Le blog de Dédé de Montreuil

" Sortons des grands ensembles pour aller voir les Grands Ensemble "

Sur les traces de Jean-Jacques Rousseau

Salut Meusieu-dames,

A la suite de mon billet que vous avez certainement dû lire sur Jean-Paul Sartre qui m’achetait des livres de poche à La Hune tous les jours pendant plusieurs mois, ‘il m’a fait découvrir « Le Solitaire » de Jean-Jacques Rousseau. j’ai tout de suite aimé le côté rebelle et fourbe de cet auteur avec son contrat social à la main, son cœur humain, père spirituel de la Révolution Française .

Par le pur des hasards, je suis un passionné de la cueillette des champignons, c’est pour cela que j’ai demandé à mon ami Aymar de Virieu, (Administrateur de L’Abbaye de Chaalis), la clé d’un cadenas pour pénétrer sans infraction dans la fôret d’Ermenonville, propriété de l’Institut de France.

Quel pied, quel luxe, quel privilège! Merci encore Aymar.

Dans un tournant, après avoir ramassé plusieurs cèpes, je tombe nez à zen devant un kiosque en bois, comme j’étais fatigué et avait envie de fumer une clop, je me suis assis à même le sol pour rêvasser. C’était bon, je n’imaginais pas une seconde que j’étais à la place de JJ Rousseau quand il a écrit « Le Solitaire » en Solitaire.

La solitude à deux est une mauvaise chose, par contre l’âme du solitaire est intéressante pour plusieurs raisons : réfléchir, contempler, faire un point, prendre du recul, penser, sourire, créer, écrire, pour rien…

Après cette escapade avec mon panier rempli de cèpes, de girolles, de pieds de mouton, de trompettes de la mort, j’ai remis la clé à Aymar et lui ai demandé pourquoi ce kiosque en pleine forêt ? Il me répondit que c’était à cet endroit que JJ Rousseau à écrit Le Solitaire, non ! Je le crois pas ? Assis au même endroit que mon auteur favori, je suis en plein délire et heureux. J’en rêve encore parfois 15 ans après, d’ailleurs, à partir de ce jour béni des cieux, je me suis dit que j’avais de la chance et une bonne étoile.

L’Abbaye de Chaalis

Voyant mon admiration pour ce grand homme si jalousé et envié, Aymar m’a fait visiter une pièce rendant hommage à JJ Rousseau au Musée Jacquemard André qui se trouve dans l’Abbaye de Chaalis.  Je vous recommande d’y aller une journée pour en prendre plein les mirettes. Recommandez-vous de ma part auprès de Aymar de Virieu. J-J. Rousseau est mort en 1798 à Ermenonville et ses cendres sont au Panthéon en face de Voltaire qu’il détestait!

Aymar de Virieu continua à me montrer des documents dans des archives bien classées, et soudain, il ouvrit un placard et me montra le summum: des partitions de musique écrites de la main de Jean-Jacques, un rêve !!!. C’est une découverte, cela prouve que je ne connaissais pas toute l’œuvre de JJR, à l’époque wikipedia n’existait pas.

Ni une ni deux, j’ai eu l’idée d’organiser un concert dirigé par un grand chef d’orchestre. J’ai eu la chance de rencontrer Madame Casadesus, la grande comédienne et mère de deux chefs d’orchestre; Jean-Claude Casadesus et Dominique Probst, elle m’a transmis les coordonnées de ses deux fils. Jean-Claude très pris à Lille par ses créations a refusé. Mais le second, Dominique Probst a accepté de venir découvrir les œuvres musicales de JJR à Ermenonville. Il les découvraient, bouleversé et enthousiaste à la fois. Aymar autorisa Dominique à emporter les partitions originales chez lui, ce qui était une vraie marque de confiance.

Aymar est à l’opposé de tézique. Nous sommes sur la même longueur d’ondes. Je devrais le rencontrer plus souvent pour discuter de nos projets, nous sommes remplis d’idées à chaque fois que nous nous voyons. En ce moment, il s’occupe de restaurer le château de ses aïeux, « les chevaliers de Virieu «,  dans la région de Grenoble.

C’est aussi le cousin d’un autre de Virieu, connu à la tv avec son émission «  L’heure de vérité », avec qui j’ai collaboré lors de sa présentation à la mairie de Marly le Roi. Avec François de Virieu, nous avons organisé les  » Trophées de L’Automobile Magazine », il était le présentateur. C’était un ami, j’en profite pour avoir une pensée forte pour lui.

Après un certain temps, Dominique Probst, nous a donné des mauvaises nouvelles concernant les partitions de JJR. Il avait commencé à décrypter toute la musique qui était des morceaux militaires. Dominique n’était plus emballé et a renoncé à monter cet évènement unique. Je voyais déjà ce concert exceptionnel en plein air dans ce lieu magique…

Avec Aymar nous étions déçus, nous avons mis cette idée dans les projets en attente.

Si ce projet vous intéresse, nous sommes ouverts à toute discussion.

PS : voici ce qu’écrivait Jean-Jacques Rousseau en son temps, vous n’y voyez pas un rapprochement avec la société d’aujourd’hui ?

« La liberté naturelle de l’homme implique l’absence d’engagement ou d’obligation naturelle. Les talents étant répartis inégalement entre les individus, les inégalités apparaissent, puis se développent de plus en plus vite. Dans le Discours sur l’inégalité, Rousseau évoque la progression de l’inégalité : « l’égalité rompue fut suivie du plus affreux désordre : c’est ainsi que les usurpations des riches, les brigandages des pauvres, les passions effrénées de tous étouffant la pitié naturelle, et la voix encore faible de la justice, rendirent les hommes avares, ambitieux, et méchants ».

L’homme qui a le plus vécu n’est pas celui qui a compté le plus d’années, mais celui qui a le plus senti la vie. Jean-Jacques Rousseau

Publicités

Une réponse à “Sur les traces de Jean-Jacques Rousseau

  1. Bertrand 17 mars 2011 à 0 h 14 min

    Histoire très intéressante de notre Dédé, féru aussi de philosophie. Jean-Jacques Rousseau explique donc que l’égalité sur terre n’est pas naturelle. Pour les hommes, les différents talents développent l’inégalité. Y’en a même qui pense que le bosseur a de la chance par rapport au pauvre fainéant. Pour les animaux, le lion bouffe les gazelles et pas l’inverse.
    Les hommes ont inventé la justice comme outil de consolation…
    Bertrand Dussauge

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :