Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Lucien Clergue, le saltimbanque

Bonjour M’ssieurs, Dames,

Lucien Clergue, est mort aujourd’hui, à l’âge de 80 ans, soit dix jours après son grand ami, le guitariste gitan Manitas de Plata.

4524197_7_56bd_lucien-clergue-en-juin-2013_d86b62c346ae6efff20e144d9a9cce8fphoto Dominique Faget. AFP

Lucien était le président du Comité de soutien pour sauver l’atelier de son ami Picasso en intervenant auprès du Président de la République.Lettre François Hollande

Figure majeure de la photographie en France, cet Arlésien pur jus, issu d’un milieu modeste et qui rêve d’abord de devenir violoniste, photographie des cadavres d’oiseaux sur les berges du Rhône. Il montre ses images, au culot, à Picasso, il n’a pas 20 ans. C’est le début d’une longue amitié et d’une belle carrière de photographe.

Premie_re-rencontre-Lucien-Clergue-et-Picasso_-Arles_1953

Première rencontre entre Picasso et Lucien Clergue

Ses images de taureaux morts (ses « charognes ») ou de débris sur la plage, ses nus particulièrement osés pour l’époque – il en tirera un livre célèbre, Née de la vague (1965), le rendent rapidement célèbre. Son premier livre, Corps mémorable(1957), accompagné de poèmes de Paul Eluard, d’une introduction de Jean Cocteau, et orné d’une couverture de Picasso, est un succès.

Sa réputation va bien au-delà des frontières : il est l’un des rarrissimes français à bénéficier d’une exposition au MoMA de New York, en 1961.

Lucien Clergue deviendra, toute sa vie, un activiste de la photographie, qu’il tente de promouvoir comme un art – une notion moquée à l’époque. Président de l’Académie des Beaux-Arts, Membre de l’Institut, c’est le premier photographe entré sous la Coupole, en octobre 2007.

Mais sa plus grande œuvre reste sans aucun doute les Rencontres d’Arles, qu’il crée en 1969 avec l’écrivain Michel Tournier et Jean-Maurice Rouquette : il transforme le festival local, dédié au départ à la musique, en des rencontres autour de la photographie et des expositions d’images dans la ville, et bientôt dans les églises. Il fait venir toutes les grandes figures de l’époque, Lucien donne ainsi un coup de fouet décisif à la diffusion de la culture photographique en France.

clergue-picasso-tm

Portrait de Picasso par Lucien Clergue

Je lui dédicace cette citation, créé pour le Festival d’une photo : Le photographe est l’oeil de la vie pour nous ouvrir les yeux.

https://soufflezsurlesbraises.com/2011/11/05/notre-festival-dune-photo/

et aussi trois photos prises à Shanghai par mon fils (8 ans comme le 8ème art ) avec son iPod ,
Copyright JC 2
Copyright JC 3

Copyright JC

 

Publicités

3 réponses à “Lucien Clergue, le saltimbanque

  1. Dominique SURRE 15 novembre 2014 à 16 h 52 min

    Extra ta dédicace !!!

    Dom

    >

  2. Anne Lettrée 16 novembre 2014 à 4 h 16 min

    Oui un grand monsieur …

    « autodidacte » peut être mais « AUTHENTIQUE », c’est ça qui compte…

  3. Claudie de Surmont 17 novembre 2014 à 1 h 46 min

    Oui hélas ! Un grand autodidacte, un grand artiste, un immense talent, toujours jeune, « même pas vieux ! » comme disent les enfants.

    Je suis contente que Frédéric Beigbeder ait pu lire ta lettre et te représenter et j’espère que ça va bouger pour les Grands-Augustins.

    Allo docteur « la France a mal à son Patrimoine ». Quelle tristesse, quel scandale.

    Bravo à ton fils pour ses photos que je trouve magnifiques et qui regardent vers le haut et l’infini comme son père.

    Ton amie de longtemps Claudie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :