Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Jean-Jacques Servan-Schreiber, c’est pas possible

Bonjour les amis,

Il y a 5 ans  que Jean-Jacques se repose dans le petit cimetière de Veulettes en Normandie, à côté de son fils David.

Comment ne pas penser à lui tous les jours avec tous les sujets d’actualités de ce monde de brutes…

Lui, le visionnaire. Aujourd’hui, il aurait la réflexion, le recul et l’intelligence de dire la vérité aux dirigeants qui nous gouvernent.

Il a écrit ce texte magnifique :

 » Il faut penser et agir avec toute la complexité de l’amour réel,

                          se garder de la rigueur de l’esprit.

Il faut croire à de multiples et changeantes vérités,

                        combattre au jour le jour,

et aimer en son coeur autre chose que soi-même.

                   Il faut créer.  » 

C’est ce que je suis en train de faire en ce moment, en prenant son exemple, quand il voulait atteindre son objectif .

« C’est pas possible !   »  ? est la phrase qu’il n’aimait pas de la part de ses collaborateurs. C’est pour cela qu’on allait jusqu’au bout de nos missions et c’est aussi pourquoi je suis resté à ses côtés pendant vingt ans.

Jean-Jacques était un créateur en ce sens qu’il a accompli des choses qui n’existaient pas comme: L’Express, l’arrivée de la Micro-Informatique, L’Europe, les réformes, il aimait l’avenir et en particulier dans notre pays où chacun ne voit qu’un très grand espace devant lui, ne voit pas l’avenir, et quand il le voit, il en a peur, Jean-Jacques c’était le contraire…

JJSS était unique. Nous ne verrons pas de sitôt un autre comme lui. 

Vous me manquez, Cher Jean-Jacques.

Publicités

5 réponses à “Jean-Jacques Servan-Schreiber, c’est pas possible

  1. lucie1945 7 novembre 2011 à 5 h 07 min

    Oui JJSS était un grand visionnaire!
    Ce sont des Hommes de cette trempe dont le monde a besoin et non pas de ces investisseurs, de ces spéculateurs qui broient les peuples!

  2. Franklin 7 novembre 2011 à 10 h 08 min

    Oui, il nous manque ! Merci pour la belle photo de vous deux. Cela nous touche.

    Franklin Servan-Schreiber

  3. labasoche 7 novembre 2011 à 15 h 27 min

    Il nous faudrait des hommes comme JJSS…

  4. Claudie de Surmont 8 novembre 2011 à 20 h 15 min

    Tu as raison mon dédé, ne faisait pas partie de notre vocabulaire, c’etait plutôt longtemps, avant Obama, YES WE CAN. Une fois de plus il a été un visionnaire et si on lui en avait laissé l’occasion, il aurait pu galvaniser ses électeurs avec ce slogan car pour lui : rien n’était impossible.
    Mais comme disait Musset dans les confessions d’un Enfant du Siècle pourrait être son épitaphe.
    il nous manque et aussi à la France
    Je t’aime mon dédé pour ta fidélité indéfectible.
    Claudie de Surmont

  5. Aimé le slameur2coeur 29 novembre 2011 à 20 h 07 min

    Je comprends mieux ton parcours maintenant

    Aimé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :