Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Thomas Paine au 10 Odéon

Ce matin, je suis à la bourre, je suis bloqué derrière un camion poubelles, devant le 10 rue de l’Odéon, le « 10 Odéon », j’en ai passé du temps avec mes pôtes et pôtesses en 68, à refaire le monde, « notre monde d’aujourd’hui », on auraient mieux fait de parler de la Chine, du Brésil, de l’Inde…ça me fait de la Paine !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je lève la tête, et là je tombe sur le c.., une plaque commémorative signalant à tous,que là au dessus du bar « 10 Odéon » rempli de buvologues et de p’tites pépés, a habité Monsieur Thomas Paine le père des Droits de l’Homme, je crois rêver.

On devrait inscrire sur les pontons des Mairies, cette phrase de Thomas Paine :

«Lorsque les opinions sont libres, la force de la vérité finit toujours par l’emporter»

Thomas Paine, est considéré aujourd’hui, comme l’un des pères fondateurs des Etats-Unis d’Amérique, encore une découverte.

Il a milité en faveur du Déisme, ( pas confondre avec le Dédéisme)du latin deus (dieu) est une croyance ou une doctrine qui affirme l’existence d’un dieu et son influence dans l’univers.

Typiquement, les déistes rejettent la plupart des événements surnaturels (prophétie, miracles) et affirment en général que Dieu (ou « l’Architecte suprême ») a un plan pour l’Univers que Dieu n’altère ni en intervenant dans les affaires humaines, ni en suspendant les lois naturelles qui régissent l’Univers. ( et le Japon alors ?)

Le déisme affirme l’existence d’une divinité qui ne dépend d’aucun dogme et d’aucune religion révélée. Il s’agit par conséquent d’une croyance individuelle et irréligieuse.

Je comprends mieux cette phrase maintenant !!!!

« Lorsque les opinions sont libres, la force de la vérité finit toujours par l’emporter»

Allo ! Monsieur Paine, c’est dédé, voulez-vous descendre boire un verre en bas de chez vous avec mes pôtes au « 10 Odéon »  ? Il doit être sourd ou absent, il ne répond pas !!! Excusez-moi de vous avoir dérangé.

Je suis Painé, la journée ne fait que commencer. Merci Madame La Vie de m’avoir permis un instant de rêver et de réfléchir…à Thomas Paine. Il me manque déjà…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :