Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Les hommes de l’ombre. En vrai !

Bonjour M’ssieurs-Dames,

J’ai relevé un article écrit par Frédéric de Monicault dans Historia : Les hommes de l’ombre. En vrai !

L’excellente série diffusée sur France 2, montre à quel point le marketing politique fait désormais partie intégrante de la vie publique. Un rappel judicieux avant les prochaines échéances électorales.

«Les hommes de l’ombre» : la fiction politique de France 2 s’achève cette semaine, portée par le succès des quatre premiers épisodes. Un engouement mérité car les coulisses de la république sont habilement restituées. Les candidats à l’Elysée occupent l’avant-scène, mais le téléspectateur mesure aussi le poids prédominant des conseillers en communication. Dans la réalité de la vie politique française, cette tendance s’est imposée au cours des années 1980. Elle correspond au travail d’une triplette – le spécialiste du marketing Jacques Pilhan, le collaborateur de François Mitterrand, Gérard Colé, et le publicitaire Séguéla -, à la source de la campagne efficace du candidat socialiste en 1981. Le slogan notamment  – la «force tranquille» qui étaye la photo du futur président sur fond du petit village morvandiau de Sermages – est restée dans toutes les mémoires.

Dans «Les hommes de l’ombre», les convictions et les trajectoires des communicants se révèlent parfois à géométrie variable. Ce n’est pas l’apanage de la fiction : après avoir accompagné François Mitterrand, Jacques Pilhan a mis son talent au service de Jacques Chirac à partir de 1995. Cette double expérience réussie lui a valu la réputation de «gourou» du marketing politique. Il a sûrement façonné un style mais pas non plus fabriqué un système. Les années 1960, avec l’émergence de la télévision, ont commencé à focaliser les candidats sur les questions d’image. Même le général de Gaulle n’a pas échappé à la règle : entre 1960 et 1969, il assure plus de cinquante allocutions ou entretiens radiotélévisés.
La campagne présidentielle de 1965 représente un tournant : les hommes politiques, pour se rapprocher ou pour séduire encore davantage l’opinion, ouvrent certains pans de leur vie privée. Jean Lecanuet se fait photographier en famille, même chose pour Georges Pompidou en 1969. Valéry Giscard d’Estaing va encore plus loin : on le voit jouer au football ou encore descendre les pistes de ski de Courchevel, comme en février 1975. Mais il reste une place pour l’improvisation : la fameuse réplique de Giscard – «Vous n’avez pas, Monsieur Mitterrand, le monopole du cœur» – lors du débat télévisé de mai 1974 surgit de manière spontanée. Aujourd’hui, les conseillers en communication alimenteraient les protagonistes en fiches détaillées et formules assassines.
Dans ce dossier du marketing politique, l’exemple, comme souvent, vient de l’autre côté de l’Atlantique. Des experts ont fait les comptes : on recense moins de 300 professionnels quand les Etats-Unis affichent plusieurs milliers de consultants et une inflation de cabinets.
L’ascension des «spin doctors» est beaucoup plus enracinée : parmi les figures tutélaires, Joe Napolitan a été l’un des piliers du clan Kennedy. Fondateur de l’Association internationale des consultants politiques, il a participé en première ligne à plus d’une centaine de campagnes électorales. Aux côtés également du président Lyndon B. Johnson, il s’est forgé une réputation qui le mit en contact avec Jean-Jacques Servan-Schreiber et, toujours lui, Valéry Giscard d’Estaing. La communication politique a désormais largement franchi les frontières.

J’ai eu la chance d’approcher, Jacques Pilhan, Jacques Séguéla, Joe Napolitan et Jean-Jacques Servan-Schreiber, vous comprendrez mieux mon regard sur   » Les hommes de la lumière  » .  En vrai !

Jacques Pilhan, un stratège de la communication politique et un curieux de la vie.

Il a tout l’air d’un grand …

Jacques Séguéla, mon ami, mon mentor, toujours présent quand j’ai besoin de conseils. Fidèle en Amitié.

Jacques Séguéla, publicitaire et stratège en communication, auteur de la célèbre « Force tranquille » de François Mitterrand, est encore plus critique : « Je ne sais pas pourquoi, mais, dès qu’on touche à la communication, c’est toujours du Grand-Guignol, avec son lot de désinformation, copines, drames, etc. La réalité est beaucoup plus simple : ces « hommes de l’ombre » sont les metteurs en onde, les metteurs en scène, les metteurs en forme de la parole et des actions du candidat ». Selon lui, « seul compte le message » et les communicants ont vocation à faciliter sa lecture et doivent s’en tenir là. « Sur ce message, ils n’ont pas leur mot à dire. D’ailleurs, un candidat digne de ce nom ne se laisse jamais influencer… »

La force tranquille

Joe Napolitan, Mon professeur politique. Il écrivait toutes ses analyses politiques avec une machine à écrire, qu’il m’a offerte. Une Voss Wup Portal dans une valise noire.

Joe tapait avec deux doigts sur sa machine pour rendre un seul feuillet de synthèse à plus de 100 candidats dans le monde entier pour leurs campagnes politiques comme John F. Kennedy, Lyndon B. Johnson, Giscard d’Estaing, François Mitterrand, etc…

Joe, fumeur de Havane

JJSS. Mon pygmalion. Un visionnaire qui serait utile aujourd’hui dans le merdier où nous sommes.

Une passion: son pays                                                                                  JJSS et dédé

Publicités

2 réponses à “Les hommes de l’ombre. En vrai !

  1. Montoussé M.J. 10 février 2012 à 17 h 17 min

    super feuillton et je connais Bruno Volkovitch c’est le neveu du copin de Jocelyne j’adore bizzzzz M.J.M.

  2. Carbone 12 28 mars 2012 à 17 h 49 min

    L’important n’est pas d’avoir du savoir faire, c’est de le faire savoir. Le bonjour chez toi.

    En cadeau, un petit article où j’ai aussi parlé de la communication politique :

    http://en-rase-campagne.over-blog.com/article-les-vases-communicants-100093393.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :