection privée.
Sa fascination pour l’Afrique naît dès l’enfance, lors de la projection d’un film sur le Congo par un missionnaire de passage dans sa région, et ne le quittera plus jamais. Sa collection débute dès son plus jeune âge. Il achète son premier masque à l’âge de onze ans – objet qu’il a toujours conservé. En 1975, il écrit son premier livre sur Les Chefs-d’oeuvre africains des collections privées françaises, qui dès sa publication lui confère une réputation internationale et sera traduit en anglais et allemand. De nombreux ouvrages de références suivront.

Image result for marceau rivière

FIGURE DE RELIQUAIRE, KOTA MAHONGWE, GABON

Marceau Rivière, enrichit sa collection en achetant, auprès de ses confrères marchands et en ventes publiques, des oeuvres aux provenances prestigieuses issues des collections Vérité, Rubinstein, Guillaume ou Ratton. Chacune de ces pièces témoigne du génie individuel de leurs sculpteurs et des institutions qui nourrirent leur imaginaire, et conte également l’histoire de leur découverte par l’Occident, au début du XXe siècle.
Cette collection exhaustive sur les arts d’Afrique s’impose comme l’une des toutes dernières historiques dans ce domaine, et témoigne d’une vie de passion dévouée à l’Afrique et ses trésors.

 

Publicités

Caravage à Saint-Germain-des-Prés !

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Samedi soir, à la galerie Kamel Mennour, 6, rue du Pont-de-Lodi (VIe), le tableau  » Judith et Holopherne de Michelangelo Merisi, dit le Caravage (1571- 1610), a été décroché.

Caravage est mon peintre préféré de la Renaissance. Célèbre mauvais garçon, il savait déclencher les passions autant que le scandale: précis dans sa technique et maître de créativité, c’était un homme perpétuellement en fuite.Le tempérament violent de Caravage va bouleverser sa vie. En 1606, au cours d’une rixe, il tue en duel Ranuccio Tomassoni, le chef de la milice de son quartier. Condamné à mort, il s’enfuit de Rome en 1607. Commence alors une vie errante : Naples, Malte, la Sicile puis à nouveau Naples. Il continue à peindre et à produire des chefs-d’œuvre.  En 1610, il apprend que le pape est disposé à lui accorder sa grâce. Il s’embarque pour Rome, mais lors d’une escale à Palo, il est arrêté et jeté en prison. Relâché quelques jours plus tard, son bateau est déjà reparti. Il décide de faire le trajet à pied et parvient à arriver à Porto Ercole à une centaine de kilomètres. Mais il a contracté la malaria et il décède dans cette ville le 18 juillet 1610 à l’âge de 38 ans.

Grâce au clair-obscur, une technique inventée un peu plus tôt par Léonard de Vinci, Caravage donne aux visages un relief théâtral. Nul ne maîtrise comme lui la lumière ni ne rend avec autant de force l’expression des visages et des attitudes. Il a été l’un des personnages les plus influents de l’histoire de l’art, sans lequel Ribera, Vermeer, Rembrandt, Delacroix, Courbet et Manet n’auraient jamais peint comme ils l’ont fait.

Merci à mon ami Kamel Mennour de m’avoir fait profiter de ce moment magique.

Découverte dans un grenier

Le tableau du maître italien, inspiré de l’Ancien Testament, représente Judith tranchant la tête du général Holopherne venu assiéger la ville et qu’elle avait séduit.

La toile, oubliée depuis plus de 100 ans, a été découverte par hasard au fond d’un grenier en Haute-Garonne il y a cinq ans – le genre de saga dont raffole le marché de l’art. Elle sera vendue aux enchères à Toulouse le 27 juin estimée à 120 M€.

C’est Marc Labarbe, le commissaire-priseur de Toulouse, l’auteur de cette « trouvaille », qui l’adjugera dans la ville rose. « J’ai été appelé par un ami qui vidait sa maison. Le tableau était monté sur un châssis, coincé entre un sommier et un matelas. La toile était sale. Il y avait comme un brouillard mais je voyais aussi ce regard du guerrier. J’ai pris un coton et un peu d’eau et j’ai débarbouillé son visage ! ».

Une analyse scientifique

Marc Labarbe, un brin fébrile, téléphone à Eric Turquin, un expert parisien incontournable. Ce dernier lui demande de lui amener le tableau. Son transporteur s’en charge et remonte la toile tranquillement à Paris, par la route, sans assurance.

Puis l’expert attrape son téléphone. « Tu as trouvé un bien beau tableau ! », lui dira-t-il. « A l’époque, se remémore Marc Labarbe, on n’identifie pas encore le peintre, le tableau n’est pas signé. On pense à un peintre de l’école Caravage ou d’une école espagnole ». L’analyse scientifique, avec notamment des rayons X, mettra en évidence les fameux pigments rouges du Caravage, le tissu de la toile permettant de remonter à l’atelier de l’artiste. Des spécialistes incontournables du peintre italien l’ont finalement authentifié.

Le tableau aurait pu avoir un tout autre destin. Victime d’un dégât des eaux, il y a environ dix ans, « sous le toit ruisselant du grenier, il a été un peu abîmé mais pas détruit ». A la même époque, il échappera à un cambriolage. Les voleurs passeront à côté de la toile. « Ils ne repartiront qu’avec des babioles ! », rigole le commissaire-priseur.

Reste à savoir, avec le parfum de suspicion qu’il dégage, le sort qui sera réservé le 27 juin à la toile du Caravage sous le marteau de Marc Labarbe ?

LES DOUTES DU MINISTERE

« Judith et Holopherne » ne rejoindra pas un musée français. Le tableau du Caravage ne sera pas préempté par le ministère de la Culture lors de la vente aux enchères du 27 juin.

Pourtant, en 2016, le ministère l’a classé « trésor national », avec une parution au Journal officiel, bloquant ainsi toute possibilité de vente à l’étranger. Et se donnant trente mois pour se prononcer. En novembre dernier, le blocage a été levé et le propriétaire s’est vu délivrer un certificat d’exportation.

Ce jeudi, le ministère évoquait franchement ses doutes. « Compte tenu des incertitudes subsistant quant à l’attribution au Caravage, l’État français ne peut se porter acquéreur de cette œuvre ».

« On respecte les doutes », encaisse Marc Labarbe qui met pourtant en avant « l’examen scientifique du tableau. Nous, on est sûrs de l’authenticité ».

1000 ème Grand Prix de Formule 1

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Le tout premier Grand Prix de Formule 1 de l’histoire a eu lieu sur le circuit de Silverstone en Grande-Bretagne, le 13 mai 1950.

Aujourd’hui à Shanghai, la Formule 1 fête son 1000ème Grand Prix. C’est pour cela que je voudrais tant fêter cet anniversaire avec mon fils en souvenir de son 1er Grand Prix à Shanghai.

Voici le récit de son rêve https://soufflezsurlesbraises.com/2016/04/18/mon-1er-grand-prix-de-formule-1/

Un reportage a été diffusé sur Canal+  dans l’émission Formule One, après le Grand Prix de Chine en avril 2016.

Faire partager ma passion des sports automobiles à mon fils était un grand jour, au même âge, mon père m’emmenait regarder les Ferrari F1 à Maranello derrière les grillages.

Cette passion m’a permis d’organiser des événements pour des sociétés dans plusieurs grands prix en Europe. Comme à Monaco pour le cigarettier Winfield qui m’avait demandé d’inviter des sportifs, pilotes et artistes et la fin de carrière de pilote F1 d’Alain Prost. Missions accomplies !

Thomas Castaignède, 2Be3, Mc Solaar, Jacques Villeneuvre


 

 

 

Cécilia Dutter, un plaisir de lire !

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Hier soir, j’ai assisté à la remise du  » Prix Castel du roman de la nuit «  remis par PPDA. L’ambiance était chaleureuse, enfin, une soirée comme je les aime, ou chacun est à sa place et heureux.

Quel plaisir de revoir plusieurs amis dont mon amie écrivaine Cécilia Dutter qui sort son dernier livre  » La loi du père «  aux éditions Du Cerf. 18 €

À travers ce récit autobiographique bouleversant, Cécilia Dutter plonge dans ses souvenirs et relit son histoire familiale chaotique, marquée par la figure d’un père tyrannique décédé il y a trois ans, pour la comprendre et la réinterpréter à la lueur de la maturité de la cinquantaine.

Comment la petite fille de jadis s’est-elle construite sous la despotique loi du père ? Quelle force a-t-il fallu à l’adolescente, puis à la femme devenue, pour échapper à son emprise ? Quelle empreinte laisse ce père énigmatique et contrasté – aussi jovial à l’extérieur qu’oppressif au sein du huis-clos domestique – sur la femme, épouse et mère de deux filles, qui écrit ces lignes ?

De l’angoisse la plus noire jusqu’à la paix retrouvée grâce au pardon, ce témoignage universel, implacable mais non dépourvu de tendresse, met en lumière la force de la résilience et la transcendance sacrée de la vie.

Romancière, essayiste, critique littéraire, auteur d’une quinzaine d’ouvrages, Cécilia Dutter a publié, aux Éditions du Cerf, Flannery O’Connor, Dieu et les gallinacés (2016) et À toi, ma fille (2017). Elle a été lauréate du prix Oulmont de la Fondation de France pour son roman Lame de fond (2012).

Cécilia présentera son livre au Café de la mairie, place Saint-Sulpice le Mardi 26 mars 2019 – 20h30.  Venez nombreux.

 

 

Erich Fromm. Avoir ou Etre ? L’art d’Aimer !

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Dans le monde bouleversé que nous vivons en ce moment, il faut aller se réfugier auprès des auteurs. Car notre monde est de plus en plus dominé par la passion de l’avoir, concentré sur l’acquisivité, la puissance matérielle, l’agressivité, alors que seul le sauverait le mode de l’être, fondé sur l’amour, l’accomplissement spirituel, le plaisir de partager des activités significatives et fécondes.

J’avais besoin de connaître quelques sens à mes réflexions et pensées, un ami psychologue, m’a prêté le livre  » AVOIR ou ETRE ? «  ( Collection  » Réponses « chez  Robert Laffont )

C’est pour cela, que je voudrais vous faire découvrir deux livres, qui j’en suis certain vous feront du bien dans ce monde de bruts et d’égoïstes !

Erich Fromm, psychanalyste humaniste américain plus connu comme sociologue marxiste.

Erich Fromm trace les grandes lignes d’un programme de changements socio-économiques susceptibles de faire naître en chacun de nous une réflexion constructive. Si l’homme ne prend pas conscience de la gravité de ce choix, il courra au devant d’un désastre psychologique et écologique sans précédent…

Après avoir parcouru  » Avoir ou Etre  » dans tous les sens, souligné, annoté, annexé, rayé, devenu une bible et une prise de tête, j’ai décidé un jour de changer le titre :  « AVOIR ou ETRE « par   « AVOIR et ETRE  » parce qu’un jour, je suis être et un autre avoir, tout dépend du moment et des circonstances. Ce récit m’a passionné, énervé, et m’a fait gamberger…

Je conseille aux perverses narcissiques de lire ce livre pour les aider à trouver l’origine de cette maladie, qui remonte souvent à la petite enfance, sans avoir eu d’Amour !

Si Erich Fromm, vous interpelle , procurez-vous un autre livre, qui m’a enchanté et m’a fait découvrir l’Amour autrement. L’ART D’AIMER . Edition épi.

» L’amour n’est possible que si deux personnes communiquent entre elles à partir du centre de leur existence… Qu’il y ait harmonie ou conflit, joie ou tristesse, c’est secondaire par rapport au fait fondamental que deux personnes se rejoignent à partir des profondeurs de leur existence, qu’elles ne font qu’un, l’une avec l’autre en ne faisant qu’un avec elles-mêmes, sans fuir leur propre réalité. Il n’y a qu’une seule preuve de la présence de l’amour : la profondeur de la relation, la rivalité et la force de chaque personne.  » dixit Erich Fromm.

Fromm insiste à juste titre sur l’importance de surmonter notre narcissisme et notre besoin de dépendance pour accéder à un véritable échange. L’une des clés de la réussite amoureuse est effectivement d’admettre que l’être idéal n’existe pas, d’apprendre à composer avec ses imperfections et à travailler sur les nôtres. « Se tenir » en amour, c’est faire inlassablement ce travail.

Cela dit, je constate qu’il est souvent plus facile de donner, contrairement à ce que pensait Fromm.

Recevoir, en revanche, c’est s’engager véritablement, accepter d’être en rapport à l’autre. Au fond, Erich Fromm incite ses lecteurs à se défaire de leur égoïsme et délimitait le territoire de l’amour. Donner « de sa puissance et de sa vitalité », donner « de sa joie, de son intérêt, de sa compréhension, de son savoir »,  de l’amitié, tel devenait le sens de l’amour.

« L’amour n’est pas un sentiment à la portée de n’importe qui. »

J’en ai traduit quelques citations personnelles :

« L’Amour triomphe de tout, alors cédons »… 

 » Il n’y a qu’un seul remède à l’amour : aimer davantage ».

 » Dans l’Amitié comme dans l’Amour, tout est une question de preuves ».

Même Salvador Dali a peint l’Art d’aimer, c’est pas un hasard !

Michel Houellebecq

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Je vous souhaite une belle année avec bonheur, santé et réussites.

Le Houellebecq-nouveau est arrivé, très bon cru !

«Mes croyances sont limitées, mais elles sont violentes. Je crois à la possibilité du royaume restreint. Je crois à l’amour» écrivait récemment Michel Houellebecq.

Le narrateur de Sérotonine approuverait sans réserve. Son récit traverse une France qui piétine ses traditions, banalise ses villes, détruit ses campagnes au bord de la révolte. Il raconte sa vie d’ingénieur agronome, son amitié pour un aristocrate agriculteur (un inoubliable personnage de roman – son double inversé), l’échec des idéaux de leur jeunesse, l’espoir peut-être insensé de retrouver une femme perdue.
Ce roman sur les ravages d’un monde sans bonté, sans solidarité, aux mutations devenues incontrôlables, est aussi un roman sur le remords et le regret.

Sérotonine fait déjà polémique avec l’histoire d’un quadragénaire, ingénieur agronome et dépressif, nommé Florent-Claude qui déteste la ville de Niort décrite comme « une des villes les plus laides qu’il m’ait été donné de voir ». et les quelques « piques houellebecquiennes » que contient le roman: la Hollande « qui n’est pas un pays », les Hollandais « vraiment des putes » ou encore les bobos parisiens traités d' »écoresponsables ».

Sérotonine » est une lecture plutôt réjouissante, pour peu qu’on goûte à l’humour noir de son auteur, impitoyable chroniqueur d’une société occidentale en mal de sens. Des peoples comme Kev Adams et Christine Angot en prennent pour leur grade. Mais c’est lorsqu’il se livre à l’autodérision la plus cruelle que Michel Houellebecq est le plus inspiré. Le plus touchant surtout. « Etais-je capable d’être heureux dans la solitude ? », s’interroge le narrateur à l’aube de ses pérégrinations. « Je ne le pensais pas. Etais-je capable d’être heureux en général ? C’est le genre de questions, je crois, qu’il vaut mieux éviter de se poser. »

J’adore ce paragraphe qui dit bien la vérité sur les intervenants et journalistes qui prétendent tout savoir sur tout !!!

 » Je t’entai de m’intéresser aux débats de société, mais cette période fut décevante et brève : l’extrême conformisme des intervenants, la navrante uniformité de leurs indignations et de leurs enthousiasmes étaient devenus tels que je pouvais à présent prévoir leurs interventions non seulement dans les grandes lignes mais même dans le détail, en réalité au mot près, les éditorialistes et les grands témoins défilaient comme d’inutiles marionnettes, les crétins succédaient aux crétins, se congratulant de la pertinence et de la moralité de leurs vues, j’aurais pu écrire leurs dialogues à leur place et je finis par éteindre définitivement mon téléviseur, tout cela n’aurait fait que m’attrister davantage, si j’avais et la force de continuer « . BFM, LCI et Cnews prenez ça dans les dents.

La sérotonine
seroton.gif (536 octets)
Ce neuromédiateur intervient a de nombreux niveaux.
Dans le Système Nerveux Central, 
il est particulièrement présent dans les régions impliquées dans les processus liés à  l’éveil la vigilance le sommeil et l’endormissement.
Le métabolisme de la sérotonine est fortement impliqué dans les mécanismes de la dépression et des dépendances chimiques 

Si vous aimez Houellebecq pour son écriture, son audace et ses références intelligentes, allez vite l’acheter.

Si vous êtes déprimé ou au bord du suicide et si vous n’aimez pas la vulgarité, les écrivains tordus et paranos, alors détestez Houellebecq.

Le gnomon

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Vous connaissez le gnomon ? non ! alors, vous allez le découvrir comme moi, il y a deux jours lors de cette découverte guidée dans l’église Saint-Sulpice par Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6ème arrondissement de Paris.

L’église Saint-Sulpice est la plus grande église de Paris, visité par de nombreux amateurs d’art pour son architecture et par les oeuvres d’art qu’elle contient comme par exemple des fresques de Eugène Delacroix et par les mélomanes pour son orgue exceptionnel, avec 102 jeux et environ 7300 tuyaux, l’orgue de Saint-Sulpice était le plus grand de France lors de sa fabrication

Le gnomon est un mot grec qui veut dire « moyen de savoir ». En latin, « gnomon » désigne l’aiguille – appelée « Style » – dont l’ombre projetée sur un écran solaire permet de savoir approximativement l’heure qu’il est.

Si vous avez lu le  » Da Vinci Code  » ou vu le film, vous reconnaîtrez l’endroit, où dans ce roman, une religieuse est assassinée par un moine étrange à la recherche d’un terrible secret.

La méridienne a été construite à l’initiative de Jean-Baptiste Languet de Gergy, curé de la paroisse de Saint-Sulpice de 1714 à 1748, il voulut d’abord établir avec précision le temps astronomique afin de faire sonner les cloches au moment le plus opportun dans la journée. Pour cela, il chargea l’horloger anglais Henry Sully de construire le gnomon.

La « gnomonique » est la science des cadrans solaires. Beaucoup de visiteurs sont intrigués par le « gnomon » avec la réglette de laiton incrustée dans le dallage traversant l’église, prolongée verticalement sur un obélisque de marbre blanc portant les inscriptions obscures. A droite d’un vitrail, il y a une plaque de fer rectangulaire percée de deux petits oeilletons. L’image du soleil qui se forme dans cet cet orifice se reflète sur la réglette de laiton au sol.

Il s’agit en réalité d’un instrument scientifique perfectionné, installé à Saint-Sulpice  au XVIIIe siècle par les astronomes de l’Observatoire tout proche. Les études que ses constructeurs voulaient effectuer grâce au gnomon sont ce qui mérite de retenir notre attention en abordant la question des rapports entre la science et la foi, pour répondre à tous ceux qui se demanderaient si un tel instrument d’astronomie a bien sa place dans une église ?.

Inscriptions sur l’obélisque

Maintenant, que j’ai découvert le gnomon, je suis moins con !!! Allez-y à votre tour !

D’ailleurs, je suis à la recherche de mécènes pour rénover le gnomon comme également la rénovation de l’église Saint-Germain-des-Prés. Ses projets ne peuvent que nous enrichir !

Egon Schiele et Jean-Louis Basquiat, ensemble à Paris.

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Quand j’étais môme, mon père m’emmenait les dimanches matin au musée du Louvre, il avait un soin particulier pour m’instruire et m’éduquer aux arts, il ne cessait de me dire  » mon fils, un jour,ça te servira » !

Il a eu raison, la Culture, les Cultures, les arts et les artistes m’ont fait avancer dans la vie pour créer des événements culturels avec des ponts entre les peuples.

Aujourd’hui, à mon tour, d’emmener mes enfants assister à des expositions, comme les deux dernières que nous avons vu ensemble : Picasso « époques bleue et rose » au musée d’Orsay. Une splendeur !

Clin d’oeil de Basquiat à Picasso

à la Fondation Vuitton avec 200 oeuvres des deux peintres incandescents, morts tous les deux à 28 ans :

Egon Schiele (1890-1918), immense peintre viennois, décimé par la grippe espagnole. Lui peignait des femmes sans culotte, des autoportraits, son corps nu et décharné à faire peur.

Jean-Michel Basquiat (1960-1988), icône mondiale de l’art contemporain, victime d’une overdose. DJ, musicien, coloriste sans égal dans sa génération, dont les premiers dessins tapissaient les rues de Manhattan.

Un soir, chez Castel sans savoir qui il était, Basquiat nous distribuait des petits dessins, que l’on a tous jeté !!!, aujourd’hui ont auraient des petits-chefs d’oeuvres !!!  Avec mes pôtes et pôtesses, on se disait  » il est bizarre ce mec  » ! C’était en 1984, ensuite, on a appris qu’il exposait au musée d’Art moderne, à Paris, alors qu’il n’avait que 24 ans, dans une exposition de jeunes artistes.

Ma fille pensive !

Mon fils admiratif !!!

Charles Aznavour, un grand Monsieur artiste !

Salut M’ssieurs-Dames,

J’ai rencontré Charles Aznavour sur le tournage du film «Ennemis  Publics »  où il tenait le rôle d’un vieil arabe. Sur le tournage, Charles a montré de suite, son respect  envers les réalisateurs et toute l’équipe du  film, toujours à l’heure, toujours disponible,  toujours souriant, toujours à l’écoute,  toujours prêt, toujours, toujours, et toujours,  ce pourrait être le début d’une chanson. Le grand Monsieur !!!

Pour la promotion du film dont j’étais chargé du développement, je lui ai demandé si je pouvais l’interviewer. Tout de suite, il m’a dit: « quand vous voulez à mon bureau ». J’organisai aussitôt ce grand rendez-vous avec cameraman, photographe, maquilleuse et ma pomme. Je n’oublierai jamais cet échange et cette complicité entre nous. Parlant de la banlieue, de la langue française et de nos origines, etc.. L’interview exclusive que vous allez découvrir est un message d’un dernier Grand…

https://www.youtube.com/watch?v=FhuxwuziSrI&feature=youtu.be

Charles Aznavour, c’était la France internationaliste, terre d’accueil, qui sait enseigner aux enfants de la République les valeurs fondamentales, mais aussi le charme, le romantisme sexy et une sorte de légèreté en constant équilibre entre le Nord introverti et le Sud extravagant. Charles Aznavour fut d’ailleurs l’idole d’une nouvelle génération issue de l’immigration.

A la fin de cette séance, je lui ai proposé de l’inviter au Festival de Cannes pour présenter la bande-annonce du film. Encore une fois, il me donna son accord et me glissa qu’il allait fêter ses 81 ans ce jour-là. Ce n’était pas tombé dans l’oreille d’un sourd ni d’un muet !  J’intervins auprès de Bernard Brochand, Maire de Cannes, pour savoir s’il  accepterait de rendre hommage à Charles, en lui remettant les clés de la ville. Monsieur Brochand fit mieux, il lui remit la Palme d’Or de la Ville et le nomma Citoyen d’Honneur !

Aussitôt, il me proposa d’organiser une grande fête à la Villa Domergue, lieu de réception prestigieux de la Ville de Cannes placé sur les hauteurs. J’en profitais pour inviter les médias, le CNC, le milieu du cinéma présent au Festival, les acteurs, les sponsors, les notables de la Ville et la Communauté arménienne très représentée à Cannes.

Charles était enchanté et me remercia chaleureusement. Grâce à cette belle fête, il avait retrouvé des cousins et amis arméniens de sa jeunesse. Il était très troublé et ému. J’avais compris ce jour-là la fraternité qui liait les Arméniens entre-eux.

Mais j’avais encore des surprises pour Charles, afin de clôturer son anniversaire en fanfare. J’ai sollicité, auprès de Monsieur Gilles Jacob, Président du Festival de Cannes, la Montée des Marches avec Charles et toute l’équipe du film. M. Jacob m’autorisa même à venir en Cadillac (mon partenaire), en bas des Marches, alors que Renault était le Partenaire Officiel du Festival. Le service communication de Renault était furieux. Mais ils avaient simplement oublié que Cadillac et Corvette étaient les voitures du film. J’ai osé et j’ai gagné…

3 et deux, ça fait 5

 Ce n’était pas fini !  J’ai demandé à Michel Denisot, s’il voulait bien recevoir en « Guest » Charles et les deux réalisateurs, pour parler du film en direct dans « Le Grand Journal ». J’organisai une surprise pour Charles, faire chanter «La bohème » en rap par les rappeurs de Barbès, la « Scred Connexion». Charles versa une larme… J’étais aussi heureux de voir les fruits de mon travail pour la promo de la bande-annonce du film «Ennemis Publics». Mai 2005.

Lettre Scred Connexion

Merci Monsieur Aznavour, chapeau bas et haut. J’aime votre fils Mischa qui est mon ami et toujours à mes côtés quand il le faut. Mischa je t’embrasse.

Salut l’artiste !

Inauguration panda Richard Orlinski à l’hôpital Necker

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Le panda géant de Richard Orlinski a été inauguré le mardi 25 septembre 2018 dans la nouvelle aire de jeux de l’hôpital Necker. Don de IFS Chengdu et de Richard Orlinski.

Voir l’émerveillement des enfants devant le panda a été un grand moment de joie et de bonheur.

Initier une mission caritative comme celle-çi pour les enfants de Necker a été pour moi un devoir.

C’est le symbole du récent jumelage entre le Comité Saint-Germain des Prés et Chengdu International Finance Square, sous le patronage de la mairie du 6ème arrondissement et du gouvernement du district de Jinjiang à Chengdu en Chine, signé à Paris mars 2017 et à Chengdu mai 2017.

La vente de peluches en forme de Panda dont la totalité du bénéfice a été reversée à l’hôpital Necker-Enfants malades. ( 31 600 euros ) lors de l’opération panda au mois de décembre 2017 place Saint-Germain-des-Prés.

Les fonds financeront en partie le premier centre de médecine ambulatoire pédiatrique qui verra prochainement le jour à l’hôpital Necker-Enfants malades.

L’hôpital Necker-Enfants-Malades, remercie pour leur soutien à cette opération inédite : Monsieur Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6ème arrondissement de Paris, le Comité Saint-Germain-des-Prés, Wharf, IFS Chengdu, Richard Orlinski, Manifestory China et Monsieur André Cardinali.

 

Egoïste !

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Le meilleur de l’égoïsme est de partager le n° 18 du magazine EGOÏSTE qui vient de paraître dans les kiosques.Photo Paolo Roversi

Les photographes et les écrivains les plus marquants de notre époque auront nourri les 17 numéros parus à ce jour avec une périodicité capricieuse. Egoïste est le dictionnaire subjectif d’une époque. Connu pour la magie de sa maquette, ses images mythiques comme le nu de Yannick Noah par Avedon ou le portrait d’Ava Gardner par Helmut Newton et ses publicités sur mesure conçues et réalisées spécialement par Nicole Wisniak, Egoïste a offert un espace de créativité aux grands écrivains tels que Françoise Sagan, Jean d’Ormesson, Bernard Frank. La sortie d’Egoïste constitue toujours un événement salué par la presse internationale. Chaque numéro est collectionné avec passion par de nombreux amateurs.

Dans ce dernier numéro, deux de mes amis Frédéric Beigbeder et Nicolas Bedos se penchent sur leurs arrière-pensées :

Toutes les pensées sont des arrière-pensées. La parole a été donnée à l’homme pour lui permettre de cacher ses arrière-pensées. La lucidité est une sorte d’arrière-pensée démasquée. Frédéric Beigbeder.

Quelle arrière-pensée la directrice de Egoïste avait-elle dans la tête lorsqu’elle m’a proposé d’écrire sur les arrière-pensés ? .

Mais c’est quoi, une arrière-pensée ? !! D’ailleurs, à quel moment une  » pensée  » devient-elle « arrière-pensée »?

Par exemple :  » Plus jamais de mythomane » ou  » plus jamais de banquier  » ou  » j’ai plus de larmes à vendre aux pervers narcissiques »… C’est que, plus on vit, plus on pense, plus on arrière-pense. Nicolas Bedos.

Voici des tweets d’outre-tombe pensé par Patrick Besson :

Je n’aurais jamais dû faire d’enfants… Lucy

Ce XXIe siècle, je le sens bien… Le diable

J’avais bien dit que je ne voulais pas d’une décapotable… John Fitzgerald Kennedy

J’en ai marre de la banlieue ouest… Louis XIV

Pratique, ce tunnel sous la Manche… Moïse

Je ne comprends pas qu’il reste autant de Chinois… Mao

Vos gueules, les mouettes… Tchekhov

Si je tenais le cuisinier qui a donné mon nom à un steak… Chateaubriand

Qu’est-ce que Depardieu est allé faire en Russie ? Napoléon

La vieillesse, c’est le troisième sexe… Simone de Beauvoir

C’est bon de mourir avant ses illusions… Che GuevaraPhoto Ellen von Unwerth

Opération panda – Richard Orlinski

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Je vais vous raconter comment le 1er panda de Richard Orlinski a atterri sur la place Saint-Germain des Prés pendant l’Opération panda qui a lieu du 1er décembre  au 7 janvier avec la vente de pandas en peluches  au  bénéfice de l’hôpital Necker-Enfants malades – AP-HP pour financer des projets d’amélioration de la qualité de vie des enfants hospitalisés, l’acquisition d’équipements médicaux de pointe et la création du premier centre de médecine ambulatoire pédiatrique.

Monsieur Orlinski

Oui

Avez-vous un panda ?

Non, pourquoi ?

Je lui raconte l’opération panda

Sensible à mes propos et aux actions qu’il a déjà réalisées avec l’hôpital Necker et d’autres associations, il me dit qu’il avait un panda en projet.

Je vous mets en contact avec Laetitia et merci d’avoir pensé à moi.

Au revoir Richard et à bientôt.

Trois jours après, on me transmet ce panda en 3D

Laetitia, sa directrice de développement, m’appelle pour parler du prix de ce premier panda 190 000 Euros.

CDIFS Chengdu toujours dans le cadre du jumelage entre le Comité Saint-Germain des Prés et le district de JinJiang de la ville de Chengdu accepte de prendre une partie du budget, Richard Orlinski prendra l’autre part.

Voilà, comment se construisent des belles histoires humaines et créatives.

La statue du panda sera successivement exposée au Zoo de Beauval de janvier à mai 2018 puis participera au Parcours Saint-Germain fin mai et prendra définitivement ses quartiers à l’hôpital Necker en septembre 2018, dans une nouvelle aire de jeux, afin que les enfants participent à cette belle aventure.

C’était le but final ! Mission réussie. Si nous ne faisons pas des actions comme celles-là, à quoi servons-on ?

Je tiens à remercier vivement l’équipe de Richard Orlinski pour leur efficacité:  Laetitia, Clément, Shanna sans oublier Vincent et Didier qui ont assuré le transport et l’installation.

Inauguration de l’Opération panda, mercredi 13 décembre à 11 heures.

 

Yuan Meng, le bébé panda du zoo de Beauval

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Il s’appelle Yuan Meng, « accomplissement d’un rêve », il est gris et blanc rosé et pèse plus de 7 kilos. Brigitte Macron a baptisé lundi 4 décembre, au zoo de Beauval dans le Loir-et-Cher,le bébé panda né le 4 août, un geste d’amitié franco-chinoise. Le baptême de cet ours herbivore, « trésor national chinois » et symbole vivant de l’âme chinoise, a donné lieu à une grande cérémonie au zoo en présence de sa « marraine », Brigitte Macron, du vice-ministre des Affaires étrangères chinois Zhan Yesui et de l’ambassadeur de Chine Zhai Ju.  Les parents de Yuan Meng ont été prêtés à la France par la Chine en 2012 pour 10 ans, dans le cadre de la « diplomatie du panda », un cadeau que la Chine utilise pour resserrer les liens avec d’autres pays. La naissance de ce premier panda dans l’Hexagone intervient à quelques semaines de la première visite d’Emmanuel Macron en Chine.

Les soigneurs de la réserve chargés du panda, en Chine, avaient proposé des prénoms. Celui de Yuan Meng a été sélectionné par la première dame chinoise qui l’a ensuite proposé à Brigitte Macron. Dans trois ans, Yuan Meng devrait repartir en Chine, mais « nous espérons que ses parents […] nous donneront beaucoup d’autres bébés », a expliqué sa soigneuse, Delphine Pouvreau. La période de fécondation des pandas ne dure que 3 jours par an. « Cette naissance et ce prénom symbolisent l’amitié sino-française, qui accède à une nouvelle phase de développement », a-t-il souligné, estimant que les deux pays « approfondissaient des réformes, la mutation de leur pays », a déclaré le vice-ministre chinois en lisant un message de félicitations de l’épouse du président chinois, Xi Jinping. Beaucoup de Français ont suivi l’importance de cette naissance […], l’illustration d’un dialogue toujours fécond entre ces deux peuples », a déclaré Brigitte Macron. « La Chine a offert un symbole vivant de l’âme chinoise », a-t-elle dit, en remerciant les dirigeants chinois. « Je vous dis, madame, merci et à bientôt », a-t-elle conclu à l’adresse de la première dame chinoise, ajoutant : « Je vous remercie », en chinois.

« On a beaucoup à apprendre »

Brigitte Macron a ensuite confié vivre « comme un très grand honneur » cette mission diplomatique. « Je suis très émue qu’on m’ait confié ce devoir par rapport à la Chine, c’est aussi une très grande responsabilité. » Le don de panda géant, une espèce placée sur la liste rouge des espèces vulnérables, est utilisé par la Chine depuis le VIIe siècle pour sa diplomatie, une pratique qui avait atteint son apogée sous la Chine maoïste. Désormais, la Chine prête ses plantigrades à des pays alliés pour dix ans maximum, contre une somme fixée en fonction du nombre de visiteurs, environ un million d’euros par an. Depuis l’arrivée du couple de pandas géants, prêtés par la Chine en février 2012. 1,5 million de personnes sont déjà venues admirer les uniques représentants de cette espèce en France. Le bébé panda sera montré au public à partir du samedi 13 janvier. La France est le quatrième pays européen à accueillir la naissance d’un panda chinois après l’Autriche, la Belgique et l’Espagne. Sept pays européens et vingt-deux pays du monde hébergent des pandas venus de Chine. En 1973, la France avait été l’un des premiers pays à recevoir un panda, après les États-Unis.

Dans le cadre du jumelage entre le Comité Saint-Germain des Prés et Chengdu International Finance Square, sous le patronage de la mairie du 6ème arrondissement et du  gouvernement du district de  Jinjiang à Chengdu en Chine, une action va être organisée du 1er décembre au 7 janvier, place Saint-Germain des Prés, avec une vente de pandas en peluche, dont les bénéfices seront reversés intégralement à l’hôpital Necker- Enfants-Malades.

 

Une autre action avec les enfants-malades de Necker va être organisée au printemps au zoo de Beauval, à la rencontre du bébé panda (Les parents du bébé panda étant nés à Chengdu).

Cette action a pour but de constituer un lien de plus entre nos deux peuples, le panda étant le symbole de l’amitié sino-française.

 

 

Jumelage Saint-Germain des Prés – Chengdu

Bonjour M’ssieurs-Dames, 各位先生,女士們,先生們

Une belle histoire commence…

D’après mon idée originale, le jumelage entre Saint-Germain des Prés et la ville de Chengdu a posé une première pierre en mars 2017 pour construire des projets culturels, économiques et touristiques.

C’est pourquoi, avec Thomas Thompson, Directeur de Manifestory China, Chengdu-IFS, le Comité Saint-Germain-des-Prés avec le soutien éclairé de Bertrand Biard & Olivier Mothes, Directeurs associés de Manifestory Paris et leur équipe, nous avons imaginé et conçu les événements suivants :

  • Planter un arbre de l’amitié dans la cour de la Mairie du 6ème arrondissement et sur l’avenue Hongxing à Chengdu
  • Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6ème arr & Miroslav Siljegovic, Président du Comité Saint-Germain des Prés
  • Pose de plaques de rues du boulevard Saint-Germain sur Hongxing Road à Chengdu et de Hongxing Road sur le boulevard Saint-Germain, devant le Café de Flore.
  • Opération panda. Du 1er décembre au 7 janvier, une action de bienfaisance, place Saint-Germain-des-Prés, avec la vente de pandas en peluche (symbole de Chengdu), dont les bénéfices seront reversés intégralement à l’hôpital Necker- Enfants – malades
  • L’artiste Richard Orlinski a créé son premier panda géant à cette occasion. Cette œuvre sera exposée le 13 décembre, place Saint-Germain-des-Prés, au zoo de Beauval et définitivement à l’hôpital Necker.
  • Pop-up du Café de Flore à Chengdu pendant les fêtes de Noël 2017. Apporter la culture du Café de Flore aux habitants de Chengdu est un pari riche d’échanges et de discussions.
  • Parcours Saint-Germain. Des artistes chinois vont présenter des œuvres pendant le Parcours Saint-Germain au mois de mai 2018, des artistes français présenteront à leur tour des œuvres en octobre au Parcours Saint-Germain à Chengdu.

C’est avec plaisir que je m’associe à ses échanges. Mon engagement permanent pour faire rayonner la culture, l’imagination, l’esthétisme au service du grand nettoyage des idées et des peuples ne peut me laisser indifférent.

André Cardinali

Jean-Pierre Lecoq, Maire du 6ème arrondissement de Paris, m’a nommé Ambassadeur de Saint-Germain des Prés pour les actions menées à Paris et à Chengdu. oh! la! la!

 

 

 

 

Monument de l’amitié

Bonjour M’ssieurs, Dames,

L’amitié n’a pas de prix, c’est pourquoi j’ai une pensée pour mes amis disparus !

Celui qui n’est plus ton ami, ne l’a jamais été !

Il est bien plus qu’une connaissance mais moins qu’un ami proche en termes d’intimité et de confiance. L’ami ordinaire est aussi celui que l’on appelle le « bon copain ». Avec lui, on partage en priorité les bons moments, les activités de loisirs (sport, culture), les « tuyaux » professionnels. On peut le fréquenter seul ou en bande, il peut aussi se greffer ponctuellement sur le groupe des amis proches. Il est en général l’ami de ceux qui ont une vie professionnelle bien remplie et une vie sociale très étendue, et qui désirent conserver le temps qu’il leur reste pour leur vie de couple ou de famille. Les amitiés ordinaires se développent assez rapidement sur un terreau fait d’affinités et d’intérêts réciproques.

Les attentes légitimes : la bienveillance, la réciprocité dans le rendu de services, un état d’esprit positif (enthousiasme, encouragement).

Les motifs de rupture ou d’éloignement : la divergence d’intérêts, l’éloignement professionnel ou géographique, la propagation de potins, la rétention d’informations, l’absence de réciprocité dans le service.

L’ami proche

La relation avec lui est nourrie des cinq valeurs propres au meilleur ami que sont l’engagement, la confidence, la confiance, l’honnêteté et la communauté. Mais l’ami proche ne bénéficie quant à lui d’aucun statut d’exclusivité. On a, en général, plusieurs amis proches. Autre différence, il peut ignorer certains aspects de notre vie, de notre passé ; avec lui, l’intimité est moins transparente qu’avec le meilleur ami. Mais il y a un feeling particulier, une complicité tendre et l’assurance que l’on peut partager les grandes et petites joies, mais aussi les coups durs. L’ami proche est également celui avec qui l’on partage des moments en famille et avec qui l’on est dans l’échange intellectuel et culturel. Les « amis du couple » sont typiquement des amis proches.

Les attentes légitimes : la discrétion, la sincérité, la générosité, la bienveillance, la solidarité.

À l’heure des « relations jetables », l’amitié sincère et durable semble en voie de disparition.

L’amitié a-t-elle changé ? À l’échelle de l’histoire, je ne sais pas (pas encore !). Mais à l’échelle de mon histoire, c’est indéniable : je n’ai jamais eu autant d’amis. Enfant, puis adolescent, simplement, à l’époque, mes critères de l’amitié étaient bien différents. Qu’elle s’impose tel un coup de foudre, ou dans une longue conquête jalonnée d’épreuves, l’amitié était, chez moi, un choix radical, de confidences intimes, d’expériences partagées.

Seules deux ou trois personnes ont longtemps mérité, à mes yeux, le nom de « vrais amis ». Ils se reconnaîtront !

Maintenant, il y a Facebook, qui autorise à devenir l’ami d’un inconnu en un seul clic. Portée par cette conception classico- romantique de l’amitié. Car je ne suis pas dupe, sur Facebook, inutile d’être ami pour être ami. C’est absurde, mais c’est ainsi.

Dans une époque conduite par une logique libérale où l’autre est un moyen pour atteindre sa propre fin, il n’est pas étonnant que la “vraie amitié” soit si difficile à trouver. » Nous serions donc trop intéressés et trop « égocentrés » pour être de vrais amis. Car l’amitié véritable a ceci de particulier par rapport à l’amour : elle comprend forcément la différence et la séparation – physique et psychique. Pas de fusion amicale possible. Nous sommes amis « parce que c’était lui, parce que c’était moi », dans la reconnaissance de nos différences. Cette acceptation est-elle encore possible à notre époque de narcisses ?

Sur la stèle du monument de l’amitié, la citation de Rudyard Kipling  sera inscrite :

« Il n’y a pas de plaisir comparable à celui de rencontrer un vieil ami, excepté peut-être celui d’en faire un nouveau. »