Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

10 ans déjà ! Soufflez sur les braises.

Bonjour mes amies et amis, bonjour M’ssieurs, Dames,

Le 25 janvier 2011, le blog » Soufflez sur les braises  » est né sur l’initiative de mon ami Bertrand Dussauge, expert sur les réseaux sociaux !

Dédicace de mon ami et regretté Alain Casabona, grand Monsieur de la Culture et fidèle supporter.

 » Indiscutablement, André Cardinali nous offre ici dans son blog, une variation du célèbre théorème du père des Tontons flingueurs : dédé de Montreuil, ça ose tout, c’est à ça qu’on le reconnait. Sauf qu’en l’occurrence, nous sommes loin d’avoir affaire à un naïf. Coups de cœur et coups de gueule constituent la griffe de l’auteur. Au moins, ne peut-on dire de lui que c’est faire le plus grand des excès que de n’en faire aucun ».

Je suis fier d’avoir honoré André Cardinali, Ambassadeur en quête des profils louches et académicien de l’Académie Alphonse Allais. (2012)

Alain Casabona

Grand Chancelier de l’Académie Alphonse Allais & grand défenseur pour sauver l’atelier Picasso-Grands-Augustins.

***************

372 articles ont été diffusés, avec mes coups de gueule, mes coups de cœur, des histoires humaines, des réalisations et des témoignages, qui j’espère vous ont satisfait.

Pour fêter les 10 ans, de Soufflez sur les braises qui sont toujours brûlantes, plusieurs amies et amis m’ont témoignés leurs amitiés qui est maintenant inscrit dans le marbre du Monument de l’Amitié ( à suivre )

Photo originale Alexandra Dadier

Je suis fier que vous fassiez parti de la bande de dédé, ce n’est pas donné à tout le monde !

Quand cette putain de pandémie aura disparu, je vais organiser un verre de l’amitié, chez mon pote Nounours au Quartier à Saint-Germain-des-Prés pour se retrouver autour d’un verre même plusieurs !

Pour cet anniversaire, Jako, un ami, a découvert la marque Chez dédé. Incroyable ! La vie me surprendra toujours, la création et les italiens aussi.

DD des initiales qui se sont fait un nom.
.
Je vous signale Monsieur & Madame les fondateurs de la marque Chez dédéque Monsieur X existe !
Il s’appelle Dédé, Ambassadeur de Saint-Germain-des-Prés et Président du Comité Paris – Rive-Gauche.
Chez Dédé est une marque indépendante avec un passeport franco-italien et une audience internationale fondée en 2011 à Roma par Andrea Ferolla et Daria Reina. Des collections exclusives d’accessoires, de mode, de décoration et de bijoux côtoient de petites éditions de charme et des collaborations avec des marques de luxe mondiales. Artisanat italien, matières nobles, nonchalance et esprit de finesse sont les marques distinctives de la marque. Luxe, calme et volupté, c’est Chez dédé.
Pour l’anniversaire de ce blog, si vous voulez m’offrir un cadeau, un gromm vous livrera à domicile. 
Votre cadeau sera livré dans des beaux paquets ! 
Ne faites pas trop de folie quand même !

Andrea Ferolla et Daria Reina ont même imaginé Chez dédé à la Commedia dell’ Arte

Ils ont même pensé à mon ami Mc Solaar, avec l’As de Trèfle qui pique mon coeur ! C’est de l’Art !

Paris est à l’honneur

Chez Dédé, le concept-store qui change la donne à Rome. 35, Via di Monserrato. A quelques mètres du Campo de Fiori.

Andrea Ferolla et Daria Reina ont vu juste avec la vision dédéiste ! C’est idédéal. Plus fort que le dadaïsme, c’est le dédéisme !
J’ai hâte de rencontrer les créateurs, nous avons certainement des idées à échanger.
Daria Reina & Andrea Ferolla 

44 réponses à “10 ans déjà ! Soufflez sur les braises.

  1. SURRE Dominique 25 janvier 2021 à 10 h 30 min

    Bravo Dédé pour ton blog « Soufflez sur les Braises » qui est toujours un bon moment de lecture.

    Avec beaucoup de vérité, de sensibilité, d’humour et toute ton expérience de la vie, tu es capable de nous nourrir de ces histoires, de ces événements, de ces personnages comme de ces actions qui nous intéressent toujours, de près ou de loin.

    Tu es un homme de combat mais tu n’es pas belliqueux, tu es là pour donner, pour apprendre et pour communiquer et grâce à ces morceaux de bravoure, « Soufflez sur les Braises » nous apprennent, nous rappellent et nous donnent courage, confiance et optimisme.

    Tu dis les choses simplement mais tu les dis avec ton coeur et avec cet esprit de la vie qui t’es si particulier.

    Merci Dédé, on attend et on lit toujours ta prose avec bonheur.

    Dominique SURRE
    Ton ami de plus de 50 ans… !

  2. ariane bois 25 janvier 2021 à 10 h 47 min

    Dix ans déjà !!! C’est tout simplement magnifique et Dédé fait vivre la culture, rencontrer les gens, aimer les expos des livres comme au Salon du livre de Dijon, des films des pays. On aurait besoin de 1000 Dédé surtout en ce moment, mais il n’y en a qu’un, il est unique et on l’aime aussi pour ça.
    Bravo à toi l’artiste et plein de bonnes choses pour 10 ans encore.
    Ariane Bois
    Ecrivaine

  3. Alexandra Dadier 25 janvier 2021 à 10 h 50 min

    10 ans déjà et une amitié qui date de plus longtemps encore ! Un bel anniversaire à ton blog dans lequel j’ai la chance d’avoir eu un bel article ! Et cette photo de toi soufflant les bougies ! Je me souviens de l’avoir prise lors d’une soirée riche en échanges et en rires !
    Que « Soufflez sur les braises » existe encore longtemps !
    Baci baci mon cher Dédé.
    Alexandra Dadier

  4. Olivier Lapidus 25 janvier 2021 à 11 h 12 min

    10 ans cher Dédé , de générosité et une fidélité sans faille , non seulement à tes amis mais aussi , et c’est plus rare, à tes principes . Tu es un visionnaire avec une passion pour les autres . Bravo.
    Olivier Lapidus

  5. Estelle 25 janvier 2021 à 11 h 42 min

    10 ans déjà!!! Que le temps passe vite mon dédé!!! Joyeux « braisanniversaire » à ce blog qui est toujours un véritable moment de joie e par la qualité de chacun tes billets!
    Tu as toujours eu un talent extraordinaire pour nous porter dans ton monde, tes idées, tes envies, ce regard si juste que tu as sur notre monde…
    Je souhaite à « Soufflez sur les braises » encore de longues et belles années devant lui.
    Ton amie et sœur … depuis plus de 25 ans…
    Estelle M’Rad

  6. Gil Grellet 25 janvier 2021 à 12 h 01 min

    A Saint-Germain, « Chez Dédé », on aime les polémiques intellectuelles et les discussions qui nourrissent l’esprit. « Soufflez sur les braises » alimente depuis dix ans avec talent cet incomparable forum culturel et social. Merci Dédé pour cette contribution sans langue de bois au débat idéologique et à la vie culturelle et artistique. Et longue vie à ton blog !
    Gilbert Grellet
    Ecrivain

  7. eric brame 25 janvier 2021 à 12 h 03 min

    DD et moi c’est une très très longue histoire et d’ailleurs nous sommes bien « infoutus » de nous rappeler précisément quand tout cela a commencé.
    Tellement de merveilleux moments de partage , de rigolade … de l’amitié à l’état pur.
    Mais n’oublions pas Momo quand même , elle n’est jamais très loin et c’est un peu grâce à elle tout ça !
    Continue mon DD à nous enthousiasmer et à nous étonner par tes histoires , tes rencontres et surtout à mettre l’humain au centre de tout.
    C’est aussi pour ça et comme ça que l’on t’aime.
    Tu es un enchantement , tu rayonnes et tu nous fait du bien.
    Je suis fier de toi , heureux de notre amitié indéfectible et mon Dieu que ça dure , dure , dure …
    je t’embrasse de toute mon affection
    Eric Brame

  8. Dédé de Montreuil 25 janvier 2021 à 15 h 12 min

    Très joyeux anniversaire à ton blog, cher Dédé ! Dix ans que « Soufflez sur les braises » enflamme et illumine notre quotidien. Merci de nous faire découvrir ou redécouvrir à travers la richesse de tes chroniques des pépites culturelles d’hier et d’aujourd’hui. Belles et poétiques. Universelles.
    Amitié vive et chaleureuse
    Cécilia Dutter
    Ecrivaine

  9. Bertrand 25 janvier 2021 à 23 h 35 min

    Si on ne connaît pas Dédé
    Il faudrait pouvoir l’inventer
    Il joue à la vie comme aux dés
    La réalité augmentée

    On découvre un état d’esprit
    qui peut parler aux indigents
    comme aux intellectuels épris
    de justice non négligents

    Dédé n’a pas peur des barreaux
    car il fait preuve d’éloquence
    pour tirer les grands vers le haut
    avec toutes ses accointances

    Sans être un perdreau de l’année
    il souffle comme un jeune homme
    sur les braises renouvelées
    par toute injustice sociale

    Dédé, je l’aime. Alors, je lui prête cette phrase de Martin Luther King pour célébrer son Xe anniversaire : « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères ou à périr ensemble comme des idiots ».
    Bertrand Dussauge

  10. ANNICK CHABAUD 26 janvier 2021 à 1 h 14 min

    Je n’ai pas eu la chance de connaître mon ami 96 alors que j’étais moi même 95…Chez Castel, au 15 rue Princesse , mais je suis très heureuse de l’avoir rencontré à temps pour souffler sur 10 ans de braises. Que celles-ci ne s’éteignent jamais ! Auguri amico mio.
    Que la vie entière te soit douce et légère.
    Annick Chabaud

  11. Nina Petithalgatte 26 janvier 2021 à 11 h 04 min

    Dédé est entré dans ma vie, sur une île, il y a quelques années. Sur une plage longue et pâle, qui sépare les deux hameaux d’un petit village bordant une crique de la mer méditerranée…mais… dans un bar, évidemment ! quelques enfants plus tard, nous sommes toujours amis et heureux de l’être. Sans chichi, sans esbrouffe, sans soucis aussi. Une amitié simple, sincère, heureuse et droite. Merci Dédé.
    Nina Halgatte

  12. Armagnac 26 janvier 2021 à 11 h 56 min

    Dédé n’est pas un homme commun, Dédé est un personnage. Sa psychologie lui permet de s’adapter en tout lieu et en toute compagnie, des bois du Périgord aux réceptions mondaines de Saint Germain des Prés en passant par les rues de Montreuil ou Shanghai. Son maniement de la langue française lui permet de créer et de séduire, ce blog en est une forme d’expression. Fabrique à idées, il est vigilant à l’actualité et sait se projeter. Fidèle à ses valeurs et à ses amis, DD de Montreuil est une marque, un repère, un imaginaire. Je me souviens encore de cette phase de son ami Nanar : « On va appeler DD » parce qu’il savait que DD allait lui donner les bons « biscuits » de Paris ou d’ailleurs, allait être une réparti et un élan pour la journée. Bonne décennie DD et surtout continue à réguler l’actualité avec l’esprit qui est le tien.
    Jérôme Armagnac.

  13. Dan Mitrecey 26 janvier 2021 à 12 h 05 min

    Mon Dédé,
    ça fait dix ans que tu ouvres ta gueule, toujours avec une bonne raison, pour une cause noble qui te tient à coeur, ou juste pour dire, histoire de renauder un peu… Moi qui te connais depuis si longtemps, je sais que tu l’as toujours ouverte même – et surtout – si, le plus souvent, ça ne plaisait guère à ton ou tes interlocuteurs… Ton blog, c’est une oeuvre de salut public où la connerie est pourfendue en permanence. Souhaitons que tu le continues encore pendant des lustres…
    Pour ta mission d’aider les mômes, j’ai composé un hymne universel à ton ami navigateur, Philippe Monnet pour son projet d’un nouveau tour du monde en solitaire, dédié aux enfants du monde entier.

    A l’occasion de cet anniversaire, je te dédicace ce morceau de Bruce Springsteen ( Tougher Than The Rest ) interprété avec mon pote guitariste Dominique Cotten.https://youtu.be/kKdP3mlt95g
    Avec toute mon amitié.
    Dan Mitrecey
    Musicien

  14. Xavier Tassin 26 janvier 2021 à 14 h 56 min

    10 ans de coups de gueule sur ton blog. Nous nous connaissons depuis 30 ans! Coups de gueule partagés! Espoirs mais aussi déceptions! Défendons notre chère Liberté. Toujours et encore! Souffle, souffle encore chaque jour, mon ami Dédé, sur ces braises. Amitiés.
    Xavier Tassin

  15. Rabé Laurent 26 janvier 2021 à 22 h 44 min

    Bonsoir Dédé, soufflez sur les braises te va si bien à l’inverse de mettre de l’eau dans ton vin! Si les plus grands de ce monde ont croisé un jour ton chemin, c’est que tu le vaux bien. Si Soufflez sur les braises a connu un tel succès, il n’y a pas de fumée sans feu! Ta sincérité, ton optimiste, ton imagination sont l’empreinte de ton talent. Ce cocktail créatif que tu sais si bien transmettre à notre jeunesse est un gage d’espoir pour l’avenir. Nous avons besoin de ton bouillonnement d’idées pour faire avancer ce monde. Vive Soufflez sur les braises, vive Dédé, je lève mon verre pour cet anniversaire mais aussi en hommage à un vrai ami.
    Laurent Rabé

  16. Cyrielle Clair 27 janvier 2021 à 8 h 44 min

    Cher dédé,
    Après 10 années à souffler sur les braises, ton souffle est toujours puissant et porteur !
    J’admire le foisonnement de tes projets et ta capacité à les mettre en route avec ton énergie indéfectible…
    Et ton coeur en bandoulière !
    Car il y a toujours dans tes projets une dimension altruiste, que ce soit pour des gamins paumés en leur proposant des programmes porteurs d’espoir, en soutenant les artistes, ou avec des charmants petits pandas pour promouvoir l’harmonie et l’échange culturel.
    Alors joyeux anniversaire !
    Et c’est parti pour une nouvelle dizaine…
    Je t’embrasse mon dédé de Saint-Germain-des-Prés.
    Cyrielle Clair
    Comédienne

  17. Claudie de Surmont 27 janvier 2021 à 9 h 56 min

    Mon DD,

    Ton blog a 10 ans ! Bon anniversaire à lui et à ses braises. Continue à souffler… Mais ne mets pas le feu…

    Notre amitié, elle, doit bien avoir 50 ans, si je ne me trompe… sans hauts et bas … sans avoir besoin d’en attiser les braises. Je m’en réjouis.

    Continue à souffler tu nous empêches de nous endormir et tu nous remontes le moral dans cette époque d’incertitude où l’on perd le sens des vraies valeurs.

    L’une des valeurs les plus précieuses que nous avons c’est l’amitié.
    Je revendique la nôtre et souhaite qu’elle dure encore longtemps…

    Alors je te livre 2 citations qui me parlent :
    Comme disait André Malraux :
    « L’amitié, ce n’est pas être avec ses amis quand ils ont raison, c’est d’être avec eux même quand ils ont tort… »

    Marc Twain, lui, dit quelque chose d’équivalent :
    « Le rôle d’un ami, c’est de se trouver à votre côté quand vous êtes dans l’erreur puisque tout le monde sera à côté de vous quand vous aurez raison ».

    Je ne viens pas comme toi «des grands ensembles ».
    Mais, toi et moi, avons souvent rencontré les Grands… Ensemble.
    Je t’embrasse et souhaite bon vent à « Soufflez sur les braises »
    Claudie de Surmont

  18. André Cardinali 27 janvier 2021 à 10 h 22 min

    Dédé c’est la Santé !
    Pas celle, bavarde, débilitante, redondante et envahissante des plateaux télé, des journaux, des conversations délirantes de notre ère sanitaire …
    La vraie Santé ! Joie, rires et amitié !
    DD c’est l’antidote au « Restez, Piaffez, frustrés chez vous ! »
    DD. D comme « Dehors », D comme direct !
    L’arpenteur du pavé, le hâbleur des banquettes de café, le magicien du temps gagné, improvisé, vécu.
    L’Obélix du quartier, tombé dedans tout petit, un énoncé sur pattes d’une Liberté en Acte !
    Monument de chair et de sang, DD aux pieds ailés, capable de transformer une après-midi qui ne va nulle part en chapitre de l’Odyssée !
    André affole les boussoles. C’est un alcool fort. Le fatigué, le souffreteux, l’émasculé a son contact se sent saoulé (qu’il aille se coucher !). André est un Tonique, un élixir de santé pour celle ou celui qui n’a pas lâché et désire encore vivre éveillé.
    André est une longue soirée rapide et débridée qui vient se résoudre dans un beau matin calme et apaisé.
    DD c’est une lame, une botte, un boîtier de vitesses. Il fait gagner du temps. D’instinct, il résout les choses les plus compliquées et sa Geste sursum les problèmes métaphysiques les plus abstraits :
    « Être chez l’autre comme chez soi (et versa) »
    Cette définition hégélienne de la Liberté, c’est dédé de Montreuil incarné :
    Cardinali le bien aimé, le sévèrement burné, le Balzac du Quartier.
    Dix ans que ça dure, ton blog, et coïncidemment, notre amitié née sur les rives du Huangpu autour d’un bœuf de Kobé.
    Cardinali-Ferrari, centaure de la rue du Pont de Lodi, Minotaure de la place Dauphine, grand Faune de la rue Princesse, t’as pas fini d’affoler les drôlesses !
    Pour l’heure, reste bien à l’abri, mon pote Cardinal (i) !
    Franck Serrano
    Ecrivain

  19. chantal cascales 27 janvier 2021 à 10 h 42 min

    Dédé un ami de toujours dans les bons et mauvais souvenirs.
    Dédé de Montreuil une figure de la communication française.
    Depuis 1980 date de mon entrée a TF1, dédé à toujours été là ! nos rencontres, nos soirées, notre travail, il était toujours a l’écoute …
    Après nos années MC Solaar sont venues les années Séguéla, dédé toujours entrain de créer de nouvelles approches en communication et relations publiques, figure incontournable de Paris.
    Il a su emmener son savoir et ses relations aux 4 coins du Monde.
    Merci André pour toutes ces années de connivence et d’amitié.
    Ce petit billet est signé Chantal Cascales, une véritable « groupie » de dédé de Montreuil !

  20. André Cardinali 27 janvier 2021 à 10 h 58 min

    Le blog de Dédé c’est quoi c’est qui?
    Un concept? une théorie? ou 1 individu constamment sur le qui-vive qui réagi sur tous les faits d’actualité réclamants quelques rectifs, des éclairages ou des coups de gueule.
    Toujours est-il que l’écho de son blog est empreint d’une volonté d’être juste et d’accélérer des opérations artistiques.
    Pas emporté, juste enthousiaste! pour tout et tout le temps.
    Des idées qui fusent pour une énergie mise au service de la convivialité de l’esprit de groupe et de l’envie d’en découdre avec les incohérences des rigolos de tous bords!
    Mais une caractéristique est manifeste, c’est la passion créative qu’il ne réfrène jamais surtout si elle est armée d’humour.
    Le blog « souffler sur les braises » c’est Dédé sur papier!

    Alors pour la circonstance je pense à la chanson interprétée par Julien Clerc (paroles de Voulzy / Souchon)
    « j’ai 10 et si tu m’crois pas hé t’ar ta gueule à la récré! »🤣 Alors ok!
    Happy birthday!🤣

    J’en profite pour te remercier encore pour le fameux Festival d’une photo que tu avais organisé au Café de Flore et à l’Atelier Picasso-rue des Grands Augustins, il y a quelques années, unique en son genre! Avec cette dédicace à mon intention:
    « Le photographe est l’oeil de la Vie, pour nous ouvrir les yeux  » © dédé de Montreuil

    Marie-Laure Rabé
    Photographe

  21. Catherine Mignon 27 janvier 2021 à 15 h 18 min

    Dédé c’est mon frère
    Mais avant tout Dédé c’est un concept que lui seul pouvait inventer.
    Un genre de pâtisserie à déguster…
    À l’extérieur c’est du glamour
    L’œil bleu, le sourire tout en charme
    À l’italienne. C’est pas peu dire !
    À l’intérieur Dédé est fourré drôlerie.
    Tout l’intéresse. Vous – la vie qui vous entoure à tous les niveaux.
    Vous vous étonnerez de lui avoir raconté toute votre vie émaillée des détails les plus douloureux ou intimes en dix minutes alors que vous ne le connaissiez pratiquement pas.
    Dédé à cette écoute délicieuse et attentionnée, ce regard laser comique, tendre et bienveillant mais aussi ses éclats, ses coups de gueule et son courage.
    Il observe, décortique et dénonce s’il le faut les injustices.
    Aussi rigoureux que créatif Dédé vous embarque dans ses rêves, ses projets, ses histoires.
    Il a un Don Dédé !
    Il vous ramasse à la petite cuillère quand vous n’allez pas bien et vous vous retrouvez pétillant de vie dans une coupe de champagne.
    Mais si vous vous la pétez un peu trop, avec sa bienveillance, il vous fait redescendre d’un cran.
    Dédé a croisé tout le monde et ce n’est pas terminé je peux vous l’assurer.
    Dédé trouve des diamants là où vous ne voyez rien.
    Il est comme ça Dédé. C’est de l’humour et de l’amour.
    C’est comme ça que je l’aime.
    Toujours sur la braise.
    Catherine Mignon, sa sœur de Coeur.

  22. TYSZBLAT Michèle 27 janvier 2021 à 19 h 07 min

    DD si tu n’existais pas il faudrait t’inventer, tu es drôle et impertinent, 10 ans d’analyses rafraîchissantes et une vision en marge de la presse mainstream . Merci DD de nous apporter ton regard sur notre monde et de nous faire partager tes coups de gueule et tes coups de coeur!
    Une DD girl, une DD fan Je suis!
    MTYSZ (Michèle)
    Artiste peintre

  23. Alain Caradeuc 27 janvier 2021 à 21 h 27 min

    Un mec à part ! Un mec extra ! La générosité, le talent, le courage., l’enthousiasme. Un aristocrate du coeur ! Un gentilhomme de l’espoir ! Rien ne l’arrête dans sa quête d’humanité, dans sa foi dans l’homme. Vous le trouverez partout où l’amitié est le maître mot, partout où la sincérité règne et où l’honneur est en péril.

    Je l’aime pour toutes les valeurs qu’il porte. Je l’aime pour être ce qu’il est. Je l’aime pour avoir le courage d’affirmer ses convictions. Sans détour, sans faux semblant, sans rien dissimuler de son parcours et de ses passions.

    Dédé, tu es une boussole dans ce monde paumé, un phare pour des générations de gamins que tu as su écouter, aider et accompagner, une sorte d’étoile du berger pour ceux qui cheminent sur le long et rude chemin de la vie. Tu sais leur apporter la force de se relever, de faire front et de continuer à avoir foi dans l’Humanité, malgré les immenses défis qu’elle doit relever.

    Je te connais depuis 1.000 ans ! Crois-moi, tu n’as pas changé depuis tout ce temps car tu es resté ce jeune homme animé d’une passion essentielle : la passion de la vie et du partage. C’est pour ces raisons que tu continueras longtemps à tutoyer l’immensité du ciel et l’insondable mystère de l’univers.
    Ton engagement permanent pour faire rayonner la culture, l’imagination, l’esthétisme au service de la création et des peuples ne peut nous laisser indifférent.
    Alain Caradeuc

  24. Jesus Vazquez Rivera 28 janvier 2021 à 11 h 09 min

    Cher Monseigneur,

    10 ans c’est vite dit ! mais ça a son contenu, contenu que j’adore lire et y prends un immense plaisir d’aller dans tes souvenirs, souvenirs d’un parcours incroyable, presque sorti d’un compte d’enfants. J’écris enfants parce que tu a su garder cette pureté que beaucoup perdent dans le parcours de la vie. Une vie, que dis-je, je dirai que tu as déjà vécu plusieurs vie dans ta vie (le juif errant de Jean d’Ormesson), toi avec tes origines italiennes, grandit dans une banlieue et côtoyé les femmes et hommes des plus influents dans la société française et au-delà.

    Je suis fier d’avoir attiré ton attention qui a fait que tu écrives un peu sur moi dans ton blog ou il n’y a que des grandes pointures connues et reconnues; merci Dédé.

    J’espère que ce virus ou soi-disant pandémie, prenne fin pour te voir avec tes deux Corsaires chez moi, ici dans la Costa Brava, faire un tour à Cadaqués pour y respirer un peu d’air surréaliste de Salvador Dalí que tu as bien connu.

    En souhaitant que tu fêtes encore 10 ans comme blogueur avec cette touche pertinente qui te caractérise, reçois cher Monseigneur, mes cordiales salutations et tout mon respect.

    Ton ami, Jesus qui crie.

    Jesus Vazquez Rivera

  25. Martin Joël 28 janvier 2021 à 18 h 41 min

    Dix ans de blog…

    Dix ans de blagues…

    Dix ans de gags…

    Mais notre Dédé ne confond jamais les gags dans les blogs et les blagues dans les g…

    Son blog à lui est à la fois drôle, émouvant, percutant, pertinent, frémissant et avant tout profondément humain.

    Fidèle en amitié, fidèle à ses convictions, sérieux sans se prendre au sérieux, humble qui ne renonce jamais, Dédé Cardinali déploie sans cesse et sans fin sa verve si bien agencée…

    Merci, Dédé et surtout, continue de souffler sur la braise.

    La braise qui réchauffe le tout comme le professent les grands cuisiniers qui braisent quantité de thym, et braisent plein de tendons. Car pour ces grands chefs, braiser, c’est bosser…

    Continue de braiser, Dédé en glorifiant l’éthique !

    Jojo, Sur l’Album de la Comtesse du Canard Enchainé.

  26. Thomas 28 janvier 2021 à 19 h 58 min

    Dédé de Montreuil
    Dédé de Paris
    Dédé de Saint-Germain et Shanghai
    Dédé de nos vies

    Les hésitants disent qu’à l’impossible, nul n’est tenu
    Dédé nous prouve que croire en l’impossible, vers le succès ouvre une avenue

    Dix ans de blog, dix ans de coups de gueule
    Mais aussi dix années d »intégrité, dix années de valeurs
    Pour montrer que quand le cap est maintenu, ceux qui le veulent
    À leur passé, à leur présent, feront toujours honneur

    Quand on a la chance d’avoir connu un Dédé
    Quand on sait qu’en lui un mentor toujours on trouvera
    Alors on voit en la vie un éternel été
    Alors on comprend que l’audace toujours paiera

    Merci Dédé, pour ta générosité
    Pour ta rigueur, pour ta motivation
    Pour les fous-rire, pour les difficultés surmontées
    Merci à Dédé l’ami, le guide, le sage, le patron.

    ThomasThompson
    Shanghai

  27. Grâce de Capitani 28 janvier 2021 à 21 h 36 min

    dédé, mon ami.

    Comment oublier ton invitation au Salon du livre de Dijon ou j’ai présenté  » La grâce des mots  » un recueil de mes poèmes, dont certains ont été cités dans une belle salle de la mairie de Dijon, devant un public attentif et surtout heureux d’avoir découvert ma poésie.

    Une autre fois, tu m’as permis de lire ce très beau poème d’Arthur Rimbaud  » Le bateau ivre » devant 150 enfants venus des banlieues et des milieux aisés, pour découvrir un héros, le navigateur Philippe Monnet, un grand moment d’émotion, la joie était dans les yeux de ces enfants.

    Je connais ta mission envers les jeunes et ta passion pour la création et les artistes.
    Alors, continue, on a besoin de toi, « il bello italiano »

    Avec Jean-Pierre, nous t’attendons bientôt pour déguster un bon plat de pâtes avec du bon vin pour trinquer à notre amitié.

    24 000 baci mon dédé

    Grâce de Capitani
    Comédienne & poétesse

  28. France Rivière 29 janvier 2021 à 8 h 09 min

    Mon dédé
    Dix ans !
    Merci à toi pour tous tes blogs, ta culture, ton enthousiasme, ta légèreté et tes propos acides parfois également !
    A très vite ! et vivement les retrouvailles à St Germain des Prés
    Bises
    France Rivière

  29. mouroux 29 janvier 2021 à 10 h 45 min

    J attends avec impatience les 10 prochaines années
    Love
    Monique Mouroux

  30. Adel Kachermi 29 janvier 2021 à 14 h 30 min

    Mon dd,
    Bon anniversaire et félicitations pour ces 10 ans.
    Je pense souvent à toi, j’avais 20 ans quand pour la première fois avec Frank et Filip, tu nous as fait découvrir le Grand Prix de Formule 1 à Monaco.
    Après un tour du circuit, tu nous as présenté au pilote Jacques Villeneuve dans le paddock, en présence de ton ami Mc Solaar et la rencontre incroyable avec Sylvester Stallone.
    Je te l’ai déjà dit, quand j’ai vu comment tu as organisé cet événement, tu m’as donné l’envie des relations publiques.
    Je suis fier que tu représentes ma société de location d’avions d’affaires en Chine.
    Je t’embrasse mon dédé.

    Adel Kachermi
    Akcess Private Office

  31. Philippe Monnet 31 janvier 2021 à 8 h 12 min

    Mon dédé,

    Cela fait un paquet d’années que tu souffles sur les braises, continue à les souffler dans la direction du vent en hissant les voiles encore plus hautes.

    Cela me donne l’occasion encore de te remercier et d’avoir cru en mon projet d’un nouveau Tour du monde en solitaire  » Grand huit  » dédié à la science et aux enfants.

    Tu m’as fait partager un grand moment, quand tu as amené des enfants des Cités et des Centre-ville sur mon bateau qui a remporté le record du tour du Monde (151 jours), à Sainte-Maxime, Cannes et à Monaco.

    Le bouquet, quand j’ai vu 151 enfants des milieux défavorisés et favorisés, qui sont venus au Salon nautique de Paris, pour me rencontrer et leur parler de ma passion, de mes rêves d’enfants, de mon parcours et de mon nouveau challenge “Le Tour du Nouveau Monde” dédié aux enfants pour qu’à leur tour, ils rêvent en approchant des héros.

    Nous avons encore des moments à partagés, mon dédé, sur les mers et sur la terre.
    « dédé qui n’est pas du tout marin, est quand même tombé de mon bateau, un jour de grande houle dans le port de Monaco » ! La classe comme toujours.

    J’ai hâte d’aller avec toi en Chine pour parler de mon aventure aux enfants chinois.

    Bises marines.

    Philippe Monnet

    Navigateur.

  32. Challier 31 janvier 2021 à 20 h 49 min

    Mon ami Dédé,

    Très Joyeux anniversaire à ton blog ! Je suis très heureux de l’avoir connu à temps pour souffler
    sur 10 ans de braises, en espérant de tout mon cœur que celles-ci ne s’éteignent jamais.
    Ton blog est un vrai succès à l’image de ta personnalité, ton imagination, ta positivité
    et surtout ton énergie et ton véritable talent que j’admire.
    J’espère que cette pandémie, prendra fin très vite, pour pouvoir à nouveau se revoir autour d’un verre de l’amitié.
    Continu mon cher Dédé.
    Je t’embrasse.
    Laurent Challier

  33. Brochen 31 janvier 2021 à 20 h 55 min

    Bravo Dédé pour ton blog! Tu es toujours dans l’actualité et réactif sur tous les sujets!
    Créatif, enjoué tu as su fédérer et jumeler le quartier Saint-Germain-des-Prés avec la Chine avec de beaux projets culturels.
    Bon anniversaire
    Muriel Brochen

  34. Emmanuel Meril 1 février 2021 à 3 h 25 min

    Avec Dédé de Montreuil qui a vécu à Shanghai, nous devions nous rencontrer… Quoi de plus normal pour Manu de Shanghai né à Montreuil.

    Un bouillonnement d’idées et un franc-parler ont fini de nous rapprocher.

    Tes idées, ton dynamisme, les bons moments passés ensemble, me manquent.

    Ravi de te connaître et « désolé » (clin d’oeil pour te faire bondir) de ne plus pouvoir passer de temps ensemble.

    Bon vent!

    Emmanuel Méril

  35. Pocquet 1 février 2021 à 10 h 19 min

    un joyeux anniversaire au blog dédé de Montreuil, criant de vérités et plein d’humour. Merci à toi mon ami pour les articles délicieux retraçant une vie pleine de souvenirs.
    Bises de mimi et lili
    Michel Pocquet & Liliane Dumenil

  36. Jean-Pierre Delaune 1 février 2021 à 10 h 41 min

    Cher dédé, cher Académicien,

    Il y a les ceusses qui ont un blog parce que c’est la mode.
    Il y a les ceusses qui ont un blog mais n’ont rien à dire.
    Il y a les ceusses qui ont un blog, ont quelque chose à dire, mais le disent mal.
    Et puis il y a Dédé de Montreuil.
    Qui lui a quelque chose à dire et le dit bien.
    Sa fidélité à Alain Casabona, mon prédécesseur à la Grande Chancellerie de l’Académie Alphonse Allais, n’est pas étrangère à sa droiture et à sa loyauté dans les valeurs auxquelles il croit.
    Sans doute est-ce sa qualité d’académicien qui lui donne cette faconde grâce à laquelle il m’enrichit de sa culture en l’habillant d’humour.
    Quant à sa verve et à son tonus, ils m’enchantent et me dynamisent.
    Et c’est pourquoi je suis heureux d’être son ami.
    Jean-Pierre Delaune

    Grand Chancelier de l’Académie Alphonse Allais

  37. Jacques Séguéla 1 février 2021 à 16 h 42 min

    Bonjour Dédé,

    10 ans, 10 ans déjà, 10 ans à peine.

    Dix de joie et 10 ans de peine.

    Dix ans de heurts et 10 ans de bonheur.

    Dix de pire et 10 ans de meilleur

    Dix à faire rimer Cardinali avec ami.

    Et Dédé avec amitié

    Comment ne pas l’aimer.

    Jacques Séguéla

  38. Natalia Bikir 1 février 2021 à 19 h 48 min

    Mon Dédé, que le temps passe vite, trop vite, dix ans plus tard ton blog est toujours ta tribune, ton souffle… Je t’ai connu dans un pays lointain, en Orient, il y a 20 ans. Souvenirs, souvenirs !
    Grâce à toi, mes tableaux on été exposés dans des endroits magnifiques au Pavillon Gabriel, à Beyrouth et sur les murs de l’abbaye de Chaalis, une Première… depuis 900 ans.
    Bonne anniversaire et à très bientôt pour de nouvelles aventures…..
    Natalia Bikir.
    Artiste peintre.

  39. Aimé Nouma 1 février 2021 à 20 h 00 min

    Salut mon pote , mon ami dédé
    Bon anniversaire à « Soufflez sur les braises. »
    Te connaissant depuis plus de quinze ans
    J’ai vu cette idée germer et les choses, lentement
    mais efficacement se mettre en place.
    Félicitations, car ce n’est pas facile , hélas,
    de pouvoir tenir un blog pendant 10 ans .
    De savoir l’alimenter de thèmes et de sujets palpitants
    de rendre les espaces entre les parutions haletants.
    Pour un mec de la zone qui faisait la bleue
    au lieu d’aller à l’école et volait des « bleues »,
    quel parcours et quel destin étonnants .
    C’est sans doute ce besoin de faire
    d’être dans la réflexion, la création et puis l’action
    qui t’as permis il y a longtemps de te soustraire
    à la vie ordinaire pleine de compromissions et de galères
    promise d’ordinaire aux lots de fils d’immigrés
    grandissant malgré eux au-delà du périf .
    Si on me demandait : « dédé , qu’est-ce qui le motive ,
    C’est quoi d’après toi son leitmotiv ? »
    Je dirais : « Sans doute un besoin viscéral de rendre à la vie
    les coups de pouce qu’elle lui a donné quand, jadis, ( lol )
    il était jeune. Lui faisant faire des bonnes rencontres,lui
    faisant entendre des bons conseils auxquels il a su tendre l’oreille ,
    l’aidant à monter des projets socio-culturels avec le plus souvent
    au centre des artistes et des enfants .

    Je crois que dédé se voit comme un relais.
    Une courroie de transmission .
    Qu’il en a fait son combat , sa mission .

    Aimé NOUMA
    Slameur2coeur

  40. Benoît Perrier 2 février 2021 à 9 h 57 min

    Mon Cher André,

    J’espère que tu vas bien.

    Mon témoignage ne sera certainement pas une contribution à ton héritage politique. Mon amitié le sera toujours même si nous ne nous parlons plus par manque de temps ou d’envie ou de fainéantise ou de rituel journalier qui nous amènent à oublier l’essentiel, nous sommes faits pour échanger des idées.

    Avant de t’écrire, je viens de passer en revue ton blog, de l’antiracisme à l’inceste en passant sur ta lettre à notre président sur la nationalité, de tes échanges avec Wolinski et ton cri d’alarme face à la montée de la terreur et cette intolérance. Oui beaucoup de combats attendent nos générations. Leur laisser cet héritage sans se battre serait un génocide intellectuel organisé par nos élites.

    Mais je n’aime pas broyer du noir et puisqu’il ne faut plus utiliser ce mot sans que nous soyons accusé de pensée mal pensante. Ce nouveau j’accuse permanent, mais peut être est-cela une révolution intellectuelle ? La France aime le monde et la diversité, ce sera l’abus de diversité et de nationalité qui sont nos dangers ?

    C’est fou comment lire quelques lignes de ton blog réveille des questions que je te laisse à toi souffleur de braises moi je préfère les chevaux car on en oublie la folie humaine et sa perpétuelle comédie.

    Amitiés,

    Benoît Perrier

  41. Thierry PALLU 2 février 2021 à 13 h 20 min

    Bon anniversaire à Soufflez sur les Braises le gars Dédé !!!
    Nous avons fait connaissance en 1988 au Pavillon D’armenonville lors de la remise des Trophées de l’Automobile Magazine, ça date… tu as toujours gardé le contact bien que notre dernière rencontre date d’il y a bien longtemps… je t’en remercie !!!
    Bravo pour ton blog !!! et j’espère à bientôt.
    Prends soin de toi et tes proches et Profite de la vie !!!
    Amitiés
    La bise du gars.
    Thierry Pallu

  42. Audbourg 4 février 2021 à 15 h 37 min

    Mon DD,

    Je t’ai rencontré en 1989..alors que j’étais étudiant. Nous avons sillonné ensemble de nombreux circuits, musées, salles de spectacle, partout où tu pouvais mettre en scène toute ta créativité au service de tes clients, tes amis. Ce qui paraissait impossible te motivait encore plus pour être au delà des attentes.
    La vie est faite de rencontres , oh oui, c’est une belle rencontre, tu m’as appris le travail en étant sérieux sans se prendre au sérieux , le respect des personnes qui travaillent pour toi, qu’il soit électricien ou PDG. Et il y a eu Beyrouth en 1995, quelle expérience formidable ensemble pendant ces longs mois. La vie nous a éloigné des yeux mais tu restes dans mon coeur à jamais. Il n’est pas rare que je délivre à mes enfants tous ces souvenirs. « mais qui t’as appris cela Papa? » C’est DD, je lui dois beaucoup.
    Très affectueusement
    Antoine Audbourg

  43. Franz Heidsieck 5 février 2021 à 16 h 20 min

    DD,

    Vingt-cinq ans d’amitié mon DD de Montreuil
    De l’énergie, de bonnes idées et un bon oeil
    Livrant une idée folle, tu m’emmènes à Beyrouth
    Depuis lors, comme un cycle, se croisent nos routes.

    Il aura fallu que m’attelle à la Mode,
    toi, ton truc a été de soutenir les Jeunes
    Des embuches, des emmerdes, pas grave, il faut que ça run.
    Ton éthique, ta conduite, tes coups d’gueule, c’est ton code.

    Inlassablement aller voir les Grands Ensembles
    Invariablement toutes les cultures tu rassembles
    L’Europe, Rocard, tu mets sur scène au Carrousel
    En Chine brillamment Cumulus tu mets en selle

    Toujours très à l’aise, DD, tu ries à la vie
    Avec générosité tu donnes à l’envie
    De projets en projets tu navigues avec aise
    Irrémédiablement tu souffles sur les braises

    Amitiés
    Franz Heidsieck

  44. denislazat 5 février 2021 à 17 h 18 min

    Bravo DD,

    Bravo pour les dix ans de ce blog à ton image.

    Ton blog est un bloc de créativité et de sensibilité.
    Les préjugés y sont dynamités, les amitiés y sont encensées.

    J’aime toujours te retrouver,
    à Shanghai ou à Saint Germain des Prés
    Toujours prêt à gueuler,
    Toujours prêt à déconner.

    Fil conducteur des évènements que tu as créés
    Ton blog nous fait tour à tour penser, rêver ou marrer.
    Continue, mon dédé,
    Continue à souffler,
    Continue à raconter tout ce qui te fait vibrer
    Encore pour les dix prochaines années!

    Bises

    Denis Lazat, comme l’ami.

Répondre à Franz Heidsieck Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :