Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Les frangins

Bonjour M’ssieurs-Dames,

Encore une belle rencontre pour vous la faire partager et apprécier.

On sonne à la porte, un beau matin d’octobre, un technicien de Culligan ( adoucisseur d’eau ) se présente avec un sac de sel sur l’épaule, ( ne pas confondre avec Bernard Kouchner et son sac de riz )

Ali Slama vérifie le bon fonctionnement de l’eau purifié et de la teneur en calcaire, au bout d’un moment, il me parle de son petit frère rappeur Maher et de son premier album auto-financé par la famille et les amis.

Voici un bon exemple de la vraie fraternité ( pas celle écrite sur les pontons des mairies) Ali, se bat tous les jours, malgré son boulot, pour faire reconnaître le talent et les textes de son petit frère avec sincérité, bonté, enthousiasme et persuasion.

Les bons frangins Maher et Ali, originaires de Champigny sur Marne

De suite, comme toujours, je veux leur apporter mon soutien, je laisse un message à Mokless du groupe de rap de Barbès «  Scred Connexion » pour qu’il les reçoivent et leur donne de bons conseils.

NB : La Scred aussi, je leur ai fait profiter de mon soutien pendant le festival de Cannes en 2005.

Lettre de remerciements de la Scred Connexion

J’interpelle également une amie qui est attachée de presse chez Sony Music pour leur communiquer des bons plans dans les médias qui seront le relais pour faire connaître les textes de Maher, écrits avec cœur et son expérience de la vie.

Premier couplet en bonus de la chanson :

 » Je suis en vie  »
Tant que le soleil brille/
Tant que la terre tourne/
Toi qui n’en connais l’prix/
Tant que ton cœur boum/
Ruya lève toi bat toi/
Ne laisse pas tes rêves pourrir ou partir pour l’abatoir crois moi/
Tout est possible/rien n’es impensable/
Rien n’est inaccessible/rien n’es insuportable/
Rien n’es insurmontable/
Même les montagnes d’ obstacles deviennent des châteaux d’ cartes ou
d’sable/
Nourri tes espoirs/écris ton histoire/
C’est chacun sa voie/mais ça faut
L’savoir/
Faut croire en son étoile/
Ne pas souffler sur sa flamme/
Mais plutôt dans sa voile/
Il faut garder la foi/
Les jours les plus difficiles/
Quand le moral tombe/
La volonté est une bombe/
Le courage est un missile/
Pour chaque bouffée d’air/
Pour chaque seconde/
Remercie l’ciel car après toi c’est la fin du monde/

La personnalité de  Maher

Introverti dans la vie de tous les jours et extraverti au studio

en radio et sur scène.

Plusieurs rôles à jouer dans une même vie pour un seul acteur.

Le rap est l’exutoire qui lui a permis de s’exprimer en toute

liberté, de se contenir et de ne pas se perdre.

Motivé et déterminé, il est persuadé qu’il faut avant tout croire

en soi pour réussir.

En retour, Ali et son petit frère m’ont offert en exclusivité et pour vous, leur clip tout frais payé de leurs poches, cela prouve que c’est des artistes et pas des subventionnés, je suis certain que leur persévérances récompensera la patience et leur goût de la vie et des autres.

Clip en exclusivité : http://www.youtube.com/watch?v=OpkFjy5JsbQ

Prochainement, je veux essayer une idée qui trotte dans ma tête depuis le Salon du livre de Dijon : celle de réunir, un poète, un slameur et un rappeur sur les mêmes textes, un nouvel élément culturel « le RSP » avec mes amis : Grâce de Capitani, Aimé et Maher, j’aimerais que cette première se fasse dans l’ancien atelier de Picasso et de Jean-Louis Barrault, lieu de création et de découvertes, tenu de mains de Maître par mon ami, Alain Casabona.

Publicités

4 réponses à “Les frangins

  1. labasoche 3 janvier 2012 à 16 h 48 min

    Bonjour Dédé,
    En réponse à votre question: Je suis journaliste depuis 3 ans ici à Sao Paulo. J’adore ce pays chaleureux plein de contrastes. J’ai aussi épousé une brésilienne ce qui explique aussi cela. Cordialement. François-Mary

  2. labasoche 4 janvier 2012 à 16 h 31 min

    Bonjour Dédé. En effet vos billets me plaisent par le style personnel et inimitable que vous y apportez. Je ne manquerai pas d’en faire profiter mes contacts brésiliens. Continuons le combat plus que jamais en cette nouvelle année.
    Bien amicalement. François-Mary. +00 55 11 8150-6700

  3. Slama 6 janvier 2012 à 18 h 06 min

    Du « lourd » , Dédé c’est du « très lourd » !
    Tout d’abord un grand merci à toi de bien vouloir mettre en ligne sur ton blog en avant premiere notre premier clip « faut croire en soi », sache que nous en sommes très heureux et très fier.
    Et peut importe l’issue des démarches que tu auras bien voulu faire pour nous,
    l’essentiel à retenir est que tu es un homme qui tend la main aux autres chose qui est de de plus en plus rare aujourd’hui.
    Pour nous c’est un luxe de t’avoir rencontré mais aussi une belle leçon de vie car tu pourrai être assi tranquillement sur ton fauteuil à mater le parrain en boucle mais tu es un activiste, à nous d’esseyer de faire de même car peut importe notre situation sociale ou notre niveau de vie on peut tous tendre la main a notre prochain.
    A bon entendeur salut !
    « Que la paix soit avec nous »

    Ali et Maher

  4. zaidi salem 12 janvier 2012 à 20 h 50 min

    Un réel plaisir de vous lire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :