Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Jean-Pierre Mocky. Prix Alphonse Allais 2013

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Le Prix Alphonse Allais 2013 a été remis a Jean-Pierre Mocky, pour l’ensemble de son oeuvre, par Alain Casabona, Grand Chancelier de l’Académie Alphonse Allais et Jacques Mailhot, Camerdingue de l’Académie, le lundi 2 décembre à la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale, place Saint-Germain des Prés.

Orchestré et organisé par André Cardinali. Ambassadeur en quête des profils louches de l’Académie Alphonse Allais.

DSC_6954

Jean-Pierre Mocky fait partie des hommes à qui l’on n’a plus besoin de rendre hommage. C’est grâce à des types comme lui  que nous ne devenons pas tous des codes barres. Hommage non, reconnaissance oui ! tous les invités, illustres ou anonymes l’ont pris comme tel. Et tant pis pour ceux qui ont fait faux bond !. Ce devait être la fête. Ce fut la fête et quelle fête !

Le Prix Alphonse Allais a été créé en 1954 et attribué pour la première fois à Eugène Ionesco, excusez du peu, suivi de pointures comme Louis Velle, Jean-Marie Proslier, Robert Rotrou, Léo Campion, Arletty, Pierre Etaix, Raymond Devos, Jean Yanne, Pierre Perret, Sempé, Jean Amadou, Bernard Pivot …
 Jean-François Guyot, le souffleur et   » l’insuffleur  » de la Forge du Héron a accepté de réaliser le trophée du prix Alphonse Allais, avec le profil d’ Alphi, dessiné par Sacha Guitry, sur un coin de nappe, un soir de goguette.
Copie de Mocky - Guyot

La salle Lumière où s’est déroulée la réception est plus que le temple du cinéma. C’est ICI que les frères Lumière présentèrent le 22 mars 1895 leur cinématographe. C’est ici, oui, c’est ici, aussi que Madame Alice Guy-Blaché, la toute première femme réalisatrice de cinéma, à l’origine des premières fictions a convaincu Léon Gaumont de la laisser tourner le premier scénario de la maison éponyme. Pari osé, mais pari gagné, puisqu’en réalisant sa Fée aux Choux, Alice vient de créer la toute première fiction de l’histoire du cinéma. Un court-métrage de 60 secondes représentant la naissance d’enfants sortant des choux.

S’il en est un qui méritait d’être honoré dans ce lieu, c’est bien Jean-Pierre Mocky: il est à la fois metteur en scène, interprète, scénariste, monteur, producteur et distributeur. 

Parmi les surprises de la soirée, mes amis m’ont rejoint naturellement : Nicoletta, a chanté  « Ou es passé mon Saint- Germain des Prés  » et  « Mocky Blues « , Sarah Vernette récitante du conte d’Alphonse Allais,   » Paris plage « Aimé Nouma a slamé  » Mocky, le dernier des Mockicans «  et Rona Hartner qui nous a entraîné dans les steppes de l’Asie Centrale. ( un clin d’oeil pour Jean-Pierre, son père est Tchétchène )

Petite précision : cet événement a été réalisé sans qu’un euro ait été déboursé, pour la plus grande satisfaction d’Antoine de Montille, garde d’écus de l’Académie. Plus de deux cents invités, parmi lesquels, bien sûr, de nombreux académiciens allaisiens (A 3 ) et l’ensemble des administrateurs de l’Association des Amis d’Alphonse Allais ( A4) dont le président, Philippe Davis, a tenu à rendre un hommage particulièrement appuyé au lauréat, ont pu ainsi bénéficier de la générosité et de la complicité de tous ceux qui ont uni leurs efforts pour, eux aussi, saluer l’Artiste :

La Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale, Abaca, Bacardi, Champagne Devaux, Images Services, Les Menus du Monde, Madame est servie ! ( traiteur de la soirée ), Francisko Sanchez, Valette, Vignerons de Guitres, l’imprimerie Etc – Inn, le  Chef Jean-Pierre Jacquin, Ludo et Stéphanie ( Promomédias) sans oublier Xavier Tassin, Bernard Armagnac et Stéphane Péreirat.

Et c’est ainsi qu’Allais est grand !

LE DERNIER DES MOCKY-CANS slamé par Aimé Nouma

Quand mon ami Dédé de Montreuil m’a demandé si

je pouvais écrire un slam sur Jean-Pierre Mocky

je lui ai répondu très détendu que ce n’était pas les Mots-qui

manquaient pour pondre des textes

à propos de n’importe quoi ou de n’importe qui,

qu’on aime ou qu’on déteste.

Et  avec Mocky, M le Mocky, Mister Mocky

il s’agissait là  de parler en l’occurence

d’une sacrée personnalité , d’un doux-dingue

d’un cré-acteur agité, doublé d’un agitateur de conscience.
de quelqu’un qui avait déjà su forger lui-même sa légende dans le 7ème art

 à force  de talent , de grosses gueulantes,d’entregent avec les stars,

de coups de poings, de coups d’esbroufe, de coups de bluff et ouf

aussi de films coup de poings.

Et que la performance en fait Messieurs-Dames !

était de devoir utiliser le format court du slam

pour rendre hommage, célébrer un personnage

 s’étant rendu célèbre pour ses plus de 200 longs et courts métrages.

Plus d’un demi-siècle qu’il écume, rame et gamberge !

Donc bien  avant même l’arrivée de la Nouvelle Vague.

Plus de cinquante  berges

 que Mocky, le père du mot “dragueurs”

 nous aguiche et nous drague avec ses scénars ,

 ses affiches de fims  et leurs pléïades de stars.
Vedettes auxquelles sur les tournages,il prépare

 toujours un traitement à part.

Tant de temps que ce cinéaste d’un autre temps ,

cet insoumis qui a souvent mis ses sous dans ses prods

nous prodigue son art à Mockyfier.Oui, c’est bien mot mockyfier

le jeu et le statut des stars sur ses plateaux.
Et son génie est qu’à ce jeu , malgré leur égo,

les plus grands acteurs et comédiens s’y ont pliés.

Plus de cinquante piges que notre producteur-acteur

et réalisateur indépendant fustige quasi en temps réel

les travers des porcs, des cons, des cocus, de couillons,

des pervers, des corrompus, des maillons forts, des maillons

faibles de la société de consommation.

Alternant tour à tour chefs d’oeuvres rabelaisiens et insolites,

navets, fours,satyres sociales ,drames politiques,Films de série B voire

 Z et parfois devançant même l’Histoire avec des films prémonitoires.

Plus de cinquante ans que ça dure,

 avec souvent , très souvent, trop souvent la censure

et les coups durs.sans compter dans le métier, les crevures

qui suppurent et bien sûr aussi l’usure.

Même s’il semble inusable le vieux dur.

Tout ça valait bien que je prenne ma plume et fasse un slam sur JPM.
je crois même  que j’aurais été bien snob de m’y dérober.surtout quand on pense

 que Mocky

c’est peut-être un des derniers Mocky-Cans on les  prononcent

que ce soit en France ou ailleurs dans le monde

fait référence à un cinéma qui ose, qui dénonce

non pas comme tant d’autres qui encensent

 sans cesse la connerie du monde

Ce genre de référence ne gagne jamais de récompense

alors moi , Aimé NOUMA ce soir prophète d’Alphonse ALLAIS

je suis fier et heureux de  participer à la remise de ce prix

à l’impayable Jean-Pierre MOCKY.

DSC_7018

 un mot de mon ami Dan Mitrecey qui a bien compris pourquoi, nous avons organisé cette fête pour Jean-Pierre Mocky

Comme (presque) toujours, t’avais raison Dédé…Tu sais reconnaître les grands hommes.

Mocky, c’est le dernier des grands iconoclastes, l’ultime grande gueule, le trublion au verbe fort qui n’a plus son pareil pour appeler un con un con, sans les circonvolutions auxquelles nous ont habitués les suce-bites des médias sachant beaucoup mieux manier le cirage que la critique positive. Une sorte de Don Quichotte cinéaste qui s’est attaqué sans faillir aux moulins de la bêtise humaine sans jamais moucheter sa lance.

Alors, lui attribuer le Prix Alphonse Allais, ce n’est pas une récompense, c’est une évidence…
Un petit mot, tout de même, pour remercier les non-éduqués qui se sont contenter de venir se goberger sans même penser à se taire pour écouter ceux qui s’exprimaient à cette occasion. Un grand merci à Alain Casabona qui est parvenu à dire ce qu’il avait à dire malgré le brouhaha des conversations autour des petits fours rapidement engloutis et des verres prestement vidés. C’est limite si on ne les entendait pas roter… Remarque, on n’est pas étonné, et on a les noms…
Bravo pour cette cérémonie et merci à Mr Mocky pour l’ensemble de son oeuvre.

Dan Mitrecey

Publicités

18 réponses à “Jean-Pierre Mocky. Prix Alphonse Allais 2013

  1. Dominique SURRE 6 décembre 2013 à 19 h 24 min

    Extra et bravo pour le Slam !!!

    Dom

  2. Florent Massot 6 décembre 2013 à 21 h 56 min

    Alors mon ami je voulais te remercier du fond du coeur pour ce que tu as fait pour notre ami commun Mocky
    cela m’a énormément touché
    un tel hommage et une telle générosité de ta part c’est beau, c’est sincère et rare
    souvent on laisse passer le temps et toi tu as trouvé l’énergie pour le faire
    merci merci merci
    amitiés
    Florent Massot
    Editeur de Jean-Pierre Mocky

  3. Catherine Mignon 6 décembre 2013 à 21 h 58 min

    Mon Dédé,
    Tu as bien fait les choses et c’était une superbe soirée.
    J’étais vraiment contente d’y être. Mocky est un grand Monsieur, qui sait rester dans la déconne, tout en restant élégant.
    C’est rare.

    Bisous
    Catherine Mignon
    Cabinet Michel Rocard

  4. Gilbert Grellet 6 décembre 2013 à 22 h 01 min

    Dédé et Alain

    Merci encore pour cette excellente soirée. Mocky : irremplaçable !

    A bientôt

    Gilbert Grellet

    AFP

  5. Jean-Pierre Kalfon 7 décembre 2013 à 12 h 17 min

    Sans frontière
    Bouffée d’air
    Mocky: Dans le maquis
    naissance,
    Résistance
    Pas de sous France
    Mocky: Force Française de l’Intérieur, FFI
    Force Française Libre, FFL
    À toi poivre et miel
    Longue vie.
    Longue vue,
    Allais: continue!

    JPK

  6. menras 7 décembre 2013 à 14 h 51 min

    Merci Mon DD, pour cette soirée placée sous le cygne de ton talent d’organisateur!… et tellement émouvante, Mocky le méritait largement…
    Vahéna.

  7. Aimé NOUMA 7 décembre 2013 à 16 h 43 min

    Pour écrire le slam »Le Dernier des Mocky-Cans »
    j’ai du me pencher sur la vie hors du commun de Mister Mocky.
    J’ai découvert un personnage très rare et puis dire ma grande fierté d’avoir participé à la célébration de cette légende encore vivante dans ce lieu si symbolique. Aimé NOUMA

  8. Bolze- Dupré 8 décembre 2013 à 0 h 43 min

    J’ai adoré le slam, ainsi que l’hommage a Bernadette Lafont, je n’ai pas pu rester jusqu’au bout et je le regrette.
    Spoutnick / Veronique

  9. Laurent Rabé 8 décembre 2013 à 22 h 25 min

    Une fois de plus, ce fût un grand plaisir d’être partenaire d’un événement organisé par André à qui nous apportons notre soutien et accordons toute notre confiance. La fête était belle et sincère.
    A quand le prochain évènement…?!
    Amitiés
    Maire et Laurent
    IMAGES SERVICE

  10. Astrid Veillon 9 décembre 2013 à 9 h 40 min

    Salut Dédé,
     
    Le message est clair et généreux à ton image. On aimerait qu’il soit plus long mais il résume bien ton état d’esprit!
    Bravo, une fois encore pour tout ce que tu fais!
    Longue vie à toi!
    A très vite.
    ASTRID VEILLON DE LA GAROULLAYE

  11. Dimitri Casali 9 décembre 2013 à 9 h 42 min

    Il manque actuellement plus d’homme comme toi qui sortent des sentiers battus et n’ont peur de rien. Aujourd’hui dans une France figée, laxiste et immobiliste, Dédé, tu vas tous les réveiller…
    Toute mon amitié
    Dimitri Casali
    Historien.

  12. Michel Rocard 9 décembre 2013 à 11 h 33 min

    Cher André Cardinali,

    Il m’est agréable d’avoir de vos nouvelles. Je vois qu’une fois de plus que vous êtes d’une grande activité. Je n’en doutais pas ! .

    Je garde un excellent souvenir du défilé Cumulus Fashion Tour au Carrousel du Louvre et à la Triennale de Milan, votre efficacité et votre précision dans le travail avaient transformé ce “ Patronage “ en fête.

    Bonne chance, cher André.

    Bien cordialement à vous.

    Michel Rocard

  13. Marie-Laure Solanet 10 décembre 2013 à 9 h 02 min

    Tu es vraiment génial et j’admire profondément tes engagements et ta persévérance inébranlable ! C’est si rare ! BRAVO BRAVO BRAVO. Je vais faire suivre à mon fils Pierre , ami de Mocky
    (si tu vas sur le web, tu trouveras la vidéo du film tourné chez moi il y a un an avec Mocky dans ma chambre ) !!!! Mocky à Apremont.

    Marie-Laure

  14. Xavier Tassin 23 décembre 2013 à 22 h 33 min

    Cher André,
     
    C’est bien toi. Tu sais que j’ai toujours été derrière toi dans tes combats et victoires.

    A bientôt ami
    Xavier Tassin
    Direction de la Communication
    Renault

    • delisse 3 octobre 2014 à 0 h 28 min

      En tout cas, je viens tout à fait par hasard ( mais y en a t-il vraiment ?), grâce à quelques vagabondages sur la toile, de faire connaissance de « Dédé « , de ses combats et de son sens de l’amitié.C’est vrai qu’on laisse trop souvent passer le temps……
      DD

  15. Grâce de Capitani 23 décembre 2013 à 22 h 36 min

    Bravo mon Dédé,
    avec toujours des idées plein la tête, j’ai envie de te dire que tu est encore plus riche d’avenir que de passé, Forza Italia!!!!
    Baci
    Grâce de Capitani
     

  16. labasoche 31 décembre 2013 à 22 h 10 min

    Mon cher DD, tu frappes chaque fois plus fort ! C’est une riche idée d’avoir attribué à juste titre ce Prix Alphonse Allais 2013 à Jean-Pierre MOCKY ! C’est même une première, car il a toujours refusé les honneurs, les Prix et les médailles… En tout cas Bravo ! Jean-Pierre MOCKY est un grand Monsieur du cinéma français dont j’ai toujours admiré le talent mais aussi l’humour en tout circonstance de même que sa répartie facile.
    François-Mary Bourreau Directeur Executivo do jornal francophone brasil-infos.com

  17. Pingback: Aznavour, Mocky, Holgado, JJSS… | Le blog de Dédé de Montreuil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :