Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Mon pote Joël Martin, contrepèterie…

Salut M’ssieurs-dames,

Vous le connaissez-tous, mon jojo, le Roi, le King, le boss de la contrepèterie en France, voir au monde, la Comtesse de l’Album dans le Canard Enchainé, c’est lui, mon jojo, mon pote, mon ami, mon complice.

Dans le Canard, il épingle toutes les semaines les petits et les grands évènements de l’actualité -politique,sportive, artistique,scientifique,religieuse,etc. Chaque événement est traité en exercice de style, par deux textes : un rappel satirique, suivi de son clone contrepétulant.

Jojo, Joël Martin est Normalien, ingénieur en physique nucléaire, musicologue, clarinettiste dans l’orchestre d’harmonie de l’AFREUBO et écrivain, il est l’auteur de nombreux livres sur le contrepet, le contrepêtisier, les contrepétines, les contrepétarades, dans l »Art et la Vie des mots.

Nous nous sommes rencontrés au Salon Européen du livre de Dijon, ou j’étais chargé des partenariats et des auteurs parisiens pendant trois années. ( le salon est mort depuis 2010 pour causes de la connerie humaine. No comment).

Tout de suite, on s’est serré la pogne, on s’est apprécié, on s’est lié d’Amitié, on s’est écouté, on a refait le Monde dans les ruelles du Vieux Dijon et de Saint Germain pendant des heures et des heures sans regarder l’heure…et ta sœur.

Ma copine Nicoleta et mon pote MC Solaar ont eux aussi été de la fête à Dijon, je les ai installés à côté de mon jojo, il leur a parlé musique pendant tout le repas en trinquant avec du bon pif à la santé des buvologues du monde entier. ( vous sentez l’ambiance?)

Il m’a écrit cette dédicace :Vive le salon du livre de Dijon, vive la Bourgogne !

Je propose au Salon cette fière devise : »Plutôt que d’offrir à votre dame un bourgueil en la cognant, offrez-lui un bourgogne en l’accueillant. »

Et aussi celle-çi :

A mon ami dédé de Montreuil, mon complice !!!

Bien qu’il se tienne à Dijon, il ne s’agit pas d’un Salon des vins ? Pourtant,bien des Bourguignonnes et des marchandes de Dijon qui vous tendent d’aimables perches, proposent leurs vins sans sagesses, des vins bien seyants, vous faisant goûter de savoureux piments avant de vous faire des crêpes…

Dans ce Salon, vos pas ne vous mènent vers aucun Kafka.

Il s’agit d’un Salon dédié à la Culture, où l’on combat en découvrant l’essai, où l’on se procure de bons romans même avec de petits mondains, où même des pédants songent à des BD.

L’émoi de novembre propice aux débats sur les Beaux-Arts, les froids que l’on note jusqu’aux bars qui se prêtent aux pratiques ducales, les chambres d’amis, chambres au goût de pommard, les succulents mets de bouche, les gros tas de bouquins, tout incite à se retrouver parmi ceux qui lisent,parfois en se mutinant, toutes sortes de fascicules, friands de monographies qui ouvrent bien des portes ou de vers bien peu lus.

Goûteux, ce millésime 2009, où les éditeurs Fayard et Payot, ou encore Lattès en France n’ont pas fait oublier l’Italie qui n’exporte pas que des pâtes et des Cardinali en France, mais aussi des belles hôtesses couvertes de saphirs et des talentueuses journalistes expertes en foot rugueux ( il parle de ma copine Alessandra Bianchi de Canal +)

27 contrepèteries ( à vous de décrypter )

Amitié sincère

Joël Martin, Comtesse de l’Album du Canard Enchainé

Dans le Canard du 2 décembre 2009, il a écrit pour moi : Ouï à Dijon : »J’ai épongé la dette d’un certain débit de Montreuil» et «  Ah !,un Rebsamen avec de grosses valoches ! ».Une royaliste assise sur une berge ne voit pas que le rêve s’amène et confie que l’égo l’assèche.

Merci mon jojo, continue à contrepèter pour nous… Vous avez aimé ?

http://www.tv5.org/TV5Site/publication/publi-316-La_contrepeterie_ou_l_art_de_decaler_les_sons.htm

Et voici en exclusivité pour vous, la dernière contrepèterie de jojo datée d’aujourd’hui :

« Belle qui aimes la fine sauf en prix cassé, n’oublie pas Dédé quand tu goûtes un marc… »

Belle qui aimes la fine sauf en pricassée, n’oublie pas d’aimer, quand etc…

Publicités

Une réponse à “Mon pote Joël Martin, contrepèterie…

  1. Joël Martin. La Comtesse du Canard Enchainé 5 octobre 2013 à 15 h 55 min

    Dédé de Montreuil est un personnage extraordinaire.
    C’est Gavroche qui a échappé aux canonnades.
    Gavroche qui a tiré la barbe de l’homme qui rit dans les cimetières.
    Gavroche qui a fait venir en Bourgogne l’ambassadeur d’Italie et que Rebsamen, maire de Dijon a snobé.
    Ce hiérarque d’un parti dont je n’ai plus envie de retenir le nom (de plus en plus usurpé) n’a jamais pardonné qu’on le brocarde au sujet de cet incroyable mépris pour un pays ami.
    Rebsamen a torpillé le Salon du Livre de Dijon qui réunissait 250 auteurs et artistes de tout poil.
    Rebsamen, un petit, tout petit Ubu.
    Chapeau, Dédé de Montreuil, alias André Cardinali.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :