Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Les poneys et les ânes du jardin du Luxembourg, revenez vite !!!

Salut M’ssieurs-Dames,

Aujourd’hui, c’est le Printemps et je suis en colère, parce que les poneys et les ânes du Luxembourg sont toujours en prison…

Dans la seconde moitié du XIXe siècle, la fréquentation des jardins parisiens par un public de plus en plus familial, entraîne le développement d’attractions qui s’adressent plus particulièrement aux enfants.

Parmi les concessions accordées dans le jardin du Luxembourg – situées sur la terrasse ouest, dans le « carré des jeux » – certaines existaient depuis 1872, comme les poneys qui sont partis depuis le mois de septembre dernier.

Annie Puybareau. Les poneys du Luxembourg ( huile sur toile 92 x 73 cm)

 http://www.puybareau.com/

Si la voiture aux chèvres apparaît dans les années 1830, la première trace d’un bail écrit date de 1872. Il autorise son propriétaire à promener les enfants dans une calèche tirée par des chèvres harnachées comme des chevaux et à circuler autour des parterres du jardin. En 1907, le titulaire de la concession sollicite des Questeurs l’autorisation d’atteler indifféremment à sa voiture des chèvres ou des ânes, mais ce n’est qu’en 1920 que ces derniers, plus résistants, entament une véritable concurrence.

Les enfants pouvaient toujours s’imaginer en cavaliers, grâce aux promenades à dos de poney et d’ ânes.. .

Une pancarte accrochée sur un arbre du Luxembourg, annonce que la Mairie de Paris  a supprimé cette attraction . C’est leur droit … c’est aussi, celui de préserver des institutions et l’amour des enfants auprès des animaux.

Et que font-ils, des emplois des personnes qui s’occupaient des poneys ? Momo, Saïd, etc…

 « Le Maire de Paris,  ferait bien de s’inspirer du Facteur Cheval, qui lui était un homme de parole et de génie.  » 
considéré comme un excentrique qui à laissé une trace dans notre histoire.

Joseph Ferdinand Cheval, plus connu sous le nom du Facteur Cheval, né en 1836, célèbre pour avoir passé 33 ans de sa vie à édifier un « Palais idéal » et huit années supplémentaires à bâtir son propre tombeau, tous deux considérés comme des chefs-d’œuvre d’architecture naïve. Il occupe ses heures de randonnée à de longues rêveries au cours desquelles il bâtit un « palais féerique », se fait alors la réflexion que, puisque la nature pouvait « faire de la sculpture », il pourrait très bien lui-même, se faire architecte, maître d’œuvre et ouvrier dans la construction d’un « Palais idéal ».

 Citation :

« Fils de paysan, je veux vivre et mourir
pour prouver que dans ma catégorie
il y a aussi des hommes de génie
et d’énergie. Vingt-neuf ans je suis resté
facteur rural. Le travail fait ma gloire
et l’honneur mon seul bonheur ;
à présent voici mon étrange histoire.
Où le songe est devenu,
quarante ans après, une réalité »

Le Palais Idéal à Hauterives dans la Drôme

Après l’achèvement du Palais idéal, il manifeste son désir d’être plus tard enseveli dans l’enceinte même de son œuvre, en choisissant lui-même la forme de son tombeau, il passe huit années supplémentaires à charrier des pierres jusqu’au cimetière d’Hauterives et à les assembler, pour former le Tombeau du silence et du repos sans fin. Il y est inhumé après son décès en 1924.

Le Tombeau du silence et du repos sans fin.

À la source de la vie,  j’ai puisé mon génie. 

Ferdinand Cheval

Dédicace du Facteur Cheval à Bertrand de l’arche Delanoë…

Je lance une pétition pour faire revenir les poneys et les ânes  (Quizz ?  il en manque un ?) pour qu’à nouveau les enfants parisiens, de la banlieue, de France et du monde entier remontent en selle et emmènent leurs camarades dans le petit carrosse.

La Mairie de Paris devrait fermer le théâtre des Deux Ânes et le théâtre des Trois Baudets pour continuer leur mission verdique….

Bertrand Delanoë oublie que François Mitterrand protégeait les ânes et détestait les crétins !!!

http://www.ina.fr/sciences-et-techniques/la-vie/video/CPA7705078201/les-amis-de-francois-mitterrand.fr.html


Pourquoi ne pas fermer le théâtre des Deux Anes et le théâtre des Trois baudets ?

Comme vous pouvez le constatez, mes braises sont en flammes…et en colère !

Publicités

2 réponses à “Les poneys et les ânes du jardin du Luxembourg, revenez vite !!!

  1. Astrid veillon 22 mars 2012 à 15 h 52 min

    Décidément tout est affaire de poneys cette année. Eh oui, les adultes oublient trop souvent qu’ils ont été des enfants… Paris est une ville féerique et les attractions pour les enfants devraient se multiplier et non disparaître… On repense la ville pour redonner vie à des tramways, on instaure des couloirs des bus, des couloirs pour les vélos et on supprime les ânes et les poneys du jardin du Luxembourg… Chercher l’erreur?!

  2. Bertrand 26 mars 2012 à 9 h 57 min

    Je pense que la mairie doit recruter du personnel en charge de l’écologie. Les derniers ânes changent de fonction et vont donc disparaitre des jardins parisiens…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :