Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

L’Académie Alphonse Allais

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Lundi, j’ai assisté à la cérémonie d »intronisation de Jacques Godfrain à l’Académie Alphonse Allais dans les appartements de la questure de l’Assemblée Nationale avec Alain Casabona, Grand Chancelier de l’Académie Alphonse Allais, Francis PerrinGarde du sceau, détenteur de la Comète de Allais, André Santini, parrain de l’impétrant.  Une bonne partie  des membres de l’Académie étaient présents. Les bons mots ont fusé.

Souvenir de la remise…

A cette occasion, la cérémonie des Alphonses a décerné  :

L’Alphonse de l’évidence à Daniela Lumbroso, au sujet de la Révolution tunisienne :  » Il est formidable de constater que cette révolution s’est faite dans un calme relatif, même s’il y a eu de nombreux morts.  »

L’Alphonse de la modestie à Dominique Voynet :  » Je pense que j’ai été une bonne ministre : même les chasseurs me regrettent.  »

L’Alphonse de la camaderie à Daniel Cohn-Bendit, au sujet de la primaire écologiste :  » J’ai voté Eva Joly parce que je croyais qu’elle allait perdre.  »

L’Alphonse de la compassion à Rachida Dati:  » Vu le coût de la vie à paris, il faut bien que les élus complètent leurs revenus en travaillant pour le privé !  »

L’Alphonse de culture générale à Cécile Duflot :  » La France n’a rien à craindre de la catastrophe nucléaire puisque le Japon se trouve dans l’hémisphère sud.  »

L’Alphonse de la rhétorique à EDF, par la voix de son porte-parole, à propos d’une éventuelle fuite radioactive dans un réacteur de Paluel :  » Il n’y a pas de fuite, il y a une légère inétanchéité.  »

L’Alphonse du commentaire sportif à Alexandre Delpérier :  » Vous êtes au pied de la montagne et il y a la descente qui vous attend.  »

Christian Marin, » Laverdure «   dans la série télévisé  » Les chevaliers du ciel  » était là avec une belle veste portant des insignes de l’ aviation. Voir une de mes idoles quand j’étais môme, m’a rappelé les bons moments passés avec mes potes devant la télé en noir & blanc. Il y avait la télé couleur seulement chez les riches… Rappel : 1er octobre 1967, lancement de la télé couleur en France.

J’y ai convié mon pote Jojo ( l’Album de la Comtesse du Canard Enchainé ) il était ravi d’être présent avec des hommes des mots !

Un aperçu du niveau d’Alphonse Allais

Alphonse Allais était journaliste, écrivain, humoriste, compositeur , peintre, photographe et beau gosse …

Alphonse proposa en 1905 de remplacer les fortifications entourant alors Paris par une grande plage de sable, un projet qu’il nomma…  » Paris-Plage  » bien avant ce cher Maire de Paname …

Son art de « tirer à la ligne » était proverbial. Il est vrai qu’il faisait même cela avec esprit : « … On étouffe ici ! Permettez que j’ouvre une parenthèse. » Son humour repose sur la logique et l’absurde.

Il est Allaize l’Alphonse !

L’Académie Alphonse Allais a été créée en 1954 à l’initiative d’Henry Jeanson à l’occasion du mémorable centenaire de la naissance du grand Alphi, à Honfleur et consolidée en 1985 par Robert Chouard et Robert Rotrou, leurs prédécesseurs, peu enclins aux formalités administratives – ce qu’Alphonse Allais aurait certainement apprécié – ayant oublié d’en enregistrer la fondation.

La Grande Chancellerie

Grand Chancelier : Alain Casabona

Camerdingue : Jacques Mailhot

Garde du Sceau, détenteur de la Comète de Allais : Francis Perrin

Membres adjoints à la Grande Chancellerie

Porte-parole, maître des Cérémonies : Xavier Jaillard

Haut-Parleur : Pierre Arnaud de Chassy-Poulay

Secrétaire Merpétuelle : Bernadette Rotrou

Conservateur des paroles du Maître : Patrice Delbourg

Procurateur de Normandie, en charge de l’entretien du plus petit musée du monde, à Honfleur, pharmacie du Passocéan : Jean-Yves Loriot. http://lepetitmusedalphonse.blogspot.fr/

Conseiller juridique, Co-Prince ( avec André Santini) de l’Association pour l’assèchement du lac des cygnes : Yves Laloy

Trésorier provisoire (*), garde d’écus : Antoine de Montille

(*) l’Académie ayant confié provisoirement depuis 2003 la gestion de son patrimoine et de ses richesses au trésorier de l’Association  » Les Amis d’Alphonse Allais  »  ( Président : Philippe Davis).

Conseiller éditorial : Patrick Renaudot

Ambassadeur, en quête des profils louches: André CARDINALI, dit « Dédé de Montreuil »

Proconsul des légions millavoises, responsable de l’association  » Les bras m’en tombent  » dont l’objet social est de détourner le lit du Tarn à Millau afin de réactiver les fouilles nécessaires à la restitution des  membres supérieurs de la Vénus éponyme : Jacques Godfrain

Voici quelques académiciens Allais atoire :

Marcel Achard, Arletty, René Clair, Raymond Devos, Nelly Kaplan, Raymond Queneau, Jean Yanne, Jean Amadou, André Bercoff, Philippe Bouvard, Alain Decaux, Laurent Gerra, Virginie Lemoine, Isabelle Alonso, Pierre Mondy, Marhe Mercadier, Pierre Perret, Jacques Pessis, Bernard Pivot, Yves Robert, Sempé, Patrick Préjean, Popeck, Claude Sérillon, Louis Velle, Claude Villers, Marc Jolivet, Grégoire Lacroix, René de Obaldia, Gauthier Fourcade, Michel Leeb, Guy Montagné, Benoît Duteutre, Sophie Forte, Pierre Tchernia, Jacques Villers, etc….

Les prix Alphonse Allais

Eugène Ionesco, Louis Velle, Jean-Marie Proslier, Robert Rotrou, Léo Campion, Jean-Paul Rouland, SIM, Jacques Rouland, Jacques Legras, José Arthur, Arletty, Yvan Audouard, Guy Franquet, Alain Casabona, Yves Robert, Pierre Etaix, Raymond Devos, Jean Yanne, Philippe Bouvard, Pierre Perret, Jean-Jacques Sempé, Laurent Gerra, Philippe Geluck, Jean Amadou, Pierre Bellemare, Bernard Pivot.

Le prix 2012 sera annoncé la semaine prochaine, conjointement avec le nom du nouveau Président de la République.

Cher Grand Chancelier, Messieurs les Allais gologues, j’ai une suggestion à vous soumettre, celle  d’inviter la nouvelle vague culturelle à venir vous rejoindre comme  Amélie Nothomb, Edouard Bear, Nicolas Bedos, Frédéric Beigbeder, Ariel Wiszman, etc…

Réponse d’Alain Casabona en même temps que j’écrivais ce billet Alphonsien :

OK dédé : je te confie la mission de les contacter et par ordonnance du 29 mars 2012, Monsieur André Cardinali dit  » dédé de Montreuil  » est nommé Ambassadeur, en quête des profils louches. 

En tant que chasseur de têtes, le titre de  » Docteur Jivaro » lui est attribué sans concessions, et ce jusqu’à renouvellement de son mandat perpétuel.

Et c’est ainsi qu’Allais est grand !

 Il fait soif, je vous invite à boire un coup dans

Ah ! c’est bon, maintenant, je peux continuer à perdre Allaine…

Le   » Dictionnaire ouvert jusqu’à 22 heures  » vient de paraître aux éditions du Cherche Midi. Allais- y !  l’acheter… même si vous n’avez pas trouver Midi !

Voici quelques mots suivis de leur définition :

Confrère. Individu qui pratique la même activité que moi, mais en moins bien.

Cygne. Palmipède réputé volage, encore qu’il y ait parfois des cygnes qui ne trompent pas.

Marsupiale. Air particulièrement apprécié par les didelphes ( koalas, opossums et autres sarigues…). Ainsi est-il d’usage, en Australie, quand deux kangourous se marient, d’exécuter en leur honneur la Marsupiale de Mendelssohn.

Modération. Camarade de beuverie. Ex.  » A Boire avec modération. « 

Ce livre n’est donc pas une anthologie de textes d’Alphonse Allais. Il est l’oeuvre de celles et ceux qui se veulent continuateurs du burlesque, du loufoque, du non-sens. Quelques fois, nous sommes tous des Allaisiens et des Allaisiennes !!!

Alain m’a dédicacé le dictionnaire de sa belle plume de jars, je l’en remercie vivement.

Pour André Cardinali, au talentueux auteur de ce blog à part. En toute Amitié. 

Et comme il se doigt, en forme de conclusion, l’introduction d’Alain Casabona au dictionnaire de l’Académie Alphonse Allais.

DE LA LEPTOCÉPHALIE CHEZ LES LEXICOGRAPHES

Avez-vous déjà entendu parler du leptocéphale ? Moi pas.

Renseignement pris, il s’agit d’une larve foliacée, conçue dans la mer des Sargasses et qui, après avoir subi moult mutations, dont la moins remarquable, de l’avis du Captain Cap, ichtyologue distingué, n’est pas l’extension de ses chromatophores cutanés, se transforme in fine en civelle.

Quel rapport entre un leptocéphale et un lexicographe, me demanderez-vous ? A priori, aucun. Et, me ferez-vous remarquer poliment, il faudrait être aussi sot que grenu pour chercher le moindre élément de similitude entre Voltaire, Botul, Hélène Carrère d’Encausse, Pierre Desproges, ou encore Paul Robert, pour ne citer que quelques-uns des plus éminents lexicographes, et une larve d’anguille.

Eh bien, figurez-vous que cette audacieuse, cette fallacieuse – pour ne pas dire odieuse – comparaison a été établie, qui plus est par un lexicographe, et non des moindres, puisqu’il s’agit d’Ambrose Bierce, l’auteur du Dictionnaire du diable. Un type assez louche, du genre métis anglo-saxon, particulièrement apprécié de ses contemporains, qui l’avaient surnommé «l’homme le plus méchant de San Francisco».

Au sein du bouquet épineux rassemblant les articles de cet obstiné tacleur de nos imperfections, on trouvera notamment – chapitre L – la définition suivante : «Leptocéphales n. Les auteurs des autres dictionnaires.»

Comme disait lady Stanhope, en découvrant une bannière étoilée plantée au milieu des ruines de Palmyre, «les Yankees, ça ose tout, mais y en a vraiment qui exagèrent».

Certes les mauvaises langues ne manqueront pas de rappeler que la première édition du dictionnaire de l’Académie française ne se fit pas dans la précipitation et qu’il n’est d’animal plus lambin que le leptocéphale (trois ans pour effectuer la traversée de l’Atlantique, à en croire le Captain Cap, dont l’essai sur la lascivité des civelles fait toujours autorité). À ces embryogéneurs de dictionnaires vétilleux – les embryogéneurs, pas les dictionnaires -, nous nous devons de répondre avec la plus grande détermination : tout ça c’est la faute à ce mégalo de Richelieu, ce Prométhée empourpré. Quelle idée, mais quelle idée, je vous le demande, d’aller créer, d’un coup de sceau, des Immortels ! Mettez-vous à la place de ces créatures fraîchement conçues. Elles ont voulu bien faire. Alors ils ont pris tout leur temps, nos braves Immortels. Que sont cinquante-six malheureuses années au regard de l’immortalité ?

Consultée à ce sujet, la jurisprudence alphique est formelle : «Ne remets pas à demain ce que tu peux faire après-demain.» Amable de Bourzeys, Claude-Gaspard de Méziriac, Marin Le Roy de Gomberville sont inattaquables. Avis aux délateurs de la procrastination !

Mais alors, me direz-vous avec familiarité, tu parles d’un CQFD ! Ambrose Bierce n’avait donc pas tout à fait tort. Que nenni, vous répondrai-je. À preuve, le présent ouvrage, dont la rédaction a été ficelée en moins d’un an.

Du paradis des pince-sans-rire, l’auteur du Dictionnaire du diable aura-t-il à coeur de faire amende honorable ? Nul doute que Xavier Jaillard, Jean-Pierre Delaune, Alain Créhange et tous les contributeurs de cette jubilatoire entreprise seraient sensibles à un geste de sa part. Allez, Ambrose, sois sympa. Juste une petite apparition à la prochaine séance du dictionnaire ! Il te sera beaucoup pardonné.

Alain Casabona
Grand Chancelier de l’Académie Alphonse Allais

Contact : academiealphonseallais@gmail.com


Publicités

6 réponses à “L’Académie Alphonse Allais

  1. moulinpintot 28 mars 2012 à 15 h 47 min

    De fil en aiguille, de chronique en chronique on découvre un monde.
    Tel un enfant qui soulève un caillou pour voir ce qu’il y a dessous, notre DD à tous nous en montre tous les jours.
    Merci!!

  2. Dédé de Montreuil 30 mars 2012 à 8 h 58 min

    Cher André,

    OUI, tu m’as bien fais sourire!

    Excellent, toutes ces perles !!!

    Et tu évoques Christian Marin,” Laverdure “, quel bonheur
    Notre madeleine de Proust.

    Merci de tes articles toujours plein d’esprit au style « comme on n’en fait plus’.
    Et je ne dis pas cela parce que tu es un ami cher.

    Bonne soirée.

    Laurence Faguer

  3. Dédé de Montreuil 30 mars 2012 à 9 h 00 min

    dédé

    Excellent les Aphonse !
    Super poilant, merci de m’en faire profiter !
    Cécilia Dutter
    Critique littéraire
    La Revue littéraire

  4. André Bercoff 30 mars 2012 à 16 h 18 min

    Bravo dédé !!!!!
    André Bercoff

  5. Joël Martin 30 mars 2012 à 18 h 51 min

    Compte-rendu fidèle de ce mémorable instant de conviviale rigolade.
    Bravo, Dédé.
    Jojo La Comtesse.
    PS – Ils ne nous ont pas manqués avec Santini…

  6. Jean-Maurice 13 mai 2012 à 14 h 47 min

    Merci pour cet hommage à Alphonse Allais, on ne s’en lasse pas…
    L’extrait du dictionnaire m’amène à partager avec vous ces définitions de Marc Escayrol :

    A posteriori : A priori favorable d’un homme envers une femme qui a un beau postérieur

    Accompagnateur : Pianiste frustré qui préférerait généralement raccompagner la chanteuse que l’accompagner

    Doubs : Département dont les habitants ont des facilités pour apprendre l’allemand, car dès leur plus jeune âge, on leur apprend à répéter « ich bin doubiste »

    Eunuques : Corporation dont la devise est : ‘et que ça ne se reproduise plus !’

    Fondue enchaînée : Soirée sado-maso savoyarde

    Neptune : Tyran d’eau

    Saperllèlèpipède : Juron proféré par un mathématicien n’arrivant pas à résoudre un problème de géométrie particulièrement ardu

    Policier de proximité : Policier qui tire à bout portant…

    Parties communes : Entrejambe de deux frères siamois

    Ogre : Monstre qui mange de préférence les enfants, car l’avaleur n’attend pas le nombre des années

    Cordialement
    Jean-Maurice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :