Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

MAINTENANT !

Bonjour M’ssieurs-Dames,

J’espère qu’après cette grande crise sanitaire, les français changeront dans le bon sens en retrouvant les vraies valeurs essentielles de la Vie : L’amour, l’amitié, la famille, le partage et le regard envers les autres.

Des jeunes voisins Sandrine et Damien m’ont spontanément proposé de faire mes courses avec une assistance journalière, j’ai senti que ce n’était pas pour se donner bonne conscience, mais plutôt par volonté d’aider les autres et par courage.

On a bien vu que devant la mort, nous sommes tous égaux, que cela nous serve de leçon.

« Les pandémies nous rappellent qu’aider son prochain est non seulement la bonne chose à faire, c’est également intelligent (sic).Bill Gates

J’ai rêvé que les français seraient moins crétins après la pandémie, ce n’était qu’un rêve !  ( Sic). Exemple ce connard de Cohn,-Bendit qui a insulté sur un plateau TV, le Professeur Raoult «Qu’il ferme sa gueule et qu’il soit médecin! (…)  Il y en a marre des gens comme lui» .

Et toi « Dany le bleu » faux révolutionnaire rangé du côté du pouvoir et valet de la Macronnie, avec ton mépris et l’intolérance du gauchisme culturel d’hier, ça à au moins le mérite de révéler, une nouvelle fois, tes travers idéologiques d’un gauchisme moribond et has-been. Il fait parti des virus de la société.

Les médias, les scientifiques, les médecins, les politiques sont passés pour des rigolos, c’est dans ces moments de crises que surgissent des personnes intéressantes qui étaient dans l’ombre hier comme le Professeur Didier Raoult avec sa blouse, ses cheveux longs, sa bague à tête de mort, il incarne une icône des antisystèmes. On ne sait pas s’il avait raison ou pas de donner de la Chloroquine, ce sera le seul qui aura osé ! On ne peut le caser nulle part, c’est d’ailleurs ce qui irrite certains de ses confrères, les Mandarins de L’Inserm et les journaleux, il va jusqu’à traiter les politiques d’hologrammes depuis trois quinquennats et les énarques de bidouilleurs.

Les français le considère comme un héros solitaire, comme on en a pas vu depuis longtemps…et le soutiennent massivement…

Etant un fils d’un grand résistant italien, cette pandémie m’a permis d’avoir une philosophie de patience et de réfléchir sur ma vie d’hier et de demain, avec cet ennemi invisible qui nous rend dans un état de soumission et d’atteinte à notre liberté. Devant un ennemi de guerre, des stratégies de combats peuvent se mettre en place, tant dit que là rien, sauf d’attendre un vaccin qui sera sur le marché dans un an voir deux.

Anne Hidalgo a réalisée son rêve de voir Paris sans autos.
Cette délirante vidéo en drone montre Paris vidé de ses habitants
Une pensée pour Guy Bedos et l’artiste plasticien Christo avec qui j’ai eu la chance de collaboré quand il a emballé le Pont Neuf en 1985.

Comme remède à cette “Prison de la Santé“ pendant 3 mois, j’ai écouté de la musique classique pour recevoir des bonnes ondes, de lire Maria Callas “ La Divina“ la plus grande Diva de tous les temps, unique par son sens de la tragédie, son expression et sa musicalité.

Maria Callas - La Divina Vol 2 (CD) | Buy Online in South Africa ...Ce livre retrace sa vie, son enfance, son histoire d’amour avec Aristote Onassis, il offre également un aperçu intime de sa vie privée. 4 CD de musique présentent les grands moments de l’oeuvre de Callas. A écouter en sourdine pour être plus près d’elle.

Et aussi lire des livres souvent oubliés sur l’étagère de ma bibliothèque, une très bonne thérapie pour combattre l’ennui :

Terres des hommes, dans cette œuvre autobiographique, Saint-Exupéry évoque une série d’événements de sa vie, surtout son travail pour l’aéropostale. Les événements racontés alimentent des réflexions sur un certain nombre de thèmes : l’amitié, la mort, l’héroïsme, la quête de sens et de vérité… ses valeurs humaines.

Lawrence d’Arabie. La quête du désert . Olivier & Patrick Poivre d’Arvor.

‘Tous les hommes rêvent mais pas de la même façon. Ceux qui rêvent de nuit, dans les replis poussiéreux de leur esprit, s’éveillent le jour et découvrent que leur rêve n’était que vanité. Mais ceux qui rêvent de jour sont dangereux, car ils sont susceptibles, les yeux ouverts, de mettre en oeuvre leur rêve afin de pouvoir le réaliser. C’est ce que je fis.’

Ainsi parlait Lawrence d’Arabie, incarnation d’un rêve chevaleresque qui a captivé et captive encore des générations entières. Héros pour les uns, mystificateur pour les autres, cet aventurier doté d’une énergie et d’un charisme hors du commun traversa l’histoire avec fougue et panache et finit sa vie dans un sanctuaire isolé, hanté par un désir obsessionnel d’anonymat.

ALIBABA ; L’incroyable histoire de Jack Ma, le milliardaire chinois.

Quels sont les ressorts secrets de cette trajectoire exceptionnelle, alors qu’il n’appartient pas à la classe des “ héritiers rouges“ ? Comment a-t-il construit son groupe face à des concurrents redoutables et à un pouvoir chinois mal à l’aise avec le monde de l’Internet ? C’est ce que retrace Duncan Clark, dans un récit passionnant, et qui raconte le grand tournant de la chine vers la société de consommation.

Là, je me suis attaqué à un monument littéraire L’Académie française au fil des lettres de Philippe de Flers & Thierry Bodin.

Voici dévoilées, transcrites et commentées une centaine de pièces manuscrites remarquables, choisies parmi une collection entièrement consacrée aux quelques sept cents Immortels ayant siégé à l’Académie Française depuis sa fondation en 1635. Lieu de consécration, l’Académie française se donne ici telle qu’en elle-même, comme un point de fixation et de rencontres des grandes aventures de l’Esprit.

Pour lire ce livre, il faut vraiment être au calme et disposé à comprendre et à réfléchir.

J’ai ouvert le Dictionnaire amoureux de l’Architecture de Jean-Michel Wilmotte.

Ce grand architecte nous parle à la fois de son métier et des chefs-d’œuvre que cet art a fait naître. Il nous invite à une promenade culturelle qui va des aspects concrets de sa pratique professionnelle aux rapports de l’architecture avec les arts plastiques, la musique, le cinéma, l’artisanat.

J’ai surtout évité d’écouter les infos en boucle, BFM et CNews sont devenus des complices du Covid-19. Les journalistes sont devenus de grands experts de la médecine et les médecins sont devenus des peoples. Honte à cette bande de Barpat ( Bon à rien, prêt à tout ! )

On nous parle aujourd’hui de l’Après, je préfère Maintenant, c’est pour cela que je cogite à créer des actions pour ne pas perdre espoir comme rendre hommage à Michael Schumacher pour ses 7 titres de Champions du Monde à l’occasion des 70 ans de la Formule1 à Monaco.

Une bonne nouvelle au Centre spatial Kennedy, SpaceX est devenue samedi 30 mai en Floride, la première société privée à lancer deux astronautes dans l’espace, offrant aux États-Unis un nouveau moyen de transport spatial après neuf ans d’interruption.

Petit point brûlant s’évanouissant dans le ciel, la fusée a propulsé les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley en dix minutes 200 km au-dessus des océans, filant à 20 fois la vitesse du son vers la Station spatiale internationale (ISS).

Pour Elon Musk, génial et impétueux entrepreneur obsédé par la planète rouge, les sauts de puce à 400 km de la Terre ne sont qu’une étape, « une première étape dans notre voyage pour établir une civilisation sur Mars », et faire de l’humanité une « espèce multiplanétaire ».Un défi ambitieux après le succès de Tesla, la voiture 100 % électrique la plus vendue dans le monde.

L’amarrage de la capsule Crew Dragon habitée à la Station spatiale internationale. Le 31 mai 2020, à 16h29 (heure française). Dans l’espace, en orbite terrestre basse, l’arrivée des astronautes Robert Behnken et Douglas Hurley dans la Station spatiale internationale.

Je vous souhaite à tous, beaucoup de courage et d’espérance, nous connaîtrons à nouveau des jours meilleurs.

 

14 réponses à “MAINTENANT !

  1. jesus 29 mai 2020 à 18 h 06 min

    Magnifique Dédé. Alba et moi durant ces temps de crise psychologique surtout, nous n’avons pas arrêté de travailler pour donner ce qu’il y a en nous de meilleur. Je te laisse un mini dossier sur ce que nous travaillons en espérant qu’un jour proche un investisseur croie en nous comme nous croyons en nos rêves et dans nos capacités de faire venir les montagnes, ceci à  maintes reprises je l’ai expérimenté. T’embrasse fort et reste toujours admiratif de ton énergie et ta jovialité. Prends bien soin de toi Monseigneur et un des bisous à tes Corsaires. Jesus (qui en famille on me dit Suso)

  2. Dominique SURRE 29 mai 2020 à 19 h 24 min

    Dédé, C’est ton meilleur écrit. J’ai adoré ta réflexion globale, j’ai beaucoup aimé et ri à propos du professeur Raoult (as-tu entendu l’interview de Poujadas : ce petit journaliste a été ridicule et ce grand professeur lui a donné une véritable leçon !). Tes livres ressemblent aux miens : La Callas : il s’avère que je connais Nadia VOLF, que je connais depuis plus de 30 ans et qui est une femme extraordinaire, acupuncture et connaissance de l’homme exceptionnelle ! Lawrence d’Arabie : c’est une passion ! Saint Ex etc… que du bonheur, du grand humanisme toujours comme les confidences des grands architectes. Dédé, tu m’étonneras toujours et tu seras toujours dans le vrai. Bravo, Je t’embrasse. Dominique

    >

  3. Dan Mitrecey 31 mai 2020 à 13 h 25 min

    C’est extra mon Dédé… Cohn-Bendit, il devrait se prosterner devant Raoult… Avant de disparaître des radars… Quant à nos dirigeants pitoyables… Et encore tu n’as pas évoqué la porte-parole… Sinon espérons que ça nous rende moins cons… C’est pas sûr…
    Bizzz
    Dan

  4. Philippe Monnet 1 juin 2020 à 8 h 14 min

    Mon Dédé, belle observation. Quant à la mac(r)onnerie, c’est dans la tempête qu’on voit la qualité d’un capitaine et l’équipage qu’il a formé. Là on a vu. Je pense qu’avec son talent, en tant que capitaine, il coulerait avant d’être sorti du port par beau temps. Joli sa porte parole, elle va avec le reste, et joli nom :Si-bête, je ne sais plus s’il y a le trait d’union, mêêêh, bien adapté. J’veux la même pour Noël, mais sans la voix…….
    Le confinement aura apporté la réponse pour le peuple, qui ne va plus vivre comme avant, mais tout comme!
    Quant à certains nocifs comme Con- Bandit ou BHL, ils méritent le Pal, au moins le mal arriverait à l’endroit mérité.
    La bise
    Philipppe

  5. Cyrielle Clair 1 juin 2020 à 8 h 17 min

    Mon cher Dédé,
    J’ai beaucoup de sympathie pour le professeur Raoultix, un gaulois sans langue de bois, courageux et revendiquant la liberté d’exercer son métier de médecin !
    Quand à l’aventure de Space X, je la trouve extraordinaire, et j’aimerais que tu poursuive ton billet d’humeur en partageant les images d’aujourd’hui, montrant que la capsule a rejoint sa base dans l’espace, ainsi que les futures images du retour sur Terre des astronautes …
    Je trouve tout cela passionnant et fascinant !
    Merci mon Dédé,
    Prends soin de toi, et protège-toi comme tu le fais si bien depuis le début
    Je t’embrasse,
    Cyrielle.

  6. Aimé Nouma 1 juin 2020 à 8 h 20 min

    Salut Dédé , tu es en verve , bien écrit dans l’ensemble ton billet d’humeur.
    Nonobstant il me semble que ta référence à Bill Gates n’est pas très heureuse. Ce Mr n’est plus en odeur de sainteté .
    quant à Cohn Bendit , je ne vois pas ce que le pauvre fait là.Tout cela passait bien au-dessus de lui.
    Nous avons les dirigeants que nous méritons,alors méritons mieux !
    Aimé

    Sinon c’est un bon , grand coup de gueule !!!
    à bientôt

  7. François Pontet 1 juin 2020 à 8 h 23 min

    Bonjour André
    ,belle chronique,je te suis parfaitement sur le Professeur Raoult qui est à mes yeux un héros solitaire comme on en a pas vu depuis longtemps…les Français l’ont bien perçu et le soutiennent massivement…
    Je ne te suis pas sur Macron et Édouard Philippe…certes des couacs et des erreurs il y en a eu mais ils ont fait face et assumé les erreurs de leurs prédécesseurs,surtout de Hollande.
    Et franchement cette situation dramatique,c’est du jamais vu,dire toute la vérité sur notre état d’impréparation,ça aurait été la panique.
    Enfin j’ai soif comme toi de plus d’amour,de solidarité et d’amitiés vraies.
    Les véritables valeurs de l’homme ont été remises à leur place…il faudra combattre pour défendre ça !
    Tu vois André,moi ça fait plus de 10 ans que je vis à la campagne ou en Tunisie en partageant beaucoup avec des familles modestes et même pauvres.
    Je t’embrasse,
    Francois

  8. Jean-Charles Bossard 1 juin 2020 à 8 h 25 min

    magnifique !

    d’accord avec ton analyse, et j’aime ta conclusion…

    Jean-Charles

  9. Claudie de Surmont 1 juin 2020 à 8 h 27 min

    Merci DD de ton billet. Un très bon billet. Un peu désabusé peut être.
    On ne peut hélas malheureusement pas dire que les choses ne seront plus jamais pareilles. Mais il est probable que l’énormité du désastre économique qui s’annonce ralentira notre course effrénée et notre fringale de consommation. Tant mieux. Cet intermède a permis à la terre de se reposer et à nous tous de revivre avec étonnement dans un univers apaisé, silencieux, où l’on a même pu rencontrer au hasard d’une ballade de ville, des canards partis à la découverte des pavés. Et il faut reconnaitre qu’ils ne n’étaient pas les seuls à être désarçonnés !,

    Au final je te livre cette citation de Molière tirée de sa pièce « Le malade imaginaire » :

    « C’est notre inquiétude, c’est notre impatience qui gâte tout ; et presque tous les hommes meurent de leurs remèdes, et non pas de leurs maladies. »

    Je t’embrasse. Ton amie Claudie

  10. Franck Serrano 1 juin 2020 à 8 h 30 min

    Je souscris à 100%. La question est que l’on a un problème d’expert. On a inflation d’experts dans les médias et la politique. Un véritable expert est sur le terrain risque sa vie ( ou sa réputation) pour ses principes. Aujourd’hui comme disait Doc Gynéco “ ils risquent leur vie à la télé “. Le cas Raoult est intéressant parce que il s’agit de sauver d’abord des vies et tous ses adversaires lui reprochent un manque de rigueur scientifique quand il s’agit de d’abord sauver des vies. Un médecin est à la fois un praticien et un scientifique. Se cacher derrière la science est criminel en période de crise( comme si un mécanicien de F1 qui permet de finir le Grand Prix au prix de son intuition et risquant son job, attendais une étude qui va prendre 18 mois dans les stands…); pour beaucoup de choses ( et en particulier la Chine) c’est le même problème. Ta colère et ton instinct sont le fruit de ton expérience, et sont plus sûres que n’importe qu’elle extrapolation d’un “expert-journaleux- scientifique”; la science n’est pas affaire d’opinion et son temps est plus long. Quand on ne sait rien. Et qu’il y a de l’expérience, du courage et de l’humilité on peut s’en sortir. En période de crise quand on dépends d’experts nommés et obéissants ceux qui les nomment on est dans la merde.

    Amitiés

    Franck

  11. Alain Hardel 1 juin 2020 à 8 h 32 min

    Totalement d’accord avec tout ce que tu dis dans cette chronique.
    Honte à nous d’avoir des politiques ou des médecins clown.
    Ah Callas ma passion !
    Plein de bisous mon André
    Alain

  12. Alain Caradeuc 1 juin 2020 à 8 h 34 min

    Tu t’es bien lâché ! C’est du solide, façon coup de poing dans la gueule. Bravo ! Enfin un mec qui en a là où il faut !

    Amitiés germanopratines.

    Alain

  13. Damien Kedissa 1 juin 2020 à 8 h 35 min

    Puissant bravo j’adore

    Damien

  14. Dédé de Montreuil 1 juin 2020 à 8 h 43 min

    Coucou André
    Bravo Pour ces mots d’humeur.
    J’y ajouterai les miens…
    M. Macron a clamé haut et fort que nous étions en guerre alors que seuls les soignants en contact direct avec le virus étaient eux en guerre Et Il a osé leur proposé une médaille « en chocolat ». Quand on a fait la guerre un vrai Président attribue la Légion d’honneur au lieu de la donner aux chanteurs, et à ses amis qui n’ont jamais été au front. Ou la médaille du Mérite qu’ils ont bien mérités…
    Pendant le confinement et le déconfinement, je n’ai jamais eu l’impression d’être en guerre car nous avons les gestes barrières qui nous protègent Et nous étions si bien chez Nous Ce qui n’est pas le cas dans tous les pays en guerre
    J’ajoute à cela mes pourquoi :
    Pourquoi les fleuristes n’ont pas pu vendre du muguet le 1er mai, et n’ont pas laissé leurs boutiques ouvertes ?
    Pourquoi les librairies n’ont pas été ouvertes ?
    Pourquoi ce confinement a-t-il été si long ?
    Pourquoi sommes-nous restés non protégés alors que le virus circulait à fond les 15 premiers jours de mars ?
    Pourquoi avoir répété à longueur de journée, que le masque ne sert à rien ?
    Etc…………………….
    Je t’ embrasse et te souhaite de vite te déconfiner prudemment.
    Edith

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :