Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Mocky en pleine forme.

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Mocky : « J’aimerais faire un film avec Chirac et Lagerfeld en bagnards évadés de Cayenne » voici l’esprit de Monsieur Jean-Pierre Mocky, cela donne le ton d’entrée.

Franc-tireur du cinéma, l’œil moqueur et la langue bien pendue, l’un des derniers monstres sacrés du cinéma français multiplie les anecdotes désopilantes, sans jamais se départir d’une certaine mélancolie.

Mocky est à la fois metteur en scène, interprète, scénariste, monteur, producteur et distributeur. Il contrôle ainsi l’ensemble du processus de production d’un film.

Artisan autoproclamé, Jean-Pierre Mocky est propriétaire d’un cinéma au quartier latin, Le Desperado, un cinéma dont le nom lui va comme un gant. Son 67 ème film Le Mentor y ai diffusé en ce moment. A 79 ans, il suit sa voie d’auteur indépendant, à mille lieux des grands studios et de la langue marketée. Ses origines tchétchènes ont du le guider.

Sur ma proposition, Jean-Pierre Mocky va recevoir le Prix Alphonse Allais remis par Alain Casabona, Grand Chancelier de l’Académie Alphonse Allais dont je suis Ambassadeur, en quête des profils louches. ( il y a du boulot !!! )

Le Prix Alphonse Allais 2013 (2)

Quelle régalade samedi soir chez Ruquier, pour la présentation du film de Jean-Pierre  » Le renard Jaune  » quand il a flingué Natacha Polony et Aymeric Caron, des bobos lights !!!

http://www.dailymotion.com/video/x10gtcn_jean-pierre-mocky-vs-caron-polony-t-v-ruquier_news#.UayWHdJM-fU

Autre grand moment : le 29 Novembre 2008, Mocky est invité de l’ émission de radio  » Les amis du samedi  » sur France Bleu Bourgogne en compagnie d’Astrid Veillon, à l’occasion du salon européen du livre de Dijon. Outre son livre  » Cette fois je flingue », Mocky évoque le Marsannay, seule variété de bourgogne rosé que Luis Bunuel lui a fait connaître quand il déjeunait avec lui à la Coupole à Montparnasse. Un Must : Mocky s’est mis à chambrer un Chef de la région qui présentait des recettes avec des betteraves que Jean-Pierre déteste.

Jean-Pierre Mocky

Jean-Pierre a toujours soutenu mes combats, la preuve :

Paris, le 10 décembre 2008
Mon cher dédé
J’ai été heureux de venir te soutenir au Salon du livre à Dijon, tu as raison de te défoncer, ce salon à toutes les
possibilités pour devenir une référence dans le monde des éditeurs et des auteurs. Le lieu est magique.
J’ai fait comme tu le sais, d’autres salons, celui de Dijon vaut largement les plus connus, certainement grâce à
toi et à l’équipe qui nous a reçu si chaleureusement.
Transmets mes remerciements à tous sans oublier tes copains de France Bleu, dis-leur que j’aime toujours pas les betteraves.

Vive la Bourgogne, vive Dijon et son salon du livre et vive mon pote dédé qui est un grand Monsieur.
Amitiés
Jean-Pierre Mocky

La semaine dernière, nous nous sommes revus à l’Expo de Pierre Terrasson dédiée à Vanessa Paradis

MOCKY.DEDEDEMONTREUIL.SpArtS.14.05.2013

A mon ami Jean-Pierre, le Voltaire du cinéma

S’il n’en reste qu’un ce sera Mocky, le seul qui a attaqué tous les secteurs de la société ( la religion, les SDF, les dragueurs, les snobs, les vierges, le foot, le sexe, le pognon, la politique, le deal, la colère, etc… ) il me fait souvent penser à Prévert, profitons-en, sinon on va le regretter, Jean-Pierre on te surveille de près, fais attention à toi , on t’aime, j’ai envie de créer le Manifeste du Mockysme. Dédé

Publicités

8 réponses à “Mocky en pleine forme.

  1. Dan Mitrecey 31 mai 2013 à 10 h 36 min

    Un grand trublion qui ne s’est jamais censuré pour mettre ses grands pieds dans les plats souvent avariés de l’Establishment, apôtre de la Vérité, pourfendeur de la Connerie qui, hélas, prospère dangereusement. On ne le voit pas assez, le Mocky, quand on parle vrai, on n’est pas invité à la télé…

  2. Xavier Herambourg 31 mai 2013 à 12 h 44 min

    J’adore Mocky, du poil à gratter, de l’impertinence et du « je t’emmerde »
    Nous sommes entrain de crever par une pensée uniformisée qui ne permet plus d’espérer.
    Pierre Desproges aussi me manque…
    Amitiés
    Xavier

  3. Alain Casabona 31 mai 2013 à 14 h 10 min

    Normal qu’il n’aime pas la betterave : la betterave c’est la grenade de ceux qui font la révolution à pas de sénateurs.
    Qu’en pense le sénateur Ronchonchon, ou le grand philosophe Béchamel, dont les actions seraient à la hausse !!! comme le cours de la vaseline.
    Alain Casabona

  4. Nahéma 2 juin 2013 à 20 h 32 min

    Il est super marron ce grand Monsieur qui est Jean Pierre Moky je me rappelle quand il y’avait des séquences télé il disait ce qu’il avait a dire c’est dire le franc parlé certaines vérité c’est souvent ainsi quand on est un vrai être humain on est toujours incompris voici un proverbe arabe :
    dire la vérité même si elle est amère a entendre
    Chapeau a Monsieur Jean Pierre MOKY

    et merci Dédé pour le combat que vous menez de tout coeur je suis avec vous car je mène le même combat

    N

  5. Alain Hardel 3 juin 2013 à 9 h 12 min

    Oui, j’aime bien son côté anar
    Dans cette époque de médiocrité ces personnages donnent l’exemple de la marginalité dans laquelle il faut se protéger

    Alain Hardel

  6. labasoche 11 juin 2013 à 2 h 27 min

    A reblogué ceci sur Labasoche's Blog and commented:
    Un trait d’humour qui fait du bien en temps de crise… À savourer sans modération.

  7. Pingback: Mon homonyme au Brésil | Le blog de Dédé de Montreuil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :