Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Gustave Eiffel, le génie

Salut M’ssieurs-Dames,

Un jour, sur ma route de recherche d’hommes et femmes intelligents, j’ai rencontré Philippe Guerrier, un architecte hors-normes.

Eduqué par Renzo Piano, ami de Jean Rouch, Henry Langlois et des intellos du cinéma, édition, architecture, etc.. Il a créé les éditions Multi-médias avec des coffrets comprenant : un livre d’art, de la musique, de la vidéo : Marguerite Duras, Paul Delvaux, Alain Robbe-Grillet, et le dernier avec Jean Rouch « Brise-Glace » commandité par le Ministère des Affaires Etrangères.

C’est à ce moment précis, que j’ai rencontré Philippe Guerrier, j’étais chargé des Relations presse et Publiques de Brise-Glace.

Nous sommes devenus vite amis et complices…

Nous avions imaginé un coffret sur le Centenaire de Roland Garros et sur le Centenaire de la Tour Eiffel.

En 1989, je me pointe donc dans les locaux de la Société d’exploitation de la Tour Eiffel, je rencontre Madame Sonneville qui m’informe, après m’avoir écouté longuement, qu’elle n’aura pas de budget pour réaliser le coffret sur Eiffel…

Par contre, droit debout à côté de son bureau, elle me présente deux énormes livres avec les travaux de Eiffel. Elle me dit « si vous trouvez un éditeur, je veux bien vous missionner  pour les rééditer» !!! Quelle preuve de confiance … et quel souvenir inoubliable.

Je pris les deux livres grandioses comme un bébé dans ma bagnole et j’allais directement voir mon ami Jean-François Guyot, 8, rue de Mézières. Jean-François avait plusieurs casquettes : imprimeur, éditeur, tête chercheuse de nouveaux artistes et surtout un grand mécène. C’est lui qui a édité : Les objets du Titanic, « La mémoire des abimes ».

En deux secondes, il prit les deux livres et décida de les imprimer et de rééditer l’ouvrage de Gustave Eiffel «La Tour de trois cent mètres » publié en 1900 à 50 exemplaires numérotés. J’aime beaucoup cette citation de Le Corbusier : «Ses calculs étaient inspirés et conduits par un instinct admirable de la proportion. Son désir était l’élégance ».

IMG_4015 

Quelle chance ! Comment peut-on  trouver un éditeur-imprimeur en même temps ? Je pense qu’il doit être le seul !

Madame Sonneville a sauté de joie et me remercia, elle avait flairé mon efficacité et ma réactivité…

Jean-François Guyot m’offrit les deux livres « 100 ans de la Tour » dans un étui en aluminium fabriqué par lui dans sa Forge du Héron avec cette mention : Le présent exemplaire N° VI a été spécialement imprimé pour Monsieur André Cardinali .

Lettre témoin de Jean-François Guyot

Depuis ce jour-là, il a toujours répondu présent à mes actions culturelles comme au Salon des Artistes Décorateurs en 1990 où j’étais chargé des Relations presse avec l’agence Protocole et aussi des relations Publiques. Je suis intervenu auprès du Président du SAD, Jean-Pierre Khalifa, afin que Jean-François obtienne un stand au Grand Palais pour rendre hommage à Gustave Eiffel. En 1995, à la sortie de 17 années de guerre au Liban, sur ma proposition, il a installé deux forges au Centre Culturel Français à Beyrouth pour aider les libanais à reconstruire leur pays. Pour la remise du Prix Alphonse Allais en 2014, je l’ai encore sollicité pour créer le trophée du Prix, remis à Jean-Pierre Mocky.

Pour la sortie de cette nouvelle édition  » Les 100 ans de la Tour « , une fête était organisée au 1er étage de la Tour Eiffel avec  Catherine Deneuve, Marraine du livre, . La Tour Eiffel a tremblé sous les applaudissements et par le bruit des bouchons de champagne.

Un peu plus tard, nous sommes allés offrir une édition spéciale à François Mitterrand à L’Elysée.

Gustave Eiffel est relié à mon destin :

Par cette œuvre rééditée, grâce à ma réactivité et à mon enthousiasme.

J’ai eu la chance de visiter son bureau-observatoire dans l’hôtel particulier de Rafic Hariri, 5, place Iéna.

L’arrière grand-père de ma femme, un bourguignon était un de ses meilleurs amis. Eiffel est né à Dijon.

Je connais ses arrières – arrières petites-filles, Corinne et Virginie Couperie.

Pendant les répétitions d’un concert de Johnny, Jacques Rouveyrollis, le célèbre scénographe lumières, m’a donné l’occasion à 5 heures du matin d’illuminé la Tour Eiffel en toutes les couleurs. Quel flash !…

La Tour Eiffel, un des monuments le plus visité au monde, pourrait-elle être construite aujourd’hui avec tous les interdits et le manque d’initiative des décideurs ?

J’assimile Gustave Eiffel à Steve Jobs, deux génies du xxème siècle.


Publicités

Une réponse à “Gustave Eiffel, le génie

  1. robertroger 28 avril 2016 à 21 h 04 min

    votre histoire est superbe .elle pourrai ressembler a la mienne. mais la mienne et beaucoup plus longue. 60 ans d’Amour pour la tour Eiffel, et j’ai fini par me l’acheter , regarder sur Facebook a.
    la tour eiffel 2 de roger paris 2 sais mon titre vous aller aimer comme moi votre histoire . et vendez vous un de vos livre complet ????

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :